Intrigues de jungle et lois de basse-cour au royaume des animaux de Java. Contes satiriques


Livres Couvertures de Intrigues de jungle et lois de basse-cour au royaume des animaux de Java. Contes satiriques
1.75 étoiles sur 5 de 2 Commentaires client

Intrigues de jungle et lois de basse-cour au royaume des animaux de Java. Contes satiriques - Ces cinq contes animaliers, qui font penser entre autres à Orwell (Animal Farm), sont un exemple rare de satire, à l'époque où la République d'Indonésie se met en place sous la houlette de Sukarno (1945-1967). Et ils sont d'autant plus insolites qu'ils ont été écrits en langue javanaise et non en Indonésien, la langue nationale. Les divers épisodes évoquent avec verve certains des écueils de la construction nationale et des travers sociaux eux aussi universe...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Intrigues de jungle et lois de basse-cour au royaume des animaux de Java. Contes satiriques

Le Titre Du LivreIntrigues de jungle et lois de basse-cour au royaume des animaux de Java. Contes satiriques
AuteurCollectif
ISBN-102952572798
EditeurPasar Malam Afipm Editions
Catégorieslittérature
Évaluation du client1.75 étoiles sur 5 de 2 Commentaires client
Nom de fichierintrigues-de-jungle-et-lois-de-basse-cour-au-royaume-des-animaux-de-java-contes-satiriques.pdf
La taille du fichier24.66 MB


07 juillet 2017
Intrigues de jungle et lois de basse-cour au royaume des animaux de Java, écrit par Pak Prijana Winduwinata et publié en 1952, est un recueil de cinq contes animaliers. À l'instar des fables de la Fontaine, ces contes parlent moins des animaux que des humains et de leurs travers. Que ce soient les singes, les puces ou les poules, ceux-ci mettent nos défauts en exergue : misogynie, lâcheté, manipulation politique, hypocrisie religieuse, cruauté, envie... tous y passent. Seulement, contrairement au fabuliste français, Prijana nous livre une morale implicite souvent désabusée, voire cruelle. Comme dans la société de son époque (la République d'Indonésie se mettant en place sous Sukarno), et la nôtre par extension, les gentils ne sont pas forcément récompensés à la fin, et les menteurs, les hypocrites et les dirigeants sans scrupule continuent d'agir sans être inquiétés.

19 octobre 2012
auteur : PAK PRIJANA WINDUWINATA