Comment voyager avec un saumon. Nouveaux pastiches et postiches


Livres Couvertures de Comment voyager avec un saumon. Nouveaux pastiches et postiches
3.53 étoiles sur 5 de 438 Commentaires client

Comment voyager avec un saumon. Nouveaux pastiches et postiches - Avez-vous déjà eu besoin de mettre un saumon fumé dans le mini-frigo de votre chambre d'hôtel ? Tenté d'installer un logiciel en lisant les trois volumes d'explications fournis par le fabricant. Renoncé à prendre un médicament anodin en raison des risques terribles que sa notice fait peser sur " certains sujets " ? Entrepris de chercher du sexe sur Internet ? Si vous répondez oui à l'une de ces questions, alors vous vous reconnaîtrez dans les pages de ce livre, qui ...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Comment voyager avec un saumon. Nouveaux pastiches et postiches

Le Titre Du LivreComment voyager avec un saumon. Nouveaux pastiches et postiches
AuteurUmberto Eco
ISBN-102253147923
EditeurLe Livre de Poche
Catégoriessatire
Évaluation du client3.53 étoiles sur 5 de 438 Commentaires client
Nom de fichiercomment-voyager-avec-un-saumon-nouveaux-pastiches-et-postiches.pdf
La taille du fichier25.03 MB


22 février 2016
Voilà ma manière d'honorer la mémoire du génial Umberto Eco, récemment disparu. En célébrant son sens de l'humour, son auto-dérision, à travers ses pastiches et postiches, qui m'ont bien fait rire.D'ailleurs, j'aime proposer aux élèves de 3ème le désopilant " Comment voyager avec un saumon" , tellement vrai et où l'auteur se révèle fin observateur des vicissitudes du monde moderne. Ordinateur et frigo de chambre d'hôtel, une partition vouée à l'échec et aux dépenses imprévues ! Tout ça pour un saumon encombrant ! Cette anecdote fait partie d'une première série dans " Modes d'emploi" sous la rubrique " voyager" .Viennent ensuite d'autres rubriques tout aussi amusantes comme " se comprendre", " affronter le futur". J'ai aimé en particulier le délirant " Comment répondre à la question " comment ça va ? ". Quelques exemples de réponses, finement drôles et érudites: Lucifer:" ça va Dieu sait comment."Descartes: " Bien, je pense."De Gaulle: " Excusez-moi, j'ai un appel."Dickens: " Les temps sont difficiles mais j'ai de grandes espérances." Je ne désire pas en dire trop , découvrez par vous-mêmes ce petit chef d'oeuvre de subtilité et de moquerie ! Umberto Eco expliquait dans la préface que ces pastiches " ne sont pas de simples parodies, pas plus qu'ils ne sont des actes de pur divertissement.Ils ont presque tous été écrits sous le coup de l'indignation.(...) Ils doivent être lus comme une contribution à l'analyse de la bêtise qui nous submerge,dans la culture et la vie quotidienne." Cette dénonciation de la stupidité de certains aspects du monde actuel est en tout cas faite avec beaucoup d'élégance, de panache, d'intelligence. Merci à l'auteur. + Lire la suite

30 mai 2013
Les anciens fabulistes nous l'ont appris, pour empêcher un renard de boire dans un verre, il suffit que ledit verre soit étroit et haut. Les verres des avions sont bas, évasés, de véritables cuvettes. Et bien évidemment, par une loi physique, tout liquide ne peut qu'en déborder, même sans l'aide des turbulences. Le pain n'a rien de la baguette française, dans laquelle il faut mordre et tirer fort même quand elle est fraîche, c'est un type particulier d'agglomérat de semoule qui, dès qu'on le saisit, explose en un nuage de poudre très fine. En vertu du principe de Lavoisier, cette poudre ne disparaît qu'en apparence : à l'arrivée, vous découvrez qu’elle est allée s'accumuler sous votre séant, emplâtrant tout l'arrière de vos pantalons. Quant au gâteau, soit il ressemble vaguement à une meringue et il va faire pâte avec le pain, soit il vous dégouline sur les doigts, quand votre serviette en papier est désormais imbibée de sauce tomate, et donc inutilisable. + Lire la suite

23 novembre 2012
Avec beaucoup de verve et d'humour, Umberto Ecco expose quelques anecdotes particulièrement savoureuse. le titre du recueil lui-même en dit long puisqu'on ne s'imagine guère, de prime abord, voyager avec un saumon! Ces courtes hsitoires mettent surtout en avant les tracasseries imbéciles que nous endurons tous au moins une fois dans sa vie (pour les plus chanceux!). Il évoque ainsi les difficulté pour renouveler son permis de conduire. Ou encore s'interroge sur la persistance des compagnies aériennes de servir des petits pois plutôt que des masses plus consistantes telles que la purée. Si la partie traitant de recherches en pataphysique m'a peu emballée, je garde néanmoins un excellent souvenir de cette lecture.