Le club des métiers bizarres


Livres Couvertures de Le club des métiers bizarres
3.86 étoiles sur 5 de 59 Commentaires client

Le club des métiers bizarres - « La nature de cette société peut facilement se résumer en quelques mots : c'est un club excentrique et bohème ; la seule condition exigée pour en faire partie consiste en ceci, que le candidat doit avoir inventé la profession qui le fait vivre, et que cette profession doit être entièrement nouvelle. La découverte de ce club étrange fut pour moi prodigieusement réconfortante : réaliser qu'il existait sur la terre dix métiers nouveaux, c'était comme de...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Le club des métiers bizarres

Le Titre Du LivreLe club des métiers bizarres
AuteurGilbert Keith Chesterton
ISBN-102070768058
EditeurGallimard
Catégoriesmystère
Évaluation du client3.86 étoiles sur 5 de 59 Commentaires client
Nom de fichierle-club-des-métiers-bizarres.pdf
La taille du fichier25.21 MB


03 mars 2011
Je ne pense pas qu'il y ait rien de stupide dans le fait de hurler à la lune ou d'avoir peur des démons dans les ténèbres...ni que ce soit une preuve d'ignorance. Cela me semble parfaitement philosophique. Pourquoi un homme serait-il considéré comme une sorte d'idiot parce qu'il ressent le mystère et le danger de l'existence elle-même ?

10 décembre 2008
Découvrons ce fameux club et ses activités : "La nature de cette société peut facilement se résumer en quelques mots: c'est un club excentrique et bohème ; la seule condition exigée pour en faire partie consiste en ceci, que le candidat doit avoir inventé la profession qui le fait vivre, et que cette profession doit être entièrement nouvelle." Quelques exemples, mais pas trop pour ne pas dévoiler les bases des histoires : fondateur de l'agence de l'aventure et de l'inattendu, agent de location de villas arboréales , crampons professionnels ... C'est complètement loufoque et parfois un peu tiré par les cheveux. Au début je pensais trouver une lecture à la Conan Doyle ; quelques descriptions classiques peuvent le laisser penser : "Un petit homme trapu, soigné, entra rapidement dans la pièce, posa d'un coup sec son haut-de -forme sur la table, et dit : "Bonsoir, messieurs", en attendant la dernière syllabe d'une façon qui le fit tout de suite reconnaître pour un homme à cheval sur la discipline , un soldat aimant la littérature et le monde. Il avait une grosse tête, des cheveux poivre et sel, et de courtes moustaches noires qui lui donnaient un air de férocité corrigé par ses yeux tristes, bleus comme la mer." C'est Basil, ancien juge plus qu'original, qui dénoue les fils des différentes intrigues, suivi par ses deux Watsons, Rupert et le narrateur, qui ne comprennent rien sans ses explications. Eh bien je me trompais, Chesterton fait vite dire à Basil: "Combien les faits obscurcissent la vérité ! Il se peut que je sois stupide.A vrai dire, je suis fou... mais je n'ai jamais pu croire en cet homme - comment s'appelle-t-il donc ? - dans ces histoires épatantes ... Sherlock Holmes." En fait c'est une plongée dans un univers curieux , parfois fantastique, drôle, nimbé d'une certaine poésie, déroutant et intriguant, ce qui explique sans doute que je voulais à tout prix connaître le fin mot de chacun des mystères, malgré un certain côté répétitif et artificiel. Lien : http://en-lisant-en-voyagean.. + Lire la suite

25 février 2015
La révolte de la Matière contre l'Homme a, de nos jours, été réduite à une condition singulière. Ce sont les petites choses plutôt que les grandes qui nous font la guerre et qui, je ne crains pas de l'avouer, nous vainquent. Les ossements du dernier mammouth se sont depuis longtemps effrités, impressionnants vestiges, les tempêtes n'engloutissent plus nos flottes et les montagnes au coeur du feu ne répandent plus l'enfer sur nos villes. Mais nous sommes engagés dans une lutte amère et éternelle contre de toutes petites choses... principalement contre les microbes et les boutons de col. + Lire la suite