De la jouissance en littérature : 50 leçons


Livres Couvertures de De la jouissance en littérature : 50 leçons
4 étoiles sur 5 de 12 Commentaires client

De la jouissance en littérature : 50 leçons - Ces leçons du bonheur abordent la littérature en tant que jouissance, à travers des exemples variés : l’art de l’insulte chez les écrivains, l’usage de Victor Hugo au parlement, l’analyse du Dr Devendra Singh à travers 345000 romans de langue anglaise pour connaître la définition d'une femme séduisante, la récompense du prix Bulwer-Lytton pour le pire incipit de roman, etc.

Télécharger Livres En Ligne

Détails De la jouissance en littérature : 50 leçons

Le Titre Du LivreDe la jouissance en littérature : 50 leçons
AuteurEdouard Launet
ISBN-109782848761916
EditeurPhilippe Rey
Catégorieschroniques
Évaluation du client4 étoiles sur 5 de 12 Commentaires client
Nom de fichierde-la-jouissance-en-littérature-50-leçons.pdf
La taille du fichier25.79 MB


05 septembre 2011
Hyperbate, supercool La planète n'est toujours pas submergée par le raz de marée dont le réchauffement planétaire nous menace, la librairie quoique pas bien vaillante parvient encore à écouler quelques livres, le prochain tiers prévisionnel n'a pas été prélevé, mais rien de tout cela ne durera éternellement : profitons de ces derniers moments de répit pour réfléchir à des choses vraiment importantes. Par exemple aux "Formes et enjeux de l'hyperbate". C'était le thème d'un colloque international qu'ont accueilli, en juin 2010, la Sorbonne et l'École normale supérieure, rue d'Ulm. "HYPERBATE : n.f. Figure de style qui consiste à intervertir l'ordre des mots ou à disjoindre deux termes habituellement réunis." Exemple : "En grand danger, vous êtes." Ainsi parle, comme vous le savez probablement, le personnage de Yoda dans La Guerre des étoiles. Yoda dit aussi : "Bonnes relations avec les Wookies, j'entretiens." C'est une autre hyperbate. Pierre de Ronsard,qui n'était pas chevalier Jedi, a pratiqué cet art avec bonheur : "Las! voyez comme en peu d'espace, / Mignonne, elle a dessus la place / Las! Las! ses beautés laissé choir." Maître Yoda aurait dit de façon plus conventionnelle : ses pétales, la rose a perdus. L'hyperbate est plus tranchante que le sabre laser lorsque, inversant l'ordre du discours, elle parvient à "exprimer une violente affection de l'âme" (Littré). Convenons qu'elle atteint son maximum d'efficacité lorsqu'elle se présente sous forme d'un ajout inattendu, se posant sur la queue de la phrase comme une mouette sur un wagon de déchets nucléaires.[...] + Lire la suite

29 avril 2013
Les bons libraires ont la délicatesse de nous signaler les bons ouvrages avec un post-it comportant un court résumé sous le titre” coup de coeur du libraire”. Comme les bons libraires, Édouard Launet suggère que ces derniers devraient signaler aussi par un post-it les mauvais opus avec un avis ” coups de colère du libraire” comportant un avis du genre “c’est tellement mal écrit que je n’ai pas pu dépasser le premier chapitre” ou ” ce type-là ferait mieux d’arrêter d’écrire des romans et de se mettre au golf”, ce qui autoriserait à contourner la production d’un auteur particulièrement rasoir, ou encore ” je n’avais rien lu d’aussi emmerdant depuis le catalogue 1998 de Conforama”, ce qui serait une mise en garde non équivoque + Lire la suite

07 novembre 2011
Ce recueil de chroniques est un régal. En 50 chapitres, de 2 ou 3 pages chacun, Edouard Launet nous offre des anecdotes croustillantes concernant des auteurs, des livres, des personnages, et le monde littéraire en général. Très accessible, j'ai lu ce livre d'une traite, ne pouvant plus m'arrêter de tourner les pages. Mais on peut tout aussi bien venir y picorer de temps en temps un chapitre par ci par là. Chaque anecdote est, et c'est là tout l'intérêt du livre, relevée avec beaucoup d'humour par l'auteur, qui ne manque pas une occasion d'égratigner (gentiment) le monde littéraire. J'ai beaucoup sourit avec ce livre, et c'est une qualité que j'apprécie chez un auteur.