Le Faiseur d'histoire


Livres Couvertures de Le Faiseur d'histoire
4 étoiles sur 5 de 3 Commentaires client

Le Faiseur d'histoire - Le Faiseur d'histoire - Alasdair GRAY Titre original : A History maker Traduit de l'anglais par Céline Schwaller Au xxiiie siècle, la vie est douce, les femmes font tourner le monde, élèvent collectivement des enfants qui appartiennent à tous, dispensent leurs faveurs à qui leur plaît tandis que les hommes jouent à se massacrer, sous le contrôle des Conventions de Genève, dans des guerres qui ressemblent à un tournoi d...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Le Faiseur d'histoire

Le Titre Du LivreLe Faiseur d'histoire
AuteurAlasdair Gray
ISBN-102864244624
EditeurMétailié
Catégoriesdramatique
Évaluation du client4 étoiles sur 5 de 3 Commentaires client
Nom de fichierle-faiseur-d-histoire.pdf
La taille du fichier26.31 MB


19 mai 2016
- Pourquoi est-ce que je suis un sale pervers? murmura-t-il avant de remarquer que quelqu'un l'observait depuis la galerie.

19 mai 2016
Les lecteurs amènent les livres à la vie en remplissant les histoires de voix, de visages, de paysages et d'idées dont l'auteur n'a jamais rêvé, de choses venant de leur esprit à eux. Chaque lecteur le fait d'une façon différente.

19 mai 2016
Je suis étonnée. Je ne pensais pas que ce livre me plairait autant en lisant le premier chapitre et pourtant... Wat Dryhope (dry hope = espoir sec ^^) vit en Ecosse au 23ème siècle et c'est un peu l'histoire de sa vie. Surréalisme? Science-fiction? Je me tâte encore... Quoi qu'il en soit, entre les membres qui repoussent, les vitaplantes, les immortels (les néo-sapiens) et le reste il y a de quoi se faire une idée assez précise du fonctionnement de cette société un peu loufoque. Le livre est divisé en 4 parties : - le prologue de la mère de Wat (Kittock l'éleveuse de poules); - le corps du livre en 5 chapitres; - Les notes donnant des informations complémentaires sur l'histoire (on y explique notamment quelques mots bizarres comme embarbouiller, saboulé, esbloquant, bloquette, ...); - et la postface qui est en fait l'épilogue. Aux pages 55 à 57 Wat a un long monologue qui mérite d'être signalé où il explique pourquoi il a refusé l'immortalité : "La principale différence entre les néo-sapiens et les proto-sapiens (qui sont les noms que se donnent et nous donnent respectivement les immortels) est que plus les néo-sapiens vivent longtemps, plus ils connaissent leur avenir, contrairement à nous qui, plus nous vivons longtemps, plus nous connaissons notre passé. Groombridge prétendait que les mortels s'accrochent plus fermement au passé au fur et à mesure qu'ils vieillissent, si bien que leurs vies ont une douceur tragique qui fait défaut à celle des néo-sapiens, une douceur douloureuse venant des souvenirs de l'enfance perdue, de l'amour perdu, des amis perdus, des opportunités perdues, de la beauté perdue, etc., de la vie perdue en d'autres termes." Whouhaou ! + Lire la suite