Le quatuor d'Alexandrie, tome 4 : Clea


Livres Couvertures de Le quatuor d'Alexandrie, tome 4 : Clea
4.04 étoiles sur 5 de 25 Commentaires client

Le quatuor d'Alexandrie, tome 4 : Clea - Alexandrie, cette ville qu'il trouvait âpre et terrifiante, réaffirme son emprise sur Darley quand il y revient après son exil volontaire dans une île grecque. Mais il la voit maintenant telle qu'elle a toujours dû être : un port modeste sur une lagune. Rien n'a changé que Darley lui-même et son optique du monde. Mélissa s'est effacée de sa mémoire. Justine tant aimée n'était qu'une illusion, « fondée sur l'armature défectueuse de paroles, d'actes et de gestes mal i...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Le quatuor d'Alexandrie, tome 4 : Clea

Le Titre Du LivreLe quatuor d'Alexandrie, tome 4 : Clea
AuteurLawrence Durrell
ISBN-102702016448
EditeurBuchet-Chastel
Catégoriessaga
Évaluation du client4.04 étoiles sur 5 de 25 Commentaires client
Nom de fichierle-quatuor-d-alexandrie-tome-4-clea.pdf
La taille du fichier25.77 MB


01 juin 2015
Au moins quatre brasses, me dis-je, et prenant une profonde inspiration je me laissai couler comme une pierre. C'était d'une beauté fascinante. On avait l'impression de plonger dans la nef d'une cathédrale dont les vitraux laissaient filtrer le soleil à travers des centaines d'arcs-en-ciel. Les bords de l'amphithéâtre — car la fosse s'évasait progressivement vers le large — semblaient avoir été sculptés par quelque artiste fatigué de l'ère romantique en une douzaine de galeries inachevées, bordées de statues. Certaines de ces formes ressemblaient tellement à de véritables statues que je crus un instant avoir fait une découverte archéologique. Mais ces cariatides brouillées étaient le fruit des vagues, avaient été pressées et moulées, par le hasard des houles, en déesses, en nains et en clowns. Une fine algue marine aux reflets jaunes et verts les avait dotées de barbes — transparents rideaux visqueux que balançait doucement la houle, qui s'écartaient et se refermaient, comme pour mieux révéler leurs secrets, puis les masquer à nouveau. + Lire la suite

06 avril 2012
"Cléa" est le quatrième mouvement du "Quatuor" et sans doute le plus achevé et le plus important pour la compréhension de l'histoire . Cette fois , l'auteur se met plus franchement en scène et rapporte le début , l'accomplissement et le délitement de son amour pour Cléa , l'artiste peintre , la secrète , archétype de la femme aussi belle que créatrice . Bien sûr Alexandrie est toujours présente , mais l'époque n'est plus à l'insouciance . Nous sommes en pleine deuxième guerre mondiale . Les combats que l'on devine en toile de fond marqueront la fin d'un monde et le départ des occidentaux vers l'Angleterre , mais aussi vers la France . Mountolive sera nommé à Paris . Darley ( alias Durrell ) y retrouvera peut-être , mais on en doute , Cléa à Paris . Dans ce livre Durrell excelle toujours dans les descriptions de paysages , de situations et de sentiments . Les personnages familiers de la saga réapparaissent ( Balthazar ) .On y parle beaucioup de Pursewarden , l'écrivain irlandais par le biais de sa soeur aveugle , qui cherche à mieux le comprendre au delà de la mort . Et puis surtout Scobie , le vieux marin alcoolique , béatifié maintenant par les musulmans au point de lui avoir consacré une journée de commémoration avec derviches tourneurs , baignoire sacrée et dévotes hystériques en mal d'enfants . Dans ce cas , comme dans celui des "homoncules" , Durrell va un peu trop loin dans la fantaisie , mais on lui pardonne bien volontiers car il a commis une grande oeuvre , une sorte de monument littéraire . Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/ + Lire la suite

09 mai 2017
Lorsque le passé est mort et que le futur n'est représenté que par le désir et la peur,qu'est-ce que cet instant fugitif que l'on ne peut mesurer,auquel on ne peut échapper?Pour la plupart d'entre nous le soi disant Présent est pareil á un somptueux repas que les fées nous présentent...et éloignent de nous avons que nous puissions goûter un seul morceau.