A la fleur de l'âge


Livres Couvertures de A la fleur de l'âge
3.56 étoiles sur 5 de 9 Commentaires client

A la fleur de l'âge - La jeune Tirtza a vu sa mère Léa brûler une liasse de lettres, peu de temps avant sa mort, «à la fleur de l'âge.» Inconsolable, Tirtza cherche à comprendre le destin de sa mère, sa mélancolie, sa mort prématurée, et le mystère des lettres. Elle se tourne alors vers Mintchy, la meilleure amie de sa mère, et, petit à petit, une autre histoire surgit: celle de l'amour de Léa pour Akavia Mazal, intellectuel viennois échoué dans cette bourga...

Télécharger Livres En Ligne

Détails A la fleur de l'âge

Le Titre Du LivreA la fleur de l'âge
AuteurSamuel-Joseph Agnon
ISBN-102070761967
EditeurGallimard
Catégoriesmystère
Évaluation du client3.56 étoiles sur 5 de 9 Commentaires client
Nom de fichiera-la-fleur-de-l-âge.pdf
La taille du fichier22.14 MB


26 mai 2016
Découvert il y a quelques années avec "Au coeur des mers ", je retrouve S.J Agnon dans un court roman au texte épuré écrit dans une langue très belle et très élégante. S.J Agnon, nous fait rentrer à pas feutres dans l'univers d'une famille aux allures très comme il faut. Tirtza, est une jeune fille qui vient de perdre sa mère, à la fleur de l'âge, et qui, cherche à comprendre qui était cette mère par le biais de celles et ceux qui l'ont connu. Sous une apparente simplicité, ce roman recèle une infinie tendresse mêlée de mélancolie et de souffrance ; il navigue entre tradition, et une modernité qui ne dit pas encore son nom S.J Agnon , fidèle à son parcours, donne à ce livre une tonalité hébraïque qui , sans être puissante, est très présente. Lien : http://leblogdemimipinson.bl..

26 août 2011
Tout en nuance et en retenu ce livre a peiné à se livrer. Il reste cependant un roman sensible sur le deuil d'une jeune fille Tirtza et sur son chemin dans les traces de sa mère défunte. Léa, la mère, meurt au début du roman d'une longue mélancolie après avoir dû renoncer à épouser l'homme qu'elle aimait. Cet homme, un intellectuel viennois, va devenir le professeur de la jeune fille. J'ai lu ce livre parce qu'Appelfeld le considère comme une référence littéraire de notre siècle.

29 août 2012
La mère de Tirtza avait un problème au coeur, son décès a été une grande douleur pour la jeune fille de quatorze ans. Léa, la mère de Tirtza avant sa mort a brûlé des lettres. Pourquoi sa fille essaye de comprendre, elle se tourne vers Mintchy la meilleur amie de sa mère.Elle lui montre son journal .Tirtza découvre l'existence de Akavia Mazal, il a été le grand amour de jeunesse de sa mère .Toutes les nuits, je ressassais dans mon lit la question de savoir ce qui serait advenu si ma mère avait épousé Mazal. Elle le rencontrera aussi car il enseigne dans son école. C'est un jeune intellectuel qui avait quitté Vienne pour aller voir du pays. Il donnera des leçon à Léa, ils deviendront proche. J'ai trouvé ce livre troublant car la fin donne un éclairage autre sur ce livre, troublant aussi car j'ai eu comme l'impression que la mère et la fille se confondent en une et même personne. Un roman qui ressemble fortement à un conte. L'écriture est assez simple et légèrement désuète mais absolument pas désagréable à lire. C'est un livre qui a mon avis devrait plaire à tous les amoureux de Zweig, car il tourne autour des sentiments et de la souffrance humaine. Dans ce court roman la religion juive tient une place très importante ainsi que le culte pour le livre et la littérature. Agnon auteur très méconnu en France a reçu le Prix Nobel en 1966. Lien : http://livresdemalice.blogsp.. + Lire la suite