Ils ne l'ont jamais su


Livres Couvertures de Ils ne l'ont jamais su
3.5 étoiles sur 5 de 9 Commentaires client

Ils ne l'ont jamais su - C'est l'autobiographie (partielle) de Marie Didier, l'auteur de Contre-visite et de Dans la nuit de Bicêtre. Son père est tué à la guerre, sa mère devient institutrice et, enfant, elle contracte la tuberculose qui la condamne à un isolement de plusieurs années. Elle fait sa médecine à Toulouse, s'éprend d'un professeur de littérature qui, après sa désertion en opposition à la guerre d'Algérie, connaîtra un temps la prison. Le couple avec leurs deux filles va vivre à...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Ils ne l'ont jamais su

Le Titre Du LivreIls ne l'ont jamais su
AuteurMarie Didier
ISBN-102072574293
EditeurGallimard
Catégoriesrécits
Évaluation du client3.5 étoiles sur 5 de 9 Commentaires client
Nom de fichierils-ne-l-ont-jamais-su.pdf
La taille du fichier28.2 MB


01 janvier 2018
pas pu aller jusqu'au bout, pourtant le sujet m'intéressè grandement mais la façon d'écrire de cette dame ne me convient pas car elle passe d'un lieu à l'autre sans corrélation , on passe d'un coup entre le sud ouest pour arriver on ne sait comment à Valences, de la Tunisie à Alger par surprise dommage

10 mars 2015
Ces hommes et ces femmes ont traversé ma vie en y tenant parfois des rôles secondaires. En apparence seulement. Ils ont dû pourtant infléchir le cours de mon existence. Ils ne l'ont jamais su et comme eux, jusqu'à aujourd'hui, je ne l'ai souvent jamais su moi-même. Pour la joie qu'ils ont pu me donner par leur façon d'agir, de sourire, de parler, de se taire, je leur voue plus de reconnaissance que s'ils m'avaient un jour rendu service. De tels êtres " communiquent la vie" (p.12) + Lire la suite

14 mars 2015
J’ignore encore à ce moment-là que, tout au long des années qui vont suivre, j’écrirai, sans doute sous différentes formes, toujours le même livre. Chacun d’eux sera en effet traversé par la même question qui attendra toujours la même réponse. Pourquoi, où et comment trouver la joie, la force de rester debout même quand tout s’effondre ? (p.169)