Peau d'âne


Livres Couvertures de Peau d'âne
2.24 étoiles sur 5 de 17 Commentaires client

Peau d'âne - " Peau d'âne ne connaissait rien, elle habitait une petite ville du centre de la France et n'avait rien vu de très extraordinaire. Sa mère, qui était très belle, l'aimait. Il y avait un mimétisme entre Peau d'âne et sa mère. Un jour, le directeur financier de l'hôpital psychiatrique rattaché à la Sécurité sociale où travaillait sa mère, avait dit, à la suite du Noël de Gireugne, puisque c'était le nom de cet hôpital : c'est incroyable le mimétisme. L'é...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Peau d'âne

Le Titre Du LivrePeau d'âne
AuteurChristine Angot
ISBN-102234055989
EditeurStock
Catégoriesrécits
Évaluation du client2.24 étoiles sur 5 de 17 Commentaires client
Nom de fichierpeau-d-âne.pdf
La taille du fichier25.24 MB


12 mars 2016
J'aime bien Peau d'âne quand même. Parce que j'aime bien les actrices qui jouent dans le film, Catherine Deneuve, et puis c'est un beau conte de fées. Déjà il y a une fée ce qui est tout à fait normal, il y a un prince, c'est tout à fait normal, et puis il y a des sorcières, il y a une sorcière, mais on ne dirait pas une sorcière puisqu'elle la recueille, elle ne la recueille pas, mais elle lui indique le chemin. C'est un peu le hasard si Peau d'âne et le prince se sont mariés parce que tout le monde dans le village dit qu'elle est dégoûtante, qu'elle est sale. La sorcière, c'est une sorcière mais elle n'est pas si méchante que ça, elle ne jette pas tout le temps des mauvais sorts. On ne dirait pas un conte de fées parce que, quand on le lit, ou quand on regarde le film, on dirait plus une aventure fantastique qu'un conte de fées. C'est bizarre comme conte de fées un prince qui découvre une princesse dans une forêt. Puis quand même une histoire qui commence avec un âne qui pond de l'or, enfin qui fait caca de l'or, et qui meurt, et qui meurt pour servir de robe de mariée plus ou moins. C'est assez bizarre, je ne vois pas quelle autre histoire pourrait commencer avec une peau d'âne. + Lire la suite

12 mars 2016
Bref, il y a eu des hauts et des bas. Mais le baiser de la Belle au bois dormant, elle ne l'a jamais eu. C'est une phase du développement qu'elle a sautée, comme une classe pour les enfants surdoués, qui se retrouvent ensuite avec des plus âgés et qui sont déconnectés. Elle a eu le baiser mais elle n'a pas eu le prince, elle a été la belle mais elle ne pouvait plus se rendormir, il n'y a plus eu le bois, dormant. Elle a été réveillée, oui, de l'enfance, mais par un baiser qui n'a pas marché, qui n'était pas conforme, qui n'était pas le bon, Peau d'âne s'en accommode. + Lire la suite

12 mars 2016
Les connaissances non plus ne la fascinaient plus, l'érudition, les esprits encyclopédiques qui englobent tout et vous avec, à seize ans, dix-huit ans, ça avait complètement fini de la fasciner. À vingt ans, on ne peut pas parler de bonheur complet. Mais ça allait. Elle faisait de bonnes études, et elle avait rencontré un garçon qu'elle allait épouser. Donc elle n'avait pas trop à se plaindre. Il y avait évidemment toujours cette peau qui lui collait, ses vêtements la serraient. Mais ce n'était finalement qu'un détail. + Lire la suite