The Blues Aesthetic and the Making of American Identity in the Literature of the South


Livres Couvertures de The Blues Aesthetic and the Making of American Identity in the Literature of the South
5 étoiles sur 5 de 1 Commentaires client

The Blues Aesthetic and the Making of American Identity in the Literature of the South - The blues aesthetic as formulated by Ralph Ellison and Albert Murray holds that the African-American vernacular tradition, with blues music at its core, has had an unparalleled impact on the whole of American culture and art. Examining the manner in which the aesthetics related to blues music are manifested in the literature of George Washington Harris, Charles Chesnutt, Zora Neale Hurston, and Lewis Nordan reveals that African-American experience is diffused throug...

Télécharger Livres En Ligne

Détails The Blues Aesthetic and the Making of American Identity in the Literature of the South

Le Titre Du LivreThe Blues Aesthetic and the Making of American Identity in the Literature of the South
AuteurBarbara A. Baker
ISBN-100820462209
EditeurPeter Lang International Academic Publishers
Catégorieslittérature
Évaluation du client5 étoiles sur 5 de 1 Commentaires client
Nom de fichierthe-blues-aesthetic-and-the-making-of-american-identity-in-the-literature-of-the-south.pdf
La taille du fichier19 MB


28 décembre 2013
Une petite collection de quatre essais sur la littérature du sud des États Unis et l'importance de l'esthétique blues permettant d'envisager certaines oeuvres littéraires américaines sous un tout autre jour. du moins pour moi ! Une courte introduction incluant des références essentielles sur la littérature et la musique en question vous permettra de voir plus clair dans les analyses de quelques oeuvres de quatre auteurs, notamment grâce à trois définitions essentielles: blues, blues music & blues aesthetic. Le premier étant un sentiment que l'on connaît ; la deuxième une musique que l'on connais aussi et que Barbara Baker qualifie de confrontation des difficultés de la vie et d'improvisation sur les possibilités de réaffirmation ; la dernière, comme formulée et appliquée par Ralph Ellison, est l'utilisation de la musique blues comme métaphore essentielle pour créer des valeurs et principes esthétiques uniques et américains, reconnaissant l'importance des formes langagières vernaculaires africaines-américaines pour le développement des courants dominants des arts américains. Les auteurs sont tous très différents mais l'étude chronologique donne un sens à ce choix. On commence avec des écrits précurseurs des Minstrel Shows, spectacles musicaux où les blancs se grimaient en noirs et les noirs en blancs grimés en noirs, construits comme les jeux de mots et chants de noirs américains, avec les contes de Sut Lovingood, caricature stéréotypée du fermier "hillbilly" ignorant et à l'humour cruel, à travers lesquels George Washington Harris, satiriste du Vieux Sud met en relief l'expression de l'identité blanche post-guerre de sécession en l'opposant à l'identité noire. Ensuite, Charles W. Chesnutt, auteur de contes où Uncle Julius, esclave libéré, après la guerre de Sécession, divertis un couple de fermier blancs arrivés du Nord, par ses histoires de possession, magie, sorcellerie et fantômes... menant par des détours malins son audience à lui donner ou effectuer quelque chose pour lui et les siens. La stratégie de l'auteur est l'empathie, plaçant ses personnages comme ses lecteurs, de manière à ce qu'ils voient à travers les yeux de l'autre et ainsi à tenter par ses écrits d'effacer toute "color line". Puis les écrits et la vision de la merveilleuse Zora Neale Hurston, et surtout de l'évolution de cette vision et de sa philosophie, de son adoption des techniques et stratégies du blues et de tradition orales africaines-américaines pour affirmer l'existence de la culture noire américaine sans l'opposer franchement à une culture blanche, lui donnant une valeur universelle. Une perle, tant pour la découverte de l'auteur que de quelques-une de ses oeuvres ("Color Struck", 1925 ; "Their Eyes Were Watching God" (Une Femme Noire), 1937 ; Seraph on the Suwanee,1948). Et enfin, Lewis Nordan auteur plus contemporain intégrant non seulement une esthétique blues à ses romans et nouvelles mais incluant bon nombre de blues men/women à ses histoires, tissant leur vie et leur couleur avec celle des personnages. Le Blues sous toutes ses formes est un mode d'expression pour les États Unis dans leur intégralité, pierre essentielle dans la construction de leur identité. Et pourquoi pas universel? Un approfondissement de vos lectures de Southern Literature sous un angle intéressant et ouvrant une nouvelle porte dans votre bibliothèque imaginaire, celle qui mène vers des listes de lectures sans fin. Une petite chose triste pour les celles et ceux qui ne lisent pas en anglais, Harris et Chesnutt ne sont pas traduits en français, les quelques oeuvres traduites de Hurston ne sont plus imprimées... Pour ce qui concerne cette dernière, c'est un drame. + Lire la suite