L'ultime auberge


Livres Couvertures de L'ultime auberge
3.65 étoiles sur 5 de 10 Commentaires client

L'ultime auberge - Dans un ultime effort artistique, un écrivain gravement malade conçoit un texte dont la réalisation est constamment mise en difficulté, entravée. En livrant, avec une sincérité radicale et une lucidité sans faille, ses réflexions politiques, l’enfer de sa maladie, ses pensées intimes, sa vie recluse, les épreuves de son mariage et les fragments littéraires qu’il parvient malgré tout à extirper, cet artiste refuse d’exister dans ce qu’il appelle le “J...

Télécharger Livres En Ligne

Détails L'ultime auberge

Le Titre Du LivreL'ultime auberge
AuteurImre Kertész
ISBN-102330038968
EditeurActes Sud
Catégoriesrécits
Évaluation du client3.65 étoiles sur 5 de 10 Commentaires client
Nom de fichierl-ultime-auberge.pdf
La taille du fichier28.57 MB


06 avril 2016
Ce que les littératures nationales gardent pour elles est comparable aux secrets de famille étouffants qui, en fin de compte, ne sont même pas intéressants : peu importe si maman avait des orgasmes ou si papa était pédophile – ce qui compte est de savoir si l’écrivain a apporté un changement à son art, s’il l’a fait évoluer, s’il a écrit quelque chose qui n’a jamais existé avant lui, etc., et si c’est le cas, peu importe dans quelle langue cela se produit l’œuvre entrera à coup sûr dans la littérature mondiale. + Lire la suite

13 mai 2015
Ce livre m'a épuisée ! fatigue, grosse fatigue ..... chaque page affiche sa fatigue ... "Confusion, peurs, dépression, impuissance, nullité. Lumbago. Horizons bouchés. Tout simplement : c'est fini..." L'auteur a très bien résumé son livre ; y ajouter son sentiment de persécution. Conseil : si vous êtes "vieux" ou déprimés, à ne pas lire.

08 avril 2015
Ce qu'on fait aujourd'hui de la démocratie n'a pas grand chose à voir avec la "res publica"; je parlerai plutôt de démocratie de marché. Avec un peu d'autodiscipline, c'est une forme d'existence très agréable, mais elle prendra vite fin à cause de son évolution insolente vers la centralisation de l'argent et du pouvoir; alors c'en sera fini de l'autodiscipline et de la douceur de vivre. N'est-ce pas une sorte de fascisme discret qui nous attend, avec emballage biologique, restriction totale des libertés et relatif bien-être matériel? + Lire la suite