Le chanteur de tango


Livres Couvertures de Le chanteur de tango
3.23 étoiles sur 5 de 30 Commentaires client

Le chanteur de tango - On dit qu'il ne chante plus que dans quelques cabarets malfamés du port. On dit aussi qu'il est très malade mais qu'il chante parfois dans un vieux bar du centre-ville. Certains affirment qu'ils l'ont entendu chanter dans un square de Palerme, l'ancien quartier italien, et d'autres vont jusqu'à dire qu'il se produit inopinément sur les marchés populaires des faubourgs. Bruno Cadogan regarde perplexe la carte de Buenos Aires et essaie de déceler la logique qui comman...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Le chanteur de tango

Le Titre Du LivreLe chanteur de tango
AuteurTomas Eloy Martinez
ISBN-102070773094
EditeurGallimard
Catégorieslittérature
Évaluation du client3.23 étoiles sur 5 de 30 Commentaires client
Nom de fichierle-chanteur-de-tango.pdf
La taille du fichier25.65 MB


16 juillet 2017
Buenos Aires est l'héroïne de ce roman. Une capitale blessée par ses périodes sombres (notamment sous la dictature), où tout est mis en oeuvre pour ne se rappeler que de la grandeur de l'Argentine. J'ai aimé me perdre dans ses dédales au rythme frénétique du tango (Bruno cherche Julio Martel, chanteur insaisissable et difforme) et de la quête de l'Aleph de Borges qu'entreprend le narrateur. Je n'ai pas eu de difficultés de compréhension bien que je n'ai jamais lu cette nouvelle. Je compte la lire prochainement. Un roman qui donne envie de danser et de connaître un peu plus l'histoire du tango.

05 décembre 2017
Borges avait dit, citant l'évêque Berkeley, que si personne ne percevait une chose, ce quelque chose n'avait pas de raison d'exister, esse est percipi. L'espace d'un instant, j'ai senti que cette phrase pouvait caractériser la ville entière.

16 septembre 2014
Quelle merveilleuse histoire que "Le chanteur de tango". Un doctorant quitte New York pour Buenos Aires à la recherche d'une voix, à la recherche de ce célèbre chanteur de tango: Julio Martel. Infirme à la voix exceptionnelle, Martel ne chante-t-il que réellement pour le plaisir ? Chante-t-il pour nous remettre en mémoire ces vieux airs de tango ? Chante-t-il pour que jamais nous n'oublions l'histoire ? Ce qui est certain, c'est l'envoutement, l'enchantement, que provoquent cette voix. Nous en sommes possédés. C'est l'occasion pour l'auteur, avec son narrateur, de nous promener dans une Buenos Aires insolite, peuplée de personnages tous plus atypiques les uns que les autres, et que nous croisons au fil des promenades de Bruno, le personnage principal. Mais c'est aussi prétexte à nous présenter l'histoire d'un pays ou à tout le moins, des tranches de celle-ci. Martel chante dans des lieux décidés sur quelle base, pour quelle raison ce lieu ? Mais toujours il chante pour faire vivre la mémoire. C'est le ton que Tomas Eloy Martinez impose qui m'a séduite. Nostalgie, fatalisme, un ton lourd de sens, riche et ambigüe parfois, un ton entre la vérité et la légende. Et le véritable héros de ce récit n'est-il pas Buenos Aires et son passé, l'Argentine et son histoire? Un hymne à la mémoire guidé par la langueur et la férocité du tango. Définitivement à lire. + Lire la suite