La critique littéraire


Livres Couvertures de La critique littéraire
2.67 étoiles sur 5 de 3 Commentaires client

La critique littéraire - C'est un lieu commun que de rappeler cette prétendue caractéristique des Français: chez eux, la critique tournerait à l'esprit de critique. Cet ouvrage montre qu'il n'en est pas toujours ainsi. Il s'attache à analyser ce qui constitue moins une entreprise de démolition des oeuvres littéraires qu'une patiente reconstitution. D'Aristote à Blanchot, en passant par Horace, Baudelaire et Paul Valéry, et jusqu'à...

Télécharger Livres En Ligne

Détails La critique littéraire

Le Titre Du LivreLa critique littéraire
AuteurPierre Brunel
ISBN-102130523269
EditeurPresses Universitaires de France
Catégoriesmonographie
Évaluation du client2.67 étoiles sur 5 de 3 Commentaires client
Nom de fichierla-critique-littéraire.pdf
La taille du fichier22.92 MB


25 avril 2018
La série des "Que sais-je?" est une véritable mine d'or pour l'étudiant universitaire qui doit connaître les bases d'un sujet avant d'en faire une recherche plus poussée. Ici, c'est la critique littéraire qui est décortiquée (quel est le travail intellectuel qui est sous-jacent à la critique, comment les critiques littéraires analysent, comprennent et reconstruisent l'oeuvre afin de pouvoir ensuite la critiquer, etc.)

11 juin 2018
C'est un lieu commun que de rappeler cette prétendue ca­ractéristique des Français : chez eux la critique tourne à l'esprit de critique. Les pages qui suivent montreront qu'il n'en est pas toujours ainsi. Celui-là même dont on fait volontiers le meilleur représentant de l'esprit français dans ce qu'il a de né­gateur, Voltaire, prenait soin de noter que par le passé, au XVIe et encore au XVIe siècle, « les littérateurs s'occupaient beau­coup dans la critique grammaticale des auteurs grecs et latins ; et c'est à leurs travaux que nous devons les dictionnaires, les éditions correctes, les commentaires des chefs-d'œuvre de l'Antiquité ». C'était décrire la critique, non comme une entre­prise de démolition à coups de boutoir, mais comme une pa­tiente reconstruction, comme une tâche conservatoire. L'exi­gence majeure restait le discernement. + Lire la suite