Avis non autorisés...


Livres Couvertures de Avis non autorisés...
2.04 étoiles sur 5 de 27 Commentaires client

Avis non autorisés... - Parce que son cœur n'est pas en silex, Françoise Hardy met le feu quand elle passe au crible notre société contemporaine. Dans un livre composé de messages personnels, elle évoque sans concession la vieillesse, sa vieillesse, la décrépitude des corps... Elle qui a été l'icône androgyne et longiligne des sixties. Il faut avoir un courage d'écrivain pour se confronter ainsi à son propre corps. Dans une époque qui se refuse à vieillir, elle convoque la belle figure v...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Avis non autorisés...

Le Titre Du LivreAvis non autorisés...
AuteurFrançoise Hardy
ISBN-102290130125
EditeurEditions 84
Catégorieslittérature
Évaluation du client2.04 étoiles sur 5 de 27 Commentaires client
Nom de fichieravis-non-autorisés.pdf
La taille du fichier23.21 MB


09 mars 2015
Chaque être humain est la résultante de son tempérament inné et de l’acquis que constituent ses multiples conditionnements. Leur intrication et la façon dont l’acquis a façonné l’inné – au point parfois de l’infléchir – sont impossibles à cerner avec précision. Mais il est évident qu’un être mal structuré sera davantage le pâle reflet de son milieu familial et social qu’un autre plus solide et plus à même de s’en dégager, si peu que ce soit. + Lire la suite

09 mars 2015
La mémoire du passé récent flanche, on se rappelle difficilement les noms ou les détails importants de faits divers ou d’histoires que l’on aimerait rapporter pour éveiller si peu que ce soit l’intérêt d’un entourage qui ne vous prête plus guère attention.

29 avril 2016
Il y a des livres que l'on ne devrait peut-être pas lire ou alors qu'il aurait mieux valu ne pas écrire. J ‘ai toujours aimé Françoise Hardy non pas seulement pour son charme, sa voix et son talent mais pour sa sensibilité et son intelligence. Je ne la savais pas aussi gravement malade (elle souffre depuis 2004 d'un lymphome) et son dernier livre : « Avis non autorisés » semble bien être une sorte de testament intellectuel. On peut certes dire qu'elle n'a jamais pratiqué la fameuse langue de bois en vigueur dans le showbiz artistique ou politique, aussi ne se prive-t-elle pas d'écrire toute l'absurde bêtise de ce monde. Tout d'abord, elle clame le droit à l'euthanasie, et je ne peux que partager pleinement cette conviction que la lâcheté de nos hommes politiques et religieux écartera encore longtemps du droit français. Elle souligne ensuite l'irresponsabilité criminelle des religions manipulant à des fins de pouvoir des consciences peu éclairées sur des mythes ridicules, dénonce la surnatalité, mère de toutes les misères, ce en quoi elle a totalement raison. Sans fausse pudeur, elle dénonce encore l'incompétence de ceux qui se placent en grands pontes, de la foule de petits guérisseurs, manipulateurs et autres ostéopathes qui ne soulagèrent pas ses ennuis gastriques récurrents mais son portefeuille. Enfin, elle fustige la laideur, la vulgarité, l'épaississement de la médiocrité et de la bêtise propulsés en exemple par nos médias avides de fréquentations au plus bas dénominateur très commun. Je ne peux par contre plus la suivre lorsqu'elle aborde les deux thématiques tendancieuses que sont la politique et l'astrologie dont elle est une fervente adepte. En politique, Françoise ne cache pas ses sympathies à droite et ses grandes antipathies à gauche, copine de Carla et de Sarko, elle en oublie pour le coup leur vulgarité, elle qui la dénonce par ailleurs. A gauche, elle n'en admire pas moins, comme tout bon français, Michel Rocard et Hubert Védrine ! Parce qu'incompréhensibles l'un et l'autre ! le torve DSK a échappé à sa plume acérée… dommage ! Puis elle se plaint du manque d'attention de François Hollande qui ne vient pas à son secours lorsqu'elle a des problèmes d'ISF ! Sa critique de l'abaissement de l'âge de la retraite, des 35h est affligeante et paradoxale chez une personne qui semble privilégier la spiritualité plutôt que le matérialisme ! Et l'on retrouve tout le danger de ces artistes qui tentent de s'exprimer sur des sujets sensibles. Doit-on travailler jusqu'à la mort ? Ce n'est surement pas son cas et elle le démontre en nous narrant ses passions astrologiques, ses multiples lectures et voyages, ses fringues à « n X smic »… Il semblerait que ces notions de travail à rallonge ne s'accordent qu'avec certaines classes sociales et soient de toutes façons une régression de nos sociétés en quête de bonheur et d'accomplissement spirituel. Finalement, s'en même s'en rendre compte, elle enchaîne les poncifs et étale son manque total de discernement dans quelque domaine que ce soit et surtout en matière d'astrologie où les vagues formules passe-partout s'appliquent à tous et à leur contraire. Ayant pratiqué pendant près de dix ans la chose, je crois me permettre de dire que bien d'autres facteurs que la supposée influence astrale interviennent dans le caractère d'un homme à commencer par le lieu où sa destinée a choisi de le faire naître ! Il n'y a qu'en matière de spiritualité que finalement elle donne le meilleur d'elle-même concluant que nous sommes ici-bas en terrain aride d'apprentissage. Comme souvent par ailleurs, la place qu'elle donne à ses lectures et son appréciation sans influence de certains pseudo chefs-d'oeuvre reste passionnante. Mais il n'était nul besoin avant tout cela ne nous assommer d'analyses douteuses sur l'état de notre planète. + Lire la suite