Fortune de France, tome 4 : Le Prince que voilà


Livres Couvertures de Fortune de France, tome 4 : Le Prince que voilà
4.16 étoiles sur 5 de 372 Commentaires client

Fortune de France, tome 4 : Le Prince que voilà - 1572-1588: années "venteuses et tracasseuses" où catholiques et protestants continuent de s'entredéchirer. Quittant de nouveau son château périgourdin, le huguenot Pierre de Siorac retrouve Paris où il devient le médecin, puis l'agent secret d'Henri III. Mûri, mais non vieilli, Pierre va découvrir, au cours de périlleuses missions, les menaces qui guettent le royaume, à l'heure où l'ambitieux Philippe II d'Espagne arme contre le roi de France le bras du duc de Guise...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Fortune de France, tome 4 : Le Prince que voilà

Le Titre Du LivreFortune de France, tome 4 : Le Prince que voilà
AuteurRobert Merle
ISBN-102253135518
EditeurLe Livre de Poche
Catégoriessaga
Évaluation du client4.16 étoiles sur 5 de 372 Commentaires client
Nom de fichierfortune-de-france-tome-4-le-prince-que-voilà.pdf
La taille du fichier19.97 MB


28 août 2009
Dans le même temps, poursuivit le roi, M. Pomponne de Bellelièvre sera dépêché à Soissons pour quérir expressément au duc de Guise qu’il ne vienne à Paris que je ne l’y mande; que s’il y vient, les affaires étant ce qu’elles sont, sa venue pourrait me causer une émotion, de laquelle je le tiendrai à jamais coupable.

07 juin 2012
1572 - 1588 les guerres de religion font rage, le huguenot Pierre de Siorac retrouve Paris où il devient le médecin, puis l'agent secret d'Henri III. Pierre va découvrir au cours de missions périlleuses les menaces qui guettent le royaume. Robert Merle dresse le tableau saisissant d'un roi - Henri III - au milieu de ses grands féaux, les "quarante-cinq" qui le protègent contre les dagues du fanatisme. Ce brillant livre, écrit d'une plume flamboyante, nous mène parmi les complots, les rivalités, les intrigues qui semblent bien faire vaciller la "Fortune de France". Pourtant l'amitié et le bonheur de vivre sont portés ici par l'entrain inépuisable et fécond d'un romancier plus captivant que jamais.

28 août 2009
Monsieur de Siorac, dit Sarmacas, nullement rabattu par ma roideur, je ne doute pas que votre bonne foi désormais veillera avec le dernier scrupule à ce que Larissa ne soit jamais par vous avec sa jumelle confondue, confusion qui aurait pour tous des conséquences si amères que je répugne à les envisager, et plus encore à les nommer.