Les frères du soleil


Livres Couvertures de Les frères du soleil
4.06 étoiles sur 5 de 18 Commentaires client

Les frères du soleil - Sept nouvelles sont réunies dans ce volume :« Les frères du soleil » (1903), « Le nain Filippo » (1903), « Juin » (1904), « La ville » (1910), « Le cyclone » (1913), Le dedans et le dehors » (1920)« L'oiseau de Montagsdorf » (1932).Ecrites au cours d'une trentaine d'années, elles expriment le lyrisme ph...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Les frères du soleil

Le Titre Du LivreLes frères du soleil
AuteurHermann Hesse
ISBN-102253932175
EditeurLe Livre de Poche
Catégorieslittérature
Évaluation du client4.06 étoiles sur 5 de 18 Commentaires client
Nom de fichierles-frères-du-soleil.pdf
La taille du fichier19.13 MB


02 mars 2016
Le silence de la nuit qui semble tout naturel aux gens de la campagne fait toujours l'émerveillement du citadin. Celui qui déserte la vielle pour se rendre à la campagne, dans sa propriété ou dans une ferme, est enveloppé, le soir venu, par le silence, comme par l'atmosphère enchantée du pays natal ou d'une terre d'asile. Il a conscience d'être plus proche des vérités naturelles et sent passer sur lui le souffle de l'éternité. + Lire la suite

02 mars 2016
L'histoire littéraire n'a retenu que le nom de ce Tegner. Il n'a été, comme vous l'avez dit très justement, qu'une mode. Et tout est dit. L'authentique, le valable n'est jamais à la mode, il est vivant.

03 mars 2016
Il s'agit d'un recueil de sept nouvelles, dont la première « Les frères du soleil » porte le titre. Déjà lu « depuis la nuit des temps » comme dirait Babelio, depuis près d'une quarantaine d'années sans doute, je n'en avais gardé aucun souvenir…. Ici, et comme dans la plupart de ses recueils de nouvelles, il aborde certains de ses thèmes favoris comme : la solitude, la vieillesse, la nature et l'évasion dans le rêve, la culture, la musique, l'adolescence, l'initiation amoureuse, ou encore le destin et la légende, comme dans la dernière nouvelle qui a ma préférence : « L'oiseau de Montagsdorf » … En ce moment, il pleut des cordes en Albigeois, et ce n'était guère le style de lecture propre à me sortir de la mélancolie et des brumes extérieures mais au coin de la cheminée, attisant le feu, j'ai passé un bon moment. J'aime décidément l'écriture de H. Hesse, raffinée et profonde, elle parvient toujours, je ne sais pas pourquoi, à me plonger dans un état de plénitude. Il a dit : « Il n'y a pas d'autre dieu que celui qui est en vous. » j'aime à le traduire par « Il n'y a pas d'autre « lieu » que celui qui est en vous. H. Hesse sait si bien nous y mener. + Lire la suite