Les chansons de Bilitis


Livres Couvertures de Les chansons de Bilitis
3.67 étoiles sur 5 de 26 Commentaires client

Les chansons de Bilitis - Bilitis, « jeune Grecque de Turquie vivant au VIe siècle avant notre ère » n'a existé que dans l'imagination de son créateur Pierre Louÿs, avant de devenir un des personnages les plus célèbres de la littérature de la Belle Époque. Préface de l'auteur: « Dans une société où les maris sont la nuit si occupés par le vin et les danseuses, les femmes devaient fatalement se rapprocher et trouver entre elles la consolation de leur solitude. De là vin...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Les chansons de Bilitis

Le Titre Du LivreLes chansons de Bilitis
AuteurPierre Louÿs
ISBN-102226046038
EditeurAlbin Michel
Catégorieslittérature
Évaluation du client3.67 étoiles sur 5 de 26 Commentaires client
Nom de fichierles-chansons-de-bilitis.pdf
La taille du fichier26.8 MB


20 janvier 2016
Enfant, ne passe pas sans m’avoir aimée. Je suis encore belle, dans la nuit ; tu verras combien mon automne est plus chaud que le printemps d’une autre. Ne cherche pas l’amour des vierges. L’amour est un art difficile où les jeunes filles sont peu versées. Je l’ai appris toute ma vie pour le donner à mon dernier amant. Mon dernier amant, ce sera toi, je le sais. Voici ma bouche, pour laquelle un peuple a pâli de désir. Voici mes cheveux, les mêmes cheveux que Psappha la Grande a chantés. Je recueillerai en ta faveur tout ce qu’il m’est resté de ma jeunesse perdue. Je brûlerai les souvenirs eux-mêmes. Je te donnerai la flûte de Lykas, la ceinture de Mnasidika. + Lire la suite

18 janvier 2016
Oui ; ta femme travaille à l’étable. On dit même qu’elle a mille tendresses pour le plus jeune de tes ânes. Ah ! Ha ! c’est un bel animal ! Il a une touffe noire sur les yeux. On dit qu’elle joue entre ses pattes, sous son ventre gris et doux… Mais ceux qui disent cela sont des médisants. Si ton âne lui plaît, Agorakritès, c’est que son regard sans doute lui rappelle le tien.

24 août 2013
Supercherie littéraire au moment de sa publication, les Chansons de Bilitis furent un scandale et aussi un succès de librairie par le caractère érotique des poèmes qui prennent pour cadre les iles grecques de l'Antiquité. Pastichant et s'inspirant des fragments de Sappho et d'autres poètes de cette époque, Louys met en place un recueil beaucoup plus construit qu'il n'y parait. Ainsi, suit-on chronologiquement les émois amoureux de la poétesse : de son adolescence à l'âge mûr. Il se bâtit aussi autour de cycles qui ont pour centre une amante ou un groupe d'amantes. Au-delà de son caractère érotique, on peut souligner une certaine modernité du texte car se présentant comme traduction, il présente en fait des poèmes en prose qui parfois se tournent vers ce que l'on pourrait appeler des descriptions poétiques. Une oeuvre un peu oubliée aujourd'hui et qui a pourtant le mérite de continuer les pistes et chemins que poésie et érotisme avaient tracés depuis le XVI° siècle.