Les larmes de Tarzan


Livres Couvertures de Les larmes de Tarzan
3.37 étoiles sur 5 de 689 Commentaires client

Les larmes de Tarzan - Elle, c'est Mariana, mais leur rencontre fut assez fracassante pour qu'il la surnomme Tarzan. Lui, il s'appelle Janne, pour de vrai. Mère célibataire, elle élève seule deux enfants, caresse le souvenir de leur fantasque père évaporé dans la nature et tente de nourrir sa petite famille malgré des fins de mois asphyxiantes. Lui, il roule en Lamborghini, papillonne sans s'engager avec de jeunes femmes forcément cadres, élégantes et dynamiques, et déteste que des marm...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Les larmes de Tarzan

Le Titre Du LivreLes larmes de Tarzan
AuteurKatarina Mazetti
ISBN-102742788255
EditeurActes Sud
Catégorieslittérature
Évaluation du client3.37 étoiles sur 5 de 689 Commentaires client
Nom de fichierles-larmes-de-tarzan.pdf
La taille du fichier25.84 MB


28 janvier 2015
Tu n’as pas remarqué que d’une étrange façon la procréation est presque devenue l’affaire privée de la femme au cours de ce siècle ? il faut qu’on soit préparées à être quittées avec une flopée d’enfants et le compte dans le rouge. C’est pareil partout dans le monde, je l’ai lu l’autre jour : plus d’un tiers des familles avec enfants ont une femme seule comme chef. En Afrique, en Amérique du sud, en Asie. Je n’arrive pas à comprendre comment on en est arrivé là ! Des papas qui se tirent, des papas qui s’en foutent, des papas qui croient qu’ils sont concernés alors qu’il y a toujours quelque chose qui coince. Ou alors ceux qui sont carrément inaptes à être papas, comme Kenny. […] oui, bien sur, je sais qu’il existe des papas divorcés qui prennent leurs responsabilités et assurent la moitié du temps. La plupart du temps ils ont déjà trouvé du renfort, une nouvelle petite femme qui lutte pour trouver sa place et devenir copine avec ses mômes et qui répond présente à cent cinquante pour cent. En général, ces papas-là ont les moyens de payer cet équipement de hockey que les mamans ne peuvent pas payer, ou un voyage en Thaïlande avec la nouvelle épouse et les anciens enfants… et c’est vers ça que les gosses sont attirés, et tout à coup la maman se retrouve là toute seule sans rien du tout. + Lire la suite

30 avril 2018
Un roman qui s'annonçait particulièrement sympa. Des bases intéressantes et une bonne trame. Et me voila avec un roman non abouti à moins qu'il y ait une suite. Je n'en sais rien pour le moment. Quand Tarzan rencontre Janne? Qui est Tarzan? C'est Marianna, 34 ans, mère de deux jeunes enfants un peu perturbateurs, célibataires, poilus et des seins en forme d'oreilles de Basset. Qui est Janne? Et oui c'est son prénom. Il a 29 ans, particulièrement séduisant, extrêmement riche et ne sait plus quoi faire de ses journées. Pendant que Tarzan se débat pour joindre les deux bouts, Janne s'ennuie et ne sait pas quoi faire de tout son argent. La base est bonne. La rencontre de la belle et la bête. La rencontre de la belle et le clochard. La confrontation entre la richesse et la pauvreté. En ce qui concerne cette rencontre folklorique, j'ai adoré. Beaucoup de scènes sympa de tous les jours où pour Janne certaines choses sont normales et pas pour Tarzan. Des scènes cocasses entre nos deux protagonistes malgré une narration parfois complexe. Des chapitres où les enfants ont la parole qui donne du peps et de l'humour au roman. Mais voilà, où est la morale de cette histoire? Je suis désolée je spoile mais il n'y a aucune fin que ce soit happy ou non. Je vais spoiler. Mais Tarzan reste amoureuse de son mari mais va vivre avec Janne pour le bien des enfants. Janne est amoureux mais on ne sait pas pour combien de temps. Oui Mariana est surement un caprice. Perplexe et sceptique c'est une romance qui est loin de faire rêver. + Lire la suite

30 septembre 2010
Après avoir lu "le mec de la tombe d'à côté" j'ai eu envie de retrouver cette auteure. J'avais lu des avis assez négatifs, déçus. Pourtant j'ai adoré cette histoire. C'est vrai qu'on reprend un peu le même principe : deux personnes que tout oppose tombent amoureuses l'une de l'autre. On a encore l'histoire racontée par les deux voix des protagonistes principaux. Mais il y a un plus. La voix des enfants se fait entendre et elle donne un point de vue tout à fait intéressant sur cette histoire. Le regard sur la pauvreté également. Cette mère de famille travaille et pourtant arrive à peine à nourrir ses deux enfants. Sa pauvreté, son manque de trésorerie d'avance lui coûte cher, comme c'est très bien expliqué dans le chapitre "qui a les moyens d'être pauvre?". Elle souffre de ne pas pouvoir s'occuper convenablement de ses enfants et elle souffre du regard, de l'incompréhension des autres. J'ai été énormément touchée par ce personnage de femme/mère qui lutte, souffre tout en gardant de l'énergie pour ses enfants. J'ai aimé sa pudeur, son orgueil vis-à-vis de Janne. J'ai même eu les larmes aux yeux par moments (midinette for ever). A noter : un livre très facile à lire car découpé en chapitres très courts aux titres souvent bien vus. Bref, un livre que je conseille très chaudement! + Lire la suite