City Hall, tome 5


Livres Couvertures de City Hall, tome 5
4.22 étoiles sur 5 de 49 Commentaires client

City Hall, tome 5 - Le temps est compté pour Jules Verne, Amelia Earhart et Arthur Conan Doyle : il ne leur reste que quelques jours pour sauver la vie de Pierre Verne et confondre le machiavélique Lord Black Fowl ! Mais comment y parvenir, sans la description du corbeau, qui reste introuvable en ce monde ? Leur seule chance réside peut-être dans les secrets de Victor Hugo… Plus qu’une simple vie, aussi importante soit-elle, c’est l’avenir du monde tout entier qui dépend de cette quête...

Télécharger Livres En Ligne

Détails City Hall, tome 5

Le Titre Du LivreCity Hall, tome 5
AuteurRémi Guérin
ISBN-102359104756
EditeurAnkama Editions
Catégoriesrécits
Évaluation du client4.22 étoiles sur 5 de 49 Commentaires client
Nom de fichiercity-hall-tome-5.pdf
La taille du fichier19.97 MB


08 août 2016
Un tome 5 très littéraire puisque la team Verne rencontre le ligue des gentlemen extraordinaires qui doit statuer sur son sort : la vie ou la mort pour ceux qui ont découvert les secrets des écrivains magiciens et des résistants de l'imaginaire… (le duel à la "JoJo's Bizarre Adventure" entre Jules Verne et Guy de Maupassant est très très cool ! ^^) Pendant ce temps, dans le monde réel les méchants font avancer leurs plans, et dans le monde à l'envers Houdini est confronté à sa Némésis et au Chat du Cheshire ! Pour nos héros seul l'Auryn (remember "L'Histoire sans fin" de Michael Ende) permet de savoir de qui se passe de l'autre côté du miroir, dans l'univers autonome en perpétuel évolution créé par Lewis Carroll, et qui pour se protéger a scellé le portail entre les mondes... La magie étant désormais inopérante, pour faire aboutir sa quête la team Verne se tourne vers la science et Nikola Tesla… Qui fera éclater en premier la vérité qui va changer le monde ? La team Verne ou la team Black Fowl ? Vite la suite ! + Lire la suite

01 juillet 2018
M'a fait passer de bons moments avant d'aller au dodo, celui-là aussi. Je me suis vachement plus amusé à regarder évoluer la bande de personnages célèbres détournés pour coller à l'esprit du manga qu'à suivre l'histoire. Rémi Guérin et Guillaume Lapeyre savent y faire pour touiller une mixture moussante d'écrivains et de leurs créatures, cela étant permis par les règles qui règnent sur cette histoire. Terminé l'apparition d'un personnage célèbre qu'on va exploiter en détail. Place à la fabrication industrielle ! Ils arrivent par paquets, l'envers de la médaille faisant qu'ils n'ont pas assez d'espace pour s'exprimer tous. Mais comment résister quand on vous offre Maupassant, Leblanc, Christie, etc. empaquetés dans une irrésistible offre promotionnelle ? Les auteurs (ceux du manga hein, on s'y perd) se permettent d'exploiter le plus dingue de tous : Lewis Carroll et son monde miroir à la fois logique et taré, qui représente un sacré challenge pour le roi de l'évasion Houdini. Je suis le récit avec joie dans son déroulement instantanée, oubliant le fil rouge que suivent Verne, Doyle et Earhart tellement ça passe au second plan. Parmi les moments d'anthologie, un duel d'écrivains : on scribouille jusqu'au premier sang, les déductions efficaces de Doyle qui vaut bien son Holmes (je l'attends celui-là) et la reprise d'une citation de Doc dans Retour vers le Futur (je vous dirai pas laquelle) . En revanche je trouve toujours le style flouté « tout-va-trop-vite-pour-prendre-une-photo-nette » des scènes d'action trop réussi car la plupart du temps j'y comprends que tchi. Mais c'est pas grave. Je sais pas où tout ça va nous mener mais je m'en fiche. Je descends pas en marche, c'est trop dangereux. Tiens, ça me donne envie de lire un Lupin , moi. + Lire la suite

22 février 2018
Dans cette série Steampunk de style Manga, entre humour et action et caractérisée par un rythme effréné (qui peut parfois épuiser le lecteur!), Jules Verne accompagné d'Arthur Conan Doyle et d'une agent spéciale envoyée en Europe par par Eliott Ness se retrouvent à Paris à la recherche du texte descriptif du méchant Black Fowl afin de sauver son père. le tome commence directement dans le Monde à l'Envers, de l'autre côté du Miroir (le monde d'Alice au pays des Merveilles) où le Chat de Cheshire soumet Houdini (envoyé là par son double maléfique) à des énigmes redoutables. L'histoire progresse ainsi en parallèle entre les mésaventures de Houdini qui rencontrera le créateur de ce monde parallèle, Lewis Caroll, et les héros qui sont eux recueillis par un Victor Hugo membre d'une résistance occulte comprenant rien de moins que Maupassant, Agatha Cristie, Edgar Poe, Tolkien et Maurice Leblanc (Arsène Lupin)… ouf! Vous l'aurez compris, la grande force de cette série est l'extraordinaire imagination et le patchwork cohérent qu'ont réussi à créer les auteurs autour de ce monde où le papier permet de générer une réalité par sa simple description. Sortes de sorciers dotés de crayons à la place de baguettes, les personnages sont tous des figures de l'histoire littéraire (mais également Lincoln, Graham Bell, Malcolm X,…). le concept est extrêmement audacieux et excitant et si les premiers volumes souffraient de quelques défauts de jeunesse, les auteurs atteignent ici pleine maturité de leur récit. On reste dans du manga ce qui implique une relation entre les personnages un peu manichéenne, des dialogues un peu ado et des découpages où le rythme est la vertu cardinale. Mais l'ensemble reste assez lisible et surtout le design général est vraiment alléchant. L'ambiance steampunk laisse le champ libre à toutes les possibilités scénaristiques concernant des innovations technologiques à vapeur (les auteurs s'inspirent des découvertes récentes… à la sauce Révolution industrielle). Les grande auteurs, tous dotés d'une créature imaginaire issue de leurs crayons sont dessinés de façon totalement libre et fantasmée, comme des héros de jeux-vidéo. Les conspirations, agences secrètes et histoire occulte foisonnent dans cet univers, si bien que malgré la grosse pagination, on trouverait presque que tout va trop vite et l'on souhaiterait que la série continue (elle s'achève au septième tome). Ce volume comporte plus de découvertes que d'action mais reste sur un très bon équilibre entre les dialogues too-much de Jules Verne, l'univers fantasmagorique de l'autre côté du miroir (même la Reine de coeur apparaît!) et la confrérie occulte de Victor Hugo. C'est plein, ça déborde de coeur et d'envie de la part des auteurs (comme cette double illustration en transparence!) qui ont voulu mettre tout leur amour des imaginaires dans leur création et je vous invite vraiment à découvrir ce très bon manga français (surtout si vous n'êtes pas férus de manga) qui fait de la littérature classique un monde d'action, d'énigmes et d'aventure! Lien : https://etagereimaginaire.wo.. + Lire la suite