Avis non autorisés...


Livres Couvertures de Avis non autorisés...
2.04 étoiles sur 5 de 27 Commentaires client

Avis non autorisés... - Parce que son cœur n'est pas en silex, Françoise Hardy met le feu quand elle passe au crible notre société contemporaine. Dans un livre composé de messages personnels, elle évoque sans concession la vieillesse, sa vieillesse, la décrépitude des corps... Elle qui a été l'icône androgyne et longiligne des sixties. Il faut avoir un courage d'écrivain pour se confronter ainsi à son propre corps. Dans une époque qui se refuse à vieillir, elle convoque la belle figure v...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Avis non autorisés...

Le Titre Du LivreAvis non autorisés...
AuteurFrançoise Hardy
ISBN-102290130125
EditeurEditions 84
Catégorieslittérature
Évaluation du client2.04 étoiles sur 5 de 27 Commentaires client
Nom de fichieravis-non-autorisés.pdf
La taille du fichier24.8 MB


23 mars 2015
Françoise H., que j'ai beaucoup aimée en tant que personne (on n'est pas sérieux quand on a 17 ans), puis moins, parce qu'on m'avait dit que... Passé l'âge des influences, j'ai voulu me faire une opinion personnelle, et je tombe d'accord avec elle: c'est aussi bien qu'elle se contente d'écrire et chanter des chansons sur l'air de l'exaltation tempérée. Et surtout, qu'elle ne donne son avis sur rien. Sauf l'amour et sa douleur. Je me fous de ce qu'elle pense du monde, tandis que son monde et sa façon d'y voyager me séduit. Sans doute la fin est proche, et l'envie lui prend d'être une vieille dame indigne. Bien. C'est légitime. Sa patte androgyne, son souffle mélodique qui a siffloté sur ces dernières décennies lui en donnent le droit. Mais j'ai envie de lui dire "ferme ta gueule Françoise. Pour toi, lui, moi, nous ferme ta gueule. S'il te plaît. Merci, et merci pour tout quand même sinon." Ta gueule Françoise et surtout, repose (toi) en paix.

09 mars 2015
On se heurte également aux fantaisies du pire mauvais goût qui, sur fond de couleurs improbables, rose, bleu ou vert pastel, affligent de dorures, clous, fleurettes et autres ornementations incongrues ce qui devrait mettre en valeur non seulement les pieds, mais toute la silhouette féminine. La propagation des baskets couronne le tout. Bien que propices au confort du pied – ce qui, avec leur prix, représente un indéniable atout –, leur mélange de couleurs vulgaires est une insulte supplémentaire au bon goût, tout comme leur design qui ne cesse de s’alourdir, de se « compacter » – à l’image des carrosseries toujours plus inélégantes de nombreuses voitures. + Lire la suite

25 février 2017
Vouloir à tout prix sortir de son registre habituel peut vous permettre de faire de splendides découvertes et c'est superbe parfois le doute vous saisit dès les deux premières pages et c'est l'horreur. C'est ce sentiment que j'ai ressenti après les deux premières pages d'Avis non autorisés de Françoise Hardy ! Un bien beau gâchis que voilà cette chanteuse des années sixties , retirée du monde de la variété depuis longtemps , épouse emblématique de Jacques Dutronc n'a t'elle donc que des raisons de se plaindre? Quel que soit le thème de réflexion abordé , le ton est grincheux , à la limite geignard .Les avis exprimés sont péremptoires ni justifiés ni argumentés un peu à la manière des conversations de comptoirs . Surprenant regard d'une femme vieillissante qui visiblement nie le phénomène inéluctable de la sénescence qui nous attend tous plus ou moins vite mais qui'est inéluctable ... je sais de quoi je parle ! Alors je rejoins le coeur des critiques et vous suggère moi aussi de laisser ce livre là où vous l'avez trouvé dommage , vraiment dommage ! + Lire la suite