Pinocchio&Robinson. Pour une éthique de la lecture


Livres Couvertures de Pinocchio&Robinson. Pour une éthique de la lecture
3.96 étoiles sur 5 de 24 Commentaires client

Pinocchio&Robinson. Pour une éthique de la lecture - Alberto Manguel est né à Buenos Aires en 1948. À 16 ans, il rencontre Borges devenu aveugle et lui fait la lecture, le soir, pendant deux ans. Manguel en retiendra que la vraie mesure de la littérature est le plaisir et l'émerveillement qu'elle nous apporte. Essayiste, traducteur, anthologiste, éditeur et, depuis peu, auteur de fiction, il a publié, en plusieurs langues, une bibliographie impressionnante dont le fil rouge explore la relation ent...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Pinocchio&Robinson. Pour une éthique de la lecture

Le Titre Du LivrePinocchio&Robinson. Pour une éthique de la lecture
AuteurAlberto Manguel
ISBN-102914387598
EditeurL'Escampette
Catégorieslittérature
Évaluation du client3.96 étoiles sur 5 de 24 Commentaires client
Nom de fichierpinocchio-robinson-pour-une-éthique-de-la-lecture.pdf
La taille du fichier20.72 MB


24 septembre 2013
"Je suis convaincu que nous continuerons à lire aussi longtemps que nous persisterons à nommer le monde qui nous entoure. Tant de choses ont été nommées, tant de choses continueront de l'être, et en dépit de notre folie nous ne renoncerons pas à ce petit miracle qui nous donne une étincelle de savoir. Il se peut que les livres n'allègent pas notre souffrance, qu'ils ne nous délivrent pas du mal, qu'ils ne nous disent pas ce qui est bien et ce qui est beau ; et ils ne nous permettront sûrement pas d'échapper au sort commun de la mort. Mais les livres nous offrent la possibilité même de ces choses, la possibilité du changement, la possibilité de l'illumination." + Lire la suite

02 octobre 2013
Pour le lecteur idéal, toutes les plaisanteries sont nouvelles. Le lecteur idéal a une capacité d'oubli illimitée.Il peut chasser de sa conscience tout souvenir du fait que le Dr Jekyll et Mr Hyde sont une seule et même personne, que Julien Sorel aura la tête coupée, que le nom de l’assassin de Roger Ackroyd est Untel. Le lecteur idéal sait ce dont l'écrivain n'a que l'intuition. Lorsqu'il ferme son livre, le lecteur idéal sent que s'il ne l'avait pas lu, le monde serait plus pauvre. Le lecteur idéal ressemble à Joseph Joubert, qui arrachait des livres de sa bibliothèque les pages qui en lui plaisaient pas. Le lecteur idéal ne compte jamais ses livres. Le lecteur idéal lit toute littérature comme si elle était anonyme. Lorsqu'il lit un livre datant de plusieurs siècles, le lecteur idéal se sent immortel. Le lecteur idéal ne sait pas qu'il est le lecteur idéal avant d'être arrivé à la fin du livre. Le lecteur idéal, c'est, pour un livre, une promesse de résurrection. Tout livre, bon ou mauvais, a son lecteur idéal. Pour le lecteur idéal, tout livre se lit, dans une certaine mesure, comme son autobiographie. Le lecteur idéal fait du prosélytisme. Le lecteur idéal est capable de tomber amoureux d'un des personnages du livre. Il y a trois types de lecteurs: l'un, qui savoure sans juger; un troisième, qui juge sans savourer; et un autre au milieu, qui juge tout en savourant et savoure en jugeant. (Goethe) Le lecteur idéal souhaite à la fois arriver à la fin du livre et savoir que le livre n'aura pas de fin. Le lecteur idéal ne se soucie pas des genres. + Lire la suite

24 septembre 2012
Trois essais pour interroger la naissance du plaisir littéraire, pour défendre la littérature et la position du lecteur aujourd'hui. Trois textes essentiels, manifestes pour le droit -non, le devoir- à la culture, le droit/devoir d'étendre nos frontières intimes à l'aune de la lecture. Alberto Manguel trace ici une éthique du lecteur – éthique dans laquelle on lit autant un engagement moral qu'un rapport personnel, un certain état d'âme lié au livre-, avec une vivacité qui réjouit. Comment Pinocchio apprit à lire se fait incitation à dépasser le simple déchiffrage : devient lecteur celui qui sait aller au-delà du simple assemblage de lettres, celui qui sait s'abandonner au texte et l'intégrer dans un même mouvement. Manguel retrace en Pinocchio le portrait d'un non-lecteur qui, restant à la surface des lettres, n'accède pas, malgré sa métamorphose de chair, à ce qui est une composante essentiel de l'âme humaine ou, plus modestement, du coeur citoyen : la faculté d'interprétation, de digestion, d'imprégnation La suite par ici : http://www.delitteris.com/au-fil-des-pages/pinocchio-robinson/ Lien : http://www.delitteris.com/au.. + Lire la suite