William Shakespeare


Livres Couvertures de William Shakespeare
3.88 étoiles sur 5 de 8 Commentaires client

William Shakespeare - (édition numérique) Victor Hugo a été un des premiers auteurs français à bénéficier de transcription numérique, et c’est bien normal. Mais la vieille édition de son William Shakespeare a un statut particulier dans nos bibliothèques. Pour le contexte d’écriture, d’abord : arrivant dans son exil de Guernesey, accueilli par l’Angleterre, il contemple la mer tandis que son fils traduit Shakespeare. Et pour parler de Sh...

Télécharger Livres En Ligne

Détails William Shakespeare

Le Titre Du LivreWilliam Shakespeare
AuteurVictor Hugo
ISBN-102080711520
EditeurFlammarion
Catégorieslittérature
Évaluation du client3.88 étoiles sur 5 de 8 Commentaires client
Nom de fichierwilliam-shakespeare.pdf
La taille du fichier28.56 MB


11 juillet 2016
« Shakespeare, dit Forbes, n’a ni le talent tragique ni le talent comique. Sa tragédie est artificielle et sa comédie n’est qu’instinctive. » Johnson confirme le verdict : « Sa tragédie est le produit de l’industrie et sa comédie le produit de l’instinct. » Après que Forbes et Johnson lui ont contesté le drame, Green lui conteste l’originalité. Shakespeare est « un plagiaire » ; Shakespeare est « un copiste » ; Shakespeare « n’a rien inventé » ; c’est « un corbeau paré des plumes d’autrui » ; il pille Eschyle, Boccace, Bandello, Hollinshed, Belleforest, Benoist de Saint-Maur ; il pille Layamon, Robert de Glocester, Robert Wace, Pierre de Langtoft, Robert Manning, John de Mandeville, Sackville, Spencer ; il pille l’Arcadie de Sidney ; il pille l’anonyme de la True Cronicle of King Leir ; il pille à Rowley, dans The troublesome reign of King John (1591), le caractère du bâtard Falconbridge. Shakespeare pille Thomas Greene ; Shakespeare pille Dekk et Chettle. Hamlet n’est pas de lui ; Othello n’est pas de lui ; Timon d’Athènes n’est pas de lui ; rien n’est de lui. Pour Green, Shakespeare n’est pas seulement « un enfleur de vers blancs », un « secoue-scènes » (shake-scene), un Johannes factotum (allusion au métier de call-boy et de figurant) ; Shakespeare est une bête féroce. Corbeau ne suffit plus, Shakespeare est promu tigre. Voici le texte : Tyger’s heart wrapt in a player’s hyde. Cœur de tigre caché sous la peau d’un comédien (A Groatsworth of wit, 1592). + Lire la suite

24 juillet 2014
La terre voit et parcourt le ciel; elle le connaît sous ses deux aspects, obscurité et azur, doute et espérance. La vie va et vient dans la mort. Toute la vie est un secret, une sorte de parenthèse énigmatique entre la naissance et l'agonie, entre l'oeil qui s'ouvre et l'oeil qui se ferme. Ce secret, Shakespeare en a l'inquiétude

23 novembre 2009
Hugo en plus de 500 pages parlant de Shakespeare, de lui-même en exil, du génie, de tout, on est dans l'immense