L'homme qui n'aimait pas les armes à feu, Tome 1 : Chili con carnage


Livres Couvertures de L'homme qui n'aimait pas les armes à feu, Tome 1 : Chili con carnage
3.98 étoiles sur 5 de 139 Commentaires client

L'homme qui n'aimait pas les armes à feu, Tome 1 : Chili con carnage - Début du XXe siècle, Arizona… Maître Byron Peck, citoyen britannique et avocat d’affaires, escorté de son acolyte, l’effrayant Monsieur Hoggaard, parcourt le désert de pierre aride et brûlant en quête d’un mystérieux papier qui pourrait changer le cours de l’histoire des Etats-Unis d’Amérique à jamais. Dans le même but, la dangereuse Margot de Garine s’associe à une bande de mexicains sans foi ni loi… Et ils seront sans pitié !

Télécharger Livres En Ligne

Détails L'homme qui n'aimait pas les armes à feu, Tome 1 : Chili con carnage

Le Titre Du LivreL'homme qui n'aimait pas les armes à feu, Tome 1 : Chili con carnage
AuteurWilfrid Lupano
ISBN-102756018074
EditeurDelcourt
Catégoriesaventure
Évaluation du client3.98 étoiles sur 5 de 139 Commentaires client
Nom de fichierl-homme-qui-n-aimait-pas-les-armes-à-feu-tome-1-chili-con-carnage.pdf
La taille du fichier22.39 MB


06 décembre 2016
Dans le désert de l'Arizona, l'avocat anglais névrosé Byron Peck et le colosse danois aphasique Knut Hoggard sont à la poursuite de la vamp franco-russe Margot de Garine, autant pour récupérer quelque chose que par vengeance lui fourrer un bâton de dynamite rose bon dans le cong et éparpiller ses restes aux quatre vents (humour Lupano ?), ladite vamp est elle à la recherche de la même chose dérobée dans une attaque de train par une troupe de pillards mexicains tous plus affreux les uns que les autres (humour Lupano ?), et elle doit se glisser dans le lit du Senor Cruz pour la récupérer… Sinon Tim « Pretty Face » Bishop le teubé mythomane se met martel en tête de délivrer une demoiselle en détresse et Jack l'indien taciturne compte bien tirer les marrons du feu avant que le bruit et la fureur ne s'abattent sur le repaire des bandits mexicains… On est dans le western spaghetti baroque et barré typique du cinéma italien des années 1970, mais en l'état celui-ci ne restera pas forcément dans ma mémoire : - pas fan des pages entières remplies d'idiotismes hispanisants… - pour les tenants et aboutissants de l'intrigue, il faut attendre le tome suivant… (Personnellement je trouve que chez Lupano les mauvais choix de narration sont récurrents) - les personnages sont plus antipathiques qu'intrigants et ambivalents… j'imagine que les remarques sexistes et racistes sont là pour préparer le terrain à l'antisexisme et l'antiracisme dans les tomes suivants (je commence à bien connaître Lupano) - les cases qui sont là juste pour casser des blagues auxquelles je n'adhère pas (l'humour est quelque chose de très subjectif, genre la faux de la santa muerte qui après un choc tombe pour transpercer le crâne d'un gros teubé jouant le rôle de cerbère de la porte) Peu de chose à dire sur les dessins Paul Salomone qui collent bien au western spaghetti décalé, même si l'encrage et la colorisation sont ça et là perfectibles. Au final mon avis aurait été tout autre si le tome 2 qui nous explique comment on en est arrivé là avait été le tome 1… PS : le titre, les illustrations de couvertures et les illustrations intérieures sont un peu trompeuses quant au contenu réel de la série… + Lire la suite

04 décembre 2016
- Encore une peu de chili, mademoiselle de Garine ? - Non merci. C’était excellent. Mais un peu… épicé pour moi. Ça ne vous donne pas chaud, à vous, tout ce piment ? - Pas autant que vos yeux, Senorita de Garine. - Monsieur Cruz, ne seriez-vous pas un dangereux séducteur ? - Les Mexicains sont comme ça… Ils ont le sang chaud.

16 mars 2015
Un bon p'tit western, ça vous dit ? Tout est dans le titre, Chili Con Carnage. Beaucoup de Mexique épicé d'une bonne dose d'humour, le plat aurait pu s'avérer lourdingue en frôlant la vilaine caricature. Dans leur grande mansuétude, nos trois maître-queux que sont Lupano, Salomone et Piéri contournent facilement l'écueil en proposant un menu parfaitement équilibré, riche en rebondissements et ricanements gras de circonstance. Prenez une vieille hacienda délabrée, fourguez-y une méchante horde de bandits mexicains dont le chef se sera nouvellement épris d'une bombasse de compétition. La susnommée miss monde qui aura également fait chavirer le p'tit coeur du candide de service désormais prêt à tout pour la délivrer. Comme si cela ne suffisait pas, la petite touche fraîcheur en la présence de deux zigotos aussi assortis que l'eau et le feu et bien décidés à dézinguer cette beauté du diable. Alors oui, présenté comme cela, ça commence à faire beaucoup c'est pourquoi j'évoquerai l'aspect pécunier un autre jour ;-) Un récit qui sent bon la poussière, le sang et les larmes sans jamais se prendre au sérieux. Pari osé mais relevé haut les flingues. L'histoire tient parfaitement la route tout en pensant à nos zygomatiques, preuve d'une élégance rare. En un mot comme en cent, osez le Chili, c'est bien plus digeste qu'on ne le croit. + Lire la suite