Kafka. Poète de la honte


Livres Couvertures de Kafka. Poète de la honte
3 étoiles sur 5 de 5 Commentaires client

Kafka. Poète de la honte - Kafka. Poète de la honte est l'occasion pour Saul Friedlànder de se pencher sur la vie du célèbre écrivain qui, comme lui, a grandi à Prague. L'historien fait de Kafka le poète de ses égarements, luttant toute sa vie contre le poids de la honte et de la culpabilité - une lutte dont les traces sont bien visibles dans ses lettres et son journal comme dans ses oeuvres de fiction. "Très tôt, écrit Saul Friedlànder, Kafka dut saisir à quel point il était différent d'une ...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Kafka. Poète de la honte

Le Titre Du LivreKafka. Poète de la honte
AuteurSaul Friedländer
ISBN-102021122344
EditeurSeuil
Catégoriesjournal
Évaluation du client3 étoiles sur 5 de 5 Commentaires client
Nom de fichierkafka-poète-de-la-honte.pdf
La taille du fichier24.61 MB


07 mars 2015
La puissance placée au centre de cette mystérieuse toile d'araignée semble mettre en branle une hiérarchie complexe de fonctionnaires : autant de messagers qui observent la victime à chaque détour du Sentier sinueux menant à sa chute. Généralement, la surveillance est confiée à deux subalternes. [...] La surveillance a généralement lieu au milieu d'une foule dense, plutôt hostile, qui fixe ou entoure le personnage principal. Le "regard de l'autre", un thème qui sera cher à l'existentialisme français, est omniprésent dans l'œuvre de Kafka. (P175) + Lire la suite

23 décembre 2014
Bonne étude psycho-pathologique de l'oeuvre de Franz Kafka. La relecture, à la lumière des éléments biographiques dont nous disposons, de la nouvelle "Un médecin de campagne" est particulièrement instructive. Reste que l'ensemble est centré sur l'idée que toute la vie de Kafka fut une succession de refoulements, notamment son homosexualité latente, sans que que l'auteur n'apporte d'éléments véritablement probants.

07 mars 2015
Que Kafka ait été sensible au fatras antisémite qui circulait sur le "corps juif" est tout à fait vraisemblable. Pas seulement en raison des doutes que suscitait en lui sa propre identité sexuelle, de la précoce humiliation physique éprouvée lorsque, enfant, il accompagnait son père à la piscine ou à cause de ses indispositions chroniques, mais aussi parce que ses amis sionistes cultivaient le mépris du physique diasporique, obnubilés qu'ils étaient par l'idéal du "Juif nouveau" destiné à peupler Eretz-Israël. (P77) + Lire la suite