Conversations avec l'ange


Livres Couvertures de Conversations avec l'ange
2.79 étoiles sur 5 de 14 Commentaires client

Conversations avec l'ange - Nick Hornby a eu la merveilleuse idée de commander onze nouvelles - toutes écrites sous forme de monologues - à une constellation d'écrivains vedettes. Ainsi Helen Fielding (Le journal de Bridget Jones), Irvine Welsh (Trainspotting), Melissa Bank (Manuel de chasse et de pêche à l'usage des jeunes filles), Robert Harris (Fatherland, Enigma), Zadie Smith (Sourire de loup), et Nick Hornby lui-même se trouvent réunis parmi d'autres dans ce vo...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Conversations avec l'ange

Le Titre Du LivreConversations avec l'ange
AuteurNick Hornby
ISBN-102259194699
EditeurPlon
Catégoriesaventure
Évaluation du client2.79 étoiles sur 5 de 14 Commentaires client
Nom de fichierconversations-avec-l-ange.pdf
La taille du fichier29.79 MB


28 septembre 2014
Nouvelle "La marche contre le vent" Pourquoi pensait-on toujours que j'aurais dû faire autre chose que ce que je faisais ? On me suggérait généralement de donner des cours de mime, mais ça, c'est enseigner, ce n'est pas être artiste. Les gens qui regardaient la chapelle Sixtine ne disaient pas à Michel-Ange : "Très réussi, ton plafond, Michou, tu pourrais donner des cours de décoration."

28 septembre 2014
Nouvelle "La marche contre le vent" J'ai passé deux ans chez mes parents, inscrit au chômage, à me demander comment on pénétrait dans le monde fermé du théâtre d'expression corporelle. Il n'y avait rien dans le journal local. Mes parents s'inquiétaient pour moi, j'étais maussade et renfermé. "Vu le peu qu'il raconte... disait mon père, mime, c'est bien la seule chose qui lui convienne." Mon père n'est pas un intello. Je lui ai parlé de la fameuse école Jacques-Lecoq à Paris, mais il a enregistré l'information et puis il m'a expliqué pourquoi à son avis ce n'était pas l'école qu'il me fallait. "Jacques-Lecoq ? a-t-il dit. Avec un nom comme ça, il est sûrement pédé." En fin de compte, c'est ma mère qui m'a encouragé à poser ma candidature. + Lire la suite

30 septembre 2014
Je suis tombée sur ce recueil de nouvelles par hasard, en me rendant dans ma librairie préférée. J'ai bien aimé la couverture (même si on ne juge pas un livre à sa…), je l'ai feuilleté, j'ai accroché avec quelques formules, quelques phrases, j'ai vu le prix (9,50 euros, je crois), j'avais la monnaie sur moi et je me suis dit : « allons-y ! ». Chacune des douze nouvelles de cet ouvrage a été écrite par un auteur britannique différent, choisi par Nick Hornby. Et le but de la manoeuvre est plus que louable puisque tout l'argent généré par ce livre va à une association caritative qui oeuvre pour les enfants autistes, le fils de Nick Hornby étant lui-même autiste. Toutes les nouvelles de ce recueil ne sont pas égales, il m'a semblé, et certaines m'ont paru beaucoup plus intéressantes que d'autres (j'avoue même que j'ai traîné les pieds pour lire deux ou trois d'entre elles) : « le Christ-aux-tétons », « Compte pour du beurre » (écrite par Colin Firth), « Plaidoyer pro domo », « Culpabilité catho », ou encore « La marche contre le vent » sont celles que j'ai préférées. « le Christ-aux-tétons », nouvelle écrite par Nick Hornby lui-même, c'est l'histoire d'un agent de sécurité censé protégé un tableau représentant le Christ fait en collage à base de tétons récupérés dans des magazines érotiques (shocking !). « Compte pour du beurre », c'est un gamin qui raconte les histoires fantastiques que lui raconte sa mamie. Mais là, et ravie d'avoir lu Colin Firth qui n'est pourtant pas écrivain mais acteur, ce n'est pas cucul la praline, au contraire. C'est drôle et truculent ! « Plaidoyer pro domo » de Robert Harris, c'est l'histoire du Premier ministre britannique qui décide de fuguer lors d'un voyage en voiture. On ne sait pas trop pourquoi, mais le comment est pittoresque ! « Culpabilité catho » d'Irvine Welsh raconte les aventures d'un homophobe condamné à multiplier les relations gays jusqu'à ce qu'il aime ça. D'ailleurs, le titre complet de la nouvelle est « Culpabilité catho (la vérité, c'est qu'on aime ça) ». Enfin, « La marche contre le vent » de John O'Farrell nous permet de suivre en quelques pages une grande partie de la vie d'un mime, de son ascension à… Je n'en dirai pas plus. Les autres nouvelles sont « comme ci comme ça », il y en a qui sont pas mal, d'autres (une ou deux) m'ont paru presque inutiles (« Je suis le seul », « L'endroit de vos rêves »). Mais c'est une question de goût. Les quatre étoiles sont pour les cinq nouvelles que j'ai beaucoup aimées. + Lire la suite