La nébuleuse du crabe


Livres Couvertures de La nébuleuse du crabe
3.78 étoiles sur 5 de 49 Commentaires client

La nébuleuse du crabe - La première fois que Crab fut pris pour un éléphant, il se contenta de hausser les épaules et passa son chemin. La deuxième fois que Crab fut pris pour un éléphant, il laissa échapper un geste de mauvaise humeur. La troisième fois, enfin, devinant que ses ennemis avaient comploté de le rendre fou, il ceintura vivement l'insolent et l'envoya valser à dix-huit mètres de là... Tel est Crab, dont ce livre voudrait rapporter quelques gestes remarquables et que l'on verra...

Télécharger Livres En Ligne

Détails La nébuleuse du crabe

Le Titre Du LivreLa nébuleuse du crabe
AuteurÉric Chevillard
ISBN-102707319686
EditeurEditions de Minuit
Catégoriesnon-sense
Évaluation du client3.78 étoiles sur 5 de 49 Commentaires client
Nom de fichierla-nébuleuse-du-crabe.pdf
La taille du fichier22.2 MB


20 août 2009
La première fois que Crab fut pris pour un éléphant, il se contenta de hausser les épaules et passa son chemin. La deuxième fois que Crab fut pris pour un éléphant, il laissa échapper un geste de mauvaise humeur. La troisième fois, enfin, devinant que ses ennemis avaient comploté de le rendre fou, il ceintura vivement l'insolent et l'envoya valser à dix-huit mètres de là... Tel est Crab, dont ce livre voudrait rapporter quelques gestes remarquables et que l'on verra ainsi avec un peu de chance plier le ciel comme un drap ou se tuer par inadvertance en croyant poignarder son jumeau, puis devenir torrent pour mieux suivre sa pente. A moins évidemment qu'il ne se terre plutôt tout du long dans son antre obscur, s'agissant de Crab, on ne peut rien promettre. Mon avis : lu dans le cadre de la Méga liste, j'avais choisi ce titre car il me disait quelque chose... Je l'ai lu en diagonal, il ne sera pas inoubliable pour moi, trop surréaliste pour moi, sans doute. Lien : http://motamots.canalblog.co..

18 octobre 2017
Crab commença donc à raturer des phrases du manuscrit, des passages en- tiers insensés ou médiocres, ou déjà lus ailleurs, il coupa largement, jeta au feu des monceaux de pages indignes de lui, épargnant ici ou là un mot, une phrase, puis raturant encore, taillant là-dedans aux ciseaux, déchirant des liasses et des liasses de feuilles, pour finalement ne conserver que le meilleur du manuscrit original, une centaine de pages nécessaires, extraites éblouissantes de cette somme obscure, compacte, indéchiffrable de considérations banales et de délires enchaînés, absolument, c'est bien ainsi que Crab a écrit son livre - en fait, il ne croit pas que l'on puisse procéder autrement. + Lire la suite

11 février 2017
Crab représente toute l'humanité : il est grand et petit, vieux et jeune, gros et maigre, timide et extravagant, bête et intelligent, vivant et mort, c'est un original et un discret homme moyen, tout et son contraire ; il n'est personne en particulier ; il est tout le monde. On ne parle pas de Nébuleuse pour rien dans le titre ; Crab est un personnage flou, informe, nébuleux. Mais la nébuleuse est aussi le fruit de la mort d'une étoile ; elle contient tous les éléments nécessaires à en créer une autre, avec peut-être un système solaire avec des planètes et de la vie ; la nébuleuse, à la fois mort et vie, contient en elle toutes les possibilités futures, dont celle de l'humanité et de ses multiples discordances entre individus et ses contradictions à l'intérieur même de chaque individu. Oui, le titre est bien trouvé ; Crab, parodie de l'Homme, tient bien de la nébuleuse. C'est une version surréaliste des Tropismes de Nathalie Sarraute, croisés avec les délires abstraits d'Italo Calvino, dans lesquels des petites habitudes, des évènements courants, des pensées secrètes, ou des scènes de relations humaines, vont se transformer en anecdotes oniriques que rien ne dépasse en humour et en imagination. + Lire la suite