Mémoires intérieurs : Nouveaux mémoires intérieurs


Livres Couvertures de Mémoires intérieurs : Nouveaux mémoires intérieurs
4.25 étoiles sur 5 de 8 Commentaires client

Mémoires intérieurs : Nouveaux mémoires intérieurs - Le second volet des Mémoires de François Mauriac marque la poursuite et l'aboutissement de son projet autobiographique : il y revient sur ses convictions religieuses, laisse resurgir des souvenirs de jeunesse, affirme sa foi dans l'homme et, plus que tout, exprime son amour de la littérature. Dans ce texte d'une grande finesse, sa vie intérieure et ses lectures s'entrelacent jusqu'à se confondre, pour accomplir, dans une prose brillante, la difficile tâche de se rac...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Mémoires intérieurs : Nouveaux mémoires intérieurs

Le Titre Du LivreMémoires intérieurs : Nouveaux mémoires intérieurs
AuteurFrançois Mauriac
ISBN-102082130029
EditeurFlammarion
Catégorieslittérature
Évaluation du client4.25 étoiles sur 5 de 8 Commentaires client
Nom de fichiermémoires-intérieurs-nouveaux-mémoires-intérieurs.pdf
La taille du fichier29.95 MB


08 novembre 2015
Un abîme va nous engloutir. Qu'y a-t-il au delà des espaces ? Quelle est cette lumière que les yeux mortels ne reflètent pas ? Les êtres que j'ai aimés périssables, les reconnaîtrai-je incorruptibles ? Ceux que j'ai aimés éphémères, que nous seront-ils au sein de leur éternité ? Cet amour enfin possédé, quelle part laissera-t-il à ce que nous appelions amour quand nous aimions ? La tendresse humaine n'est-elle pas liée au pauvre corps, au cœur de chair, à cette dépouille sitôt dévorée ? + Lire la suite

06 novembre 2015
J'admire que des générations aient tremblé devant les morts. O revenants, pourquoi ne revenez-vous jamais ? La première nuit de ces vacances de Pâques, j'ai entendu frapper des coups réguliers à l'une des fenêtres du corridor. Je me suis souvenu que dans mon enfance la maison passait pour hantée. Quelque insecte ou quelque oiseau était pris sans doute entre le contrevent et la vitre. J'ai préféré imaginer qu'un signe m'était donné (sans y croire, bien sûr !) Jamais rien n'est parvenu jusqu'à moi de cette rive dont j'approche. Il ne s'est jamais rien passé dans ma vie que j'aie pu interpréter comme un appel. + Lire la suite

13 janvier 2016
Ces nouveaux mémoires sont, comme les premiers, d'une grande beauté. Ici, toutefois, Mauriac renonce à évoquer ses lectures pour méditer plus à loisir sur sa famille, ses racines, son attitude devant la mort. Ces méditations m'enchantent : elles sont comme une musique douce, qui invite à la sérénité. L'auteur s'interroge aussi sur sa foi, et jamais ne perd de vue la présence de Dieu. Ses ancêtres font également l'objet de réflexions plus sociales, non dénuées de sévérité. Sans hésitation, je place Mauriac dans mon panthéon des prosateurs du XXème siècle.