Qu'apporte la littérature jeunesse aux enfants ? : Et à ceux qui ne le sont plus


Livres Couvertures de Qu'apporte la littérature jeunesse aux enfants ? : Et à ceux qui ne le sont plus
3.83 étoiles sur 5 de 6 Commentaires client

Qu'apporte la littérature jeunesse aux enfants ? : Et à ceux qui ne le sont plus - Préface de Dominique Rateau La littérature de jeunesse est ainsi : pour les uns un bouquet de fleurs et pour les autres, inutile. Depuis toujours, elle se complait dans cette interrogation persistante, insignifiante et inféconde : écrit-on pour les enfants ? Elle résonne alors inlassablement de mille polémiques quant à sa qualité, son statut, sa fonction. Faut-il l’interdire, la remettre à l’ordre, l’ « éduquer » ? Contre les v...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Qu'apporte la littérature jeunesse aux enfants ? : Et à ceux qui ne le sont plus

Le Titre Du LivreQu'apporte la littérature jeunesse aux enfants ? : Et à ceux qui ne le sont plus
AuteurPatrick Ben Soussan
ISBN-102749238064
EditeurErès
Catégoriesalbum
Évaluation du client3.83 étoiles sur 5 de 6 Commentaires client
Nom de fichierqu-apporte-la-littérature-jeunesse-aux-enfants-et-à-ceux-qui-ne-le-sont-plus.pdf
La taille du fichier28.88 MB


02 juin 2014
« Le premier homme de la préhistoire qui composa un bouquet de fleurs fut le premier à quitter l'état animal ; il comprit l'utilité de l'inutile. » Le livre du Thé, Okakura Kakuzô, 1906

06 octobre 2017
Je ne me demande pas vraiment ce "Qu'apporte la littérature de jeunesse aux enfants ? (et à ceux qui ne le sont plus)" , car j'ai ma petite idée sur la question. Mais j'avais quand même envie de lire cet ouvrage, et j'ai bien fait ! C'était très intéressant. Ceci dit, Patrick Ben Soussan me perdait parfois, à force de rebondir d'une citation à l'autre et de faire mille et une digressions (ah la la, le passage sur sa mère et la littérature sentimentale...). Enfin, ce n'est pas très grave, car ça m'a fourni tout un tas d'autres titres sur le même sujet qui me semblent, eux aussi , très intéressants. Et j'ai vraiment l'impression qu'on est sur la même longueur d'onde. Apparemment, les propos de François Busnel sur la littérature jeunesse l'ont autant énervé que moi ! Dans les albums cités par l'auteur, il y en a quelques-uns que j'apprécie également ("Moi j'attends" de Davide Cali, "Yakouba" de Thierry Dedieu,...). Mais je n'ai pas lu ce livre pour y retrouver l'écho de mes propres pensées, je voulais avant tout apprendre de nouvelles choses sur les liens entre enfants et bouquins. Patrick Ben Soussan ne m'a pas déçue, j'ai particulièrement apprécié quand il témoignait de situations vécues par ses petits patients. Les bienfaits de la littérature jeunesse sont décidément innombrables. + Lire la suite

13 juin 2014
Les livres sonnent-ils comme des réveils dans nos mémoires endormies, et nos corps anesthésiés de trop avoir arriveront-ils à être, enfin? Si "lire empêche d'être heureux", que penser de tous ces livres qui nous ressassent la mélodie du bonheur, du développement et de l'épanouissement personnel: "Je peux changer", "Le courage d'être soi", "Ecoute ton corps", "Guérir",....et autant de témoignage infatués de ce qui serait le seul étai de notre Recherche singulière en notre société de malaise: Soi? Le bonheur de soi, le plaisir de soi, la réalisation de soi.... Et les autres? + Lire la suite