Dire presque la même chose


Livres Couvertures de Dire presque la même chose
3.87 étoiles sur 5 de 31 Commentaires client

Dire presque la même chose - " Supposons que dans un roman anglais, un personnage dise it's raining cats and dogs. Le traducteur qui, pensant dire la même chose, traduirait littéralement par il pleut des chats et des chiens serait stupide. On le traduira par il pleut à torrents ou il pleut des cordes. " Dire presque la même chose n'est pas un essai théorique sur la traduction, mais une illustration des problèmes que pose la traduction à travers des exemples qu'Umberto Eco a vécus : en t...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Dire presque la même chose

Le Titre Du LivreDire presque la même chose
AuteurUmberto Eco
ISBN-10224665971X
EditeurGrasset
Catégorieslittérature
Évaluation du client3.87 étoiles sur 5 de 31 Commentaires client
Nom de fichierdire-presque-la-même-chose.pdf
La taille du fichier19.85 MB


20 août 2011
D'aucuns pourront observer que, tout en s'adressant à un public non strictement spécialisé, ces pages semblent trop demander au lecteur, car elles sont constellées d'exemples en au moins six langues. Mais, d'une part, je donne d'abondants exemples, justement pour que celui qui n'est pas familier d'une langue puisse vérifier dans une autre langue – et puis le lecteur pourra sauter les exemples qu'il se réussit pas à déchiffrer. D'autre part, il s'agit là d'un livre sur la traduction et donc on suppose que celui qui l'ouvre sait à quoi s'attendre. + Lire la suite

27 juin 2015
La "fidélité" manifeste des traductions n'est pas le critère qui garantit l'acceptabilité de la traduction (si bien qu'il faut revoir l'arrogance de la condescendance "belles mais infidèles"). La fidélité est plutôt la conviction que la traduction est toujours possible si le texte source a été interprété avec une complicité passionnée, c'est l'engagement à identifier ce qu'est pour nous le sens profond du texte, et l'aptitude à négocier à chaque instant la solution qui nous semble la plus juste. + Lire la suite

04 février 2016
Les essais de traductologie sont généralement très arides, durs à lire, rébarbatifs, de nature à faire dire à tout lecteur de bon sens qu'au lieu d'un tel effort d'érudition, l'auteur aurait bien mieux fait de s'asseoir à la table de l'atelier artisanal du métier et de se mettre à la pratique (car la traduction, c'est de l'artisanat et métier, donc affaire de pratique...). (Je sais qu'on pourra me contredire sur chacune de ces affirmations, et qu'on pourrait me demander quelles créances j'offre pour les avancer...) Bon: ce bouquin d'Umberto Eco, à l'inverse, a été pour moi un véritable livre de chevet, lu, relu et fait lire à outrance, tant il est léger et juste, car fondé presque uniquement sur des exemples, en cinq langues, tirés aussi bien de l'expérience d'Eco traducteur que surtout des traductions de ses romans (notoirement très très ardus à traduire). La théorie y est rarissime; par contre presque tout ce à quoi il faut penser lorsque l'on traduit y est évoqué. Deux leçons me sont restées: 1. "Parmi les synonymes de fidélité il n'y a pas exactitude, mais loyauté, honnêteté, respect, piété". 2. La traduction est une négociation, un compromis: parfois on supprime du sens, parfois on en ajoute, la transaction devant être à peu près équitable. Et bien sûr (mais ça, c'est de moi!): rien n'est intraductible! Le moment de ma rencontre avec ce livre (sa parution en italien) fut aussi particulièrement miraculeux dans ma biographie... + Lire la suite