Plus noire avant l'aube


Livres Couvertures de Plus noire avant l'aube
2.89 étoiles sur 5 de 9 Commentaires client

Plus noire avant l'aube - « Olga leva la tête pour goûter un instant la fantaisie de ces lignes à l’ironie volubile. L’auteur semblait vouloir taquiner la littérature elle-même, comme un pêcheur le goujon. Elle regarda par la fenêtre pour rêver de Paris. Le paysage continuait de lui plaire. Tout lui semblait plus charmant : l’herbe, les maisons des gardes-barrières et leurs potagers, les rivières plus lascives, leurs rives plus moussues, les villages pittoresques… La dernière nuit lui parut ...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Plus noire avant l'aube

Le Titre Du LivrePlus noire avant l'aube
AuteurBéatrice Fontanel
ISBN-102234075661
EditeurStock
Catégoriesrécits
Évaluation du client2.89 étoiles sur 5 de 9 Commentaires client
Nom de fichierplus-noire-avant-l-aube.pdf
La taille du fichier27.86 MB


26 mars 2014
A la veille de l'ouverture du salon du Livre, nous vous proposons "Plus noire avant l'aube", un livre sur les livres ou plutôt sur les amoureux des livres. Toute une famille unie par cette obsession, cette passion, appelez la comme vous voulez.

31 mars 2014
Je commence par remercier les éditions Stock et le programme Masse Critique qui m'ont offert cette jolie découverte. J'ai tout de suite été emballée par le ton de la première partie du roman. On y découvre une femme médecin consciencieuse et une vieille patiente atypique, pleine d'anecdotes, érudite, et qui ne semble pas encline à se plaindre de son sort de femme malade. Les deux femmes passent quelques moments ensemble, parlent de lecture... Puis vient la deuxième partie. Celle-ci semble déconnectée du début du roman, jusqu'à ce que l'on comprenne, assez vite au final, que c'est l'enfance de la vieille dame malade qui y est relatée. On s'embarque alors dans une aventure à travers L Histoire et le monde. le lecteur fait la connaissance d'une famille d'origine russe dont la fille décide de s'installer à Paris pour faire ses études de médecine. A travers le roman, c'est son histoire, puis celle de ses enfants, que nous suivons. Les personnages sont joliment peints, les caractères bien travaillés. On a plaisir à découvrir ce que chacun est devenu. Les scènes décrites sont souvent remplies d'aventures, mais pleines de tragédies (guerre, maladie, deuil, emprisonnement...). Ce qui m'a manqué dans ce roman, ce sont peut-être les liens entre les chapitres. Je n'ai d'ailleurs pas spécialement apprécié les titres des chapitres qui révélaient à chaque fois une partie de l'intrigue. Enfin, je regrette un peu la fin du roman qui est très attendue. On imagine facilement que le médecin et sa patiente ont un lien particulier. Quant au destin des deux personnages, il semble également annoncé dès le début du livre. Ce fut une belle lecture. Et un livre qui fait l'éloge de la lecture, c'est toujours agréable à lire ! + Lire la suite

28 mars 2014
Discrètement, Alice tenta, elle aussi, de déchiffrer les titres des livres que sa patiente lisait. Il y en avait de toutes tailles: de gros volumes pesant un dindon mort, d'autres minces et légers comme des oisillons d'Alouette. Au fil de ses visites, dès qu'elle le pouvait, l'interne bavardait avec cette lectrice hors norme. Un jour, elles évoquèrent le temps qui manquait toujours, le temps qu'il fallait pour lire et quels types de livres. -En vieillissant, je me suis mise à aimer les livres qu'on peut lire en moins d'une heure. Petits par la taille, mais grands par le style ou le propos. Pas facile de les dénicher. + Lire la suite