Dire presque la même chose


Livres Couvertures de Dire presque la même chose
3.87 étoiles sur 5 de 31 Commentaires client

Dire presque la même chose - " Supposons que dans un roman anglais, un personnage dise it's raining cats and dogs. Le traducteur qui, pensant dire la même chose, traduirait littéralement par il pleut des chats et des chiens serait stupide. On le traduira par il pleut à torrents ou il pleut des cordes. " Dire presque la même chose n'est pas un essai théorique sur la traduction, mais une illustration des problèmes que pose la traduction à travers des exemples qu'Umberto Eco a vécus : en t...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Dire presque la même chose

Le Titre Du LivreDire presque la même chose
AuteurUmberto Eco
ISBN-10224665971X
EditeurGrasset
Catégorieslittérature
Évaluation du client3.87 étoiles sur 5 de 31 Commentaires client
Nom de fichierdire-presque-la-même-chose.pdf
La taille du fichier25.15 MB


21 août 2011
Dans "L'Île du jour d'avant", les chapitres ont un titre qui suggère vaguement ce qu'il s'y produit. En réalité, je me suis amusé à donner à chacun le titre d'un livre du XVIIe siècle. Cela fut un tour de force, très peu rentable, car le jeu n'a été compris que par les spécialistes de cette période (et encore, pas par tous), et surtout par des libraires antiquaires et bibliophiles. Moi, cela me suffisait et j'étais content malgré tout : parfois, je me demande si je n'écris pas des romans uniquement pour me permettre ces références compréhensibles de moi seul, mais je me sens comme un peintre qui représenterait un tissu damassé et qui, entre les volutes, les fleurs et les corymbes, tracerait – presque invisibles – les initiales de son aimée. Peu importe si même elle ne les identifie pas, les actes d'amour sont gratuits. + Lire la suite

27 juin 2015
Partageant l'opinion de Malivriotheque, j'ajoute pour ma part que cette lecture "imposée" pour moi (formation à l'ITIRI de Strasbourg) a également été marquée par un certain scepticisme lié à la maîtrise réelle de trop de langues à la fois. Par delà l'aspect utilitaire (comme pour les véhicules), cette lecture me prouve au final que le mieux c'est de traduire (parfois même en justice) quitte à ne pas savoir comment on le fait exactement, mais avec la conscience de servir l'oeuvre (et rien d'autre) car "elle le vaut bien". Je salue donc la traductrice de Eco pour son admirable travail !

27 juin 2015
La "fidélité" manifeste des traductions n'est pas le critère qui garantit l'acceptabilité de la traduction (si bien qu'il faut revoir l'arrogance de la condescendance "belles mais infidèles"). La fidélité est plutôt la conviction que la traduction est toujours possible si le texte source a été interprété avec une complicité passionnée, c'est l'engagement à identifier ce qu'est pour nous le sens profond du texte, et l'aptitude à négocier à chaque instant la solution qui nous semble la plus juste. + Lire la suite