Maggie Cassidy


Livres Couvertures de Maggie Cassidy
3.65 étoiles sur 5 de 51 Commentaires client

Maggie Cassidy - Il a seize ans, il n'est qu'enthousiasme et joie de vivre. Il aime le football, les copains et... Maggie. Elle a dix-sept ans, de grands yeux de biche et elle l'aime aussi, son Jack. Enfin, elle l'aime bien. Mais elle est en train de découvrir avec ivresse le plaisir de séduire, le pouvoir d'un battement de cils, d'un sourire ou d'un balancement de hanches qui fait se retourner tous les garçons. Voilà, Jack et Maggie connaissent les premi...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Maggie Cassidy

Le Titre Du LivreMaggie Cassidy
AuteurJack Kerouac
ISBN-102070451801
EditeurGallimard
Catégoriesrhétorique
Évaluation du client3.65 étoiles sur 5 de 51 Commentaires client
Nom de fichiermaggie-cassidy.pdf
La taille du fichier25.86 MB


09 juin 2017
… Et bien, voilà c'est ce roman que j'ai préféré de Kerouac. Par le pureté de l'éveil et la sortie de l'enfance, il est ce que je ressent de plus honnête chez cet auteur, une forme d'éveil à la vie. Cela m'a plongé dans le coeur des jeunes gens d'un endroit particulier dans un temps possédant sa singularité. Moi petit français des années 80 lisant ce qu'éprouve au même âge, un jeune américain des années 50. Malheureusement je ne peux lire que des traductions, et je crois que c'était la deuxième fois que je le regrettais, la première fois avait été pour Dune de Herbert ! 37 ans plus tard, je garde une nostalgique tendresse particulière de ce roman...

18 juillet 2016
Maggie Cassidy, c'est un mythe. La fille trop jolie pour être vraie, celle qui fait chavirer les coeurs et tourner toutes les têtes. Ici elle a 17 ans et est amoureuse de notre jeune protagoniste de 16 ans, Jack. Mais voilà, Maggie a cet âge difficile, où elle commence à comprendre son pouvoir sur les hommes. Là où ces grands yeux de biches pourraient émouvoir n'importe qui. La souplesse de ces mouvements attire, la grâce de ces déplacements excite. C'est avec talent que Kerouac nous présente ce mythe, avec une plume toujours remplie de Jazz et de liberté, venez vibrer au couleur d'une Amérique encore insouciante. Ce roman c'est celui des premiers émois, des premiers amours. Ces moments où la terre arrêtent de tourner tout simplement parce qu'on la voit, parce qu'on le voit. Mais c'est également le début de la vie dans toute sa complexité. Les choix ne font que commencer : comment vivre entre la raison et la passion ? Vivre en aventurier où fonder sa famille ? Kerouac a cette plume pour nous présenter avec simplicité ces bouts de vie. Il traite comme à son habitude de l'amitié qui tient une grande place dans son coeur, de sa famille qu'il nous présente à chaque fois, de l'Amérique, ce pays qu'il adore. Mais il parle surtout d'amour, de ce besoin de ce noyer en amour, de tout abandonner par amour, de tout quitter par amour. L'amour est sa drogue, il aime passionnément et nous le présente à chaque fois de manière toujours plus forte ! J'aime Kerouac pour son besoin de liberté aussi. Celui qu'il inculque dans tous ses romans. Celui-ci ne fait pas exception à la règle, car ici encore on recherche cette audace. de pouvoir vivre sa vie pleinement, de ne plus regarder le passé, de ne pas penser à l'avenir et de simplement vivre dans le présent. Comme un écho à toute une génération Kerouac parvient à présenter cette Amérique insouciante d'entre deux guerres, celle où tout était encore possible, celle qu'on aime imaginer. Dans son besoin de l'amour, notre héros Jack qui est le porte-parole de notre auteur, s'attarde sur l'importance de ces premiers moments d'excitation. Ces moments où plus rien ne compte, ni les amies, ni la famille, seul le désir persiste. Mais dans ces émois effrénés, l'auteur connait le pouvoir des femmes. Ce besoin parfois pervers de plaire, de faire succomber n'importe qui. C'est le portrait de cette génération que Kerouac nous présente encore aujourd'hui, libérée pour certain, dépravée pour d'autres mais toujours en quête de liberté et de jouissance ! Lien : https://charlitdeslivres.wor.. + Lire la suite

30 septembre 2012
Que seul le premier amour est le véritable amour ; la dernière mort, la seule mort – que la vie réside entre les deux et que les mots sont étranglés à jamais.