Le chanteur de tango


Livres Couvertures de Le chanteur de tango
3.23 étoiles sur 5 de 30 Commentaires client

Le chanteur de tango - On dit qu'il ne chante plus que dans quelques cabarets malfamés du port. On dit aussi qu'il est très malade mais qu'il chante parfois dans un vieux bar du centre-ville. Certains affirment qu'ils l'ont entendu chanter dans un square de Palerme, l'ancien quartier italien, et d'autres vont jusqu'à dire qu'il se produit inopinément sur les marchés populaires des faubourgs. Bruno Cadogan regarde perplexe la carte de Buenos Aires et essaie de déceler la logique qui comman...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Le chanteur de tango

Le Titre Du LivreLe chanteur de tango
AuteurTomas Eloy Martinez
ISBN-102070773094
EditeurGallimard
Catégorieslittérature
Évaluation du client3.23 étoiles sur 5 de 30 Commentaires client
Nom de fichierle-chanteur-de-tango.pdf
La taille du fichier29.86 MB


16 janvier 2012
Bruno Cadogan, jeune universitaire américain, se rend à Buenos Aires, sur les traces de Julio Martel, un chanteur de tango dont on dit qu'il est meilleur que Carlos Gardel. Mais l'homme est malade et ne se produit plus guère que selon son envie et dans les endroits les plus insolites de la ville. Bruno Cadogan doit mener ses recherches dans une ville immense, dans un labyrinthe de rues où il est facile de se perdre, dans un pays où souffle le vent de l'insurrection. le chanteur reste insaisissable et il n'est pas certain que l'étudiant fasse partie des élus qui ont eu le bonheur d'entendre cette voix unique qui n'a jamais été enregistrée... Avec ce chanteur de tango, je m'attendais à de la chaleur, de la passion, des frissons...pour finalement me retrouver à errer dans Buenos Aires, ville tentaculaire et désincarnée, à la suite d'un jeune américain poursuivant deux mirages: Julio Martel, d'une part, et l'aleph de Borges, d'autre part. Et même si je comprends la comparaison, la métaphore, j'ai trouvé tout cela trop "intello" à mon goût. Je me suis perdue dans ce livre que j'ai finalement trouvé très hermétique. Peut-être aurait-il fallu lire Borges précédemment? Bruno Cadogan, héros et narrateur de l'histoire est, quant à lui, assez terne et peu attachant. Sans doute parce que le véritable personnage de l'histoire est Buenos Aires, belle, effrayante, flamboyante, rebelle, misérable....comme un tango! Pourtant, la ville ne suffit à sauver un roman, au final, assez ennuyeux. Dommage. + Lire la suite

05 décembre 2017
Borges avait dit, citant l'évêque Berkeley, que si personne ne percevait une chose, ce quelque chose n'avait pas de raison d'exister, esse est percipi. L'espace d'un instant, j'ai senti que cette phrase pouvait caractériser la ville entière.

16 juillet 2017
Buenos Aires est l'héroïne de ce roman. Une capitale blessée par ses périodes sombres (notamment sous la dictature), où tout est mis en oeuvre pour ne se rappeler que de la grandeur de l'Argentine. J'ai aimé me perdre dans ses dédales au rythme frénétique du tango (Bruno cherche Julio Martel, chanteur insaisissable et difforme) et de la quête de l'Aleph de Borges qu'entreprend le narrateur. Je n'ai pas eu de difficultés de compréhension bien que je n'ai jamais lu cette nouvelle. Je compte la lire prochainement. Un roman qui donne envie de danser et de connaître un peu plus l'histoire du tango.