Le temps mord


Livres Couvertures de Le temps mord
3.56 étoiles sur 5 de 16 Commentaires client

Le temps mord - Ces essais parmi les meilleurs du prix Nobel de littérature 2007 abordent un grand nombre de sujets, de cultures, de périodes et de thèmes : mystères du soufisme, critique des grands classiques de la littérature, ses chats, etc.

Télécharger Livres En Ligne

Détails Le temps mord

Le Titre Du LivreLe temps mord
AuteurDoris Lessing
ISBN-10229005593X
EditeurJ'ai Lu
Catégoriesinitiatique
Évaluation du client3.56 étoiles sur 5 de 16 Commentaires client
Nom de fichierle-temps-mord.pdf
La taille du fichier24.59 MB


18 juillet 2016
Un bel ouvrage qui ne se lit pas d'une traite puisqu'il n'est pas un roman, mais quel plaisir d'en apprécier la qualité de l'écriture , de découvrir des auteurs que je ne connaissais pas et toutes les réflexions mesurées et sensées que je savoure au fil des pages. Un achat que je ne regrette pas !! Je limite les phrases que j'ai envie de recopier : il y en a trop je laisse seulement dépasser les papiers marque-pages qui me permettront de les retrouver aisément. "Un livre hérisson" comme dirait une amie blogueuse !

08 avril 2017
En 1986, je me suis rendue au Pakistan avec une délégation pour examiner la situation dramatique des Afghans ayant fui l'invasion russe. À la périphérie des villes et principalement de Peshawar, près de la frontière, les camps de réfugiés abritaient surtout des femmes et des jeunes filles, car les hommes étaient restés en Afghanistan pour se battre. Toutes étaient prisonnières de ces camps, sous la surveillance des mullahs, lesquels sont des hommes frustes et sans éducation. Les jeunes filles n'avaient aucune possibilité de s'instruire. Il n'en allait pas de même des garçons, qui apprenaient à réciter le Coran à longueur de journée sous la direction des mêmes mullahs. C'était là toute l'instruction qu'ils recevaient. Que ce soit dans les camps ou dans les rues de Peshawar, nous étions entourés de nuées de garçons de tous âges, sous-alimentés mais pleins de vie, qui nous imploraient de leur donner un livre, un stylo, un morceau de papier. Ils voulaient apprendre. Ils savaient qu'au-delà des tentes et des masures des camps s'étendait un monde dont l'instruction pourrait leur donner la clé. Mais ce qu'on leur enseignait ne les initiait nullement au monde moderne. Tous ces garçons délicieux, drôles et intelligents –ils nous brisaient le cœur. Ils ne tardèrent pas à devenir des talibans. Ignorants, obsédés, fanatiques, souvent cruels, ces jeunes hommes effrayants avaient été ces enfants si charmants. Et ils sont toujours là, exclus du monde moderne où ils ne peuvent trouver leur place. Ayant reçu l'éducation que l'islam réserve aux pauvres depuis toujours, qui se réduit à la psalmodie rituelle du Coran, ils pourraient aussi bien venir du quatorzième siècle. Ces jeunes gens, bientôt des hommes mûrs, sont qualifiés de terroristes. Ils sont le résultat direct de l'invasion soviétique, que les Afghans ont surnommée à bon droit la Catastrophe. Ils constituent encore un danger. À la première occasion, ils pourraient se laisser aller à un accès de destruction aveugle, comme lorsqu'ils ont fait sauter les statues géantes du Bouddha. Ils pourraient se remettre à persécuter les femmes. Mais c'est cela qu'on leur a enseigné : ils n'ont jamais eu le choix. + Lire la suite

16 juin 2011
Empoigner le réel, en refuser les dogmes, l'aimer et en rire... telle est bien la leçon de Lessing qui, décidément, n'a jamais été vieille !