De la jouissance en littérature : 50 leçons


Livres Couvertures de De la jouissance en littérature : 50 leçons
4 étoiles sur 5 de 12 Commentaires client

De la jouissance en littérature : 50 leçons - Ces leçons du bonheur abordent la littérature en tant que jouissance, à travers des exemples variés : l’art de l’insulte chez les écrivains, l’usage de Victor Hugo au parlement, l’analyse du Dr Devendra Singh à travers 345000 romans de langue anglaise pour connaître la définition d'une femme séduisante, la récompense du prix Bulwer-Lytton pour le pire incipit de roman, etc.

Télécharger Livres En Ligne

Détails De la jouissance en littérature : 50 leçons

Le Titre Du LivreDe la jouissance en littérature : 50 leçons
AuteurEdouard Launet
ISBN-109782848761916
EditeurPhilippe Rey
Catégorieschroniques
Évaluation du client4 étoiles sur 5 de 12 Commentaires client
Nom de fichierde-la-jouissance-en-littérature-50-leçons.pdf
La taille du fichier22.53 MB


10 octobre 2013
19. Kafka m'isole A la question « Lire rend-il plus intelligent ? », la réponse invariablement est : « Cela dépend de ce qu'on lit. » Les œuvres d'Ovide et de Guillaume Musso ne suscitent probablement pas la même effervescence synaptique : il faudrait allonger dans un scanner les lecteurs des unes et des autres afin de voir comment leur matière grise bouillonne sous la boîte crânienne. Toutefois, il est désormais possible de faire à la question introductive une réponse moins évasive, sans même recourir à l'imagerie par résonance magnétique. Car on sait aujourd'hui ce qu'il faut lire pour penser plus clair. La lumière est venue de la revue Psychological Science qui, dans son numéro de septembre 2009, a affirmé puis démontré entre ses pages 1125 et 1131 que Kafka rendait plus intelligent [note de bas de page : « Connections from Kafka : Exposure to meaning threats improves implicit learning of an artifical grammar », vol. 20, n°9.]. Nous répétons : lire Franz Kafka assouplit le neurone. Cette découverte ouvre des perspectives si étourdissantes qu'elle mériterait que nous nous interrompions sur-le-champ, ce qui laisserait au lecteur un peu de blanc ci-dessous pour y dessiner des Mickeys et réfléchir au pouvoir de la bonne littérature. Hélas ! Science et fiction sont choses complexes, au point qu'il va falloir consacrer le reste de ce chapitre à bien cadrer l'affirmation « Kafka rend plus intelligent » afin d'éviter qu'en soit fait un usage déraisonnable. + Lire la suite

07 novembre 2011
Ce recueil de chroniques est un régal. En 50 chapitres, de 2 ou 3 pages chacun, Edouard Launet nous offre des anecdotes croustillantes concernant des auteurs, des livres, des personnages, et le monde littéraire en général. Très accessible, j'ai lu ce livre d'une traite, ne pouvant plus m'arrêter de tourner les pages. Mais on peut tout aussi bien venir y picorer de temps en temps un chapitre par ci par là. Chaque anecdote est, et c'est là tout l'intérêt du livre, relevée avec beaucoup d'humour par l'auteur, qui ne manque pas une occasion d'égratigner (gentiment) le monde littéraire. J'ai beaucoup sourit avec ce livre, et c'est une qualité que j'apprécie chez un auteur.

09 octobre 2011
Lorsqu'un ouvrage vous fait sourire dès le premier paragraphe, il est assez agréable de se laisser charmer et de découvrir ce que l'auteur a à nous raconter. Edouard Launet nous invite à découvrir le jeu de la littérature. Les auteurs sont épiés, décortiqués, que ce soit leurs habitudes, leurs choix de ponctuation, ou de phrase d'ouverture de livre. Ces personnes qui les décortiquent ne sont autres que les universitaires qui cherchent à comprendre pourquoi tel point se trouve à tel endroit. L'auteur s'amuse de ces questionnements ou des créations artistiques autour de la littérature, et nous livre des pistes de réflexions, des conseils amusants aux jeunes auteurs et énormément d'anecdotes succulentes. Le travail fourni par Edouard Launet me semble prodigieusement énorme. Que d'analyses et de colloques inconnus du grand public a-t-il dû lire, à chercher l'information et la faire swinguer en des chroniques aussi réjouissantes ? L'humour littéraire est chose rare, et d'autant plus délectable quand il est aussi bien fait. Kafka rend plus intelligent, Victor Hugo est une super-star au sein du Parlement français, Jules Verne probablement un auteur érotique… Tout dans ce livre mène le lecteur à l'amusement et à la découverte. On referme ce recueil amusé, heureux de ne pas être universitaire et effrayé de se faire un jour décortiquer de cette façon si on publie un livre. de la jouissance en littérature est un ouvrage intelligent et très drôle. Livre reçu dans le cadre de Masse Critique de Babelio, un grand merci ! Lien : http://deslectureshumaines.w.. + Lire la suite