L'Année où j'ai vécu selon la Bible


Livres Couvertures de L'Année où j'ai vécu selon la Bible
3.77 étoiles sur 5 de 96 Commentaires client

L'Année où j'ai vécu selon la Bible - Ne vous y trompez pas : A. J. Jacobs n'est pas un religieux. C'est un juif new-yorkais tout ce qu'il y a de plus laïque, qui, au départ de cette aventure, ne sait pas grand-chose de la Bible. Mais frappé par la résurgence de la foi et le nombre croissant d'Américains déclarant prendre les Ecritures au pied de la lettre, il s'est mis à douter. Serait-il possible que tant d'hommes et de femmes soient victimes d'une illusion monumentale ? Ou bien est-ce lui qui passe à...

Télécharger Livres En Ligne

Détails L'Année où j'ai vécu selon la Bible

Le Titre Du LivreL'Année où j'ai vécu selon la Bible
AuteurA. J. Jacobs
ISBN-102742789928
EditeurActes Sud
Catégoriesquête initiatique
Évaluation du client3.77 étoiles sur 5 de 96 Commentaires client
Nom de fichierl-année-où-j-ai-vécu-selon-la-bible.pdf
La taille du fichier19.73 MB


27 juillet 2013
Après avoir lu entièrement l' « Encyclopaedia Britannica », A. J. Jacobs devait trouver un autre challenge mi-idiot mi-sérieux. Son choix s'est porté sur une lecture littérale de la Bible. D'origine juive, mais agnostique depuis toujours, c'était l'occasion de la découvrir. Pas de lecture sélective et pas de compromis : tous les règles décrites devront être appliquées. Les règles varient du plus burlesque : obligation de sonner dans une trompe tous les premiers du mois, interdiction de porter des vêtements qui mélangent lin et laine, interdiction de s'asseoir sur une chaise derrière une femme qui a ses règles ou de serrer la main aux hommes qui ont éjaculé dans les dernières vingt-quatre heures, jusqu'aux règles plus sérieuses : interdiction de mentir, honorer ses parents, ou faire l'aumône aux plus démunis. Les ordres nécessitent toutefois quelques adaptations pour rester dans le droit chemin des lois américaines, comme la « lapidation » des adultères avec des petits gravillons. Le livre aurait pu être juste bête et méchant, et ridiculiser les gens qui obéissent à ces règles. À la place, l'auteur leur donne la parole et les laisse expliquer pourquoi les respecter est important pour eux, et quelles conséquences elles ont dans leur vie. D'un autre côté, l'intention de l'auteur de tout justifier et de tout rendre « normal » peut parfois agacer, comme l'impureté des femmes pendant leurs règles ou la polygamie. J'ai aussi trouvé qu'il allait parfois un peu loin dans son implication dans ce projet par rapport à sa famille, comme le châtiment corporel pour son fils (même s'il utilise finalement une tige en mousse, et même s'il critique rapidement la méthode), ou annoncer à sa femme pendant son accouchement qu'il ne tiendrait pas sa main trop longtemps, puisqu'elle allait devenir impure. La partie sur le nouveau testament est un peu moins fournie, mais il faut reconnaître qu'il n'y a pratiquement pas de règles strictes, mais des lois très générales. L'expérience est finalement beaucoup plus intéressante que je ne le pensais en achetant le livre, et on découvre beaucoup de fondamentalistes à qui l'auteur rend un visage plus « humain » et sociable, les déclarations qui font bondir n'occupant finalement qu'une part infime dans leur mode de vie. + Lire la suite

27 août 2010
AJ Jacobs, journaliste pour le magazine Esquire, déjà titulaire d'une course de fond dans l'Encyclopaedia Britannica, récidive avec la Bible hébraïque. Il décide de vivre toute une année selon ses commandements (613, ou 1.500 selon les commentateurs), que ce soit en se laissant pousser la barbe, en écrivant sur les montants de sa porte, ou en gardant des moutons en Israël. Mais comme il poursuit un but scientifique, il en profite également pour rendre visite à tous ceux que l'on nomme "fondamentalistes" de tout poil, Juifs comme chrétiens, afin de comprendre ces hommes qui ont décidé de vivre littéralement en conformité avec la parole de Dieu. Est-ce une quête objective et journalistique ? une plongée dans l'incompréhension et le ridicule humains ? ou une recherche existentielle ? Entouré d'experts érudits et d'une famille ahurie, AJ. Jacobs raconte au jour le jour son expérience déroutante.

22 décembre 2010
Ouvrage acheté par hasard car je me posai le même dilemne que l'auteur: étant athée, je ne comprends pas comment des personnes peuvent trouver le bonheur dans la foi en une déité suprême, une force surnaturelle (et je les envie en même temps) Achat non regretté: l'auteur nous décrit avec simplicité, clarté et amusement les propos connus et méconnus de la Bible, leurs interprétations plus ou moins fallacieuses, les courant religieux qui en découlent, les adaptations de certaines règles de vie au monde moderne qui qui en avantagent certains, les lectures littérales d'autres règles qui en avantagent d'autres tout cela sans réel parti pris (un léger septicisme est à noter tout de même) finalement, à l'image de l'auteur, ce livre a renforcé mes convictions et les a troublé en même temps: j'ai appris que ma philosophie de vie que je croyais toute personnelle était décrite dans l'Ecclésiaste...je suis peut-être plus religieux que je ne le croyais...