La folle du logis


Livres Couvertures de La folle du logis
4.4 étoiles sur 5 de 20 Commentaires client

La folle du logis - "L'imagination est la folle du logis." Sainte Thérèse d'Avila. Rosa Montero invite le lecteur à un voyage entre vérité et fiction sous la houlette de la folle du logis, sur des chemins pleins de surprises, mêlant allégrement la littérature et la vie en un cocktail excitant de biographies d'écrivains et d'autobiographie vraie ou fausse. A travers un panorama des folies et des faiblesses d'auteurs comme Melville, Goethe, Tolstoï ou M. Amis, ou bien des mécanismes de l...

Télécharger Livres En Ligne

Détails La folle du logis

Le Titre Du LivreLa folle du logis
AuteurRosa Montero
ISBN-102864245078
EditeurMétailié
Catégoriesjournal intime
Évaluation du client4.4 étoiles sur 5 de 20 Commentaires client
Nom de fichierla-folle-du-logis.pdf
La taille du fichier23.45 MB


22 juillet 2017
**** Rosa Montero nous parle de romans et d'écrivains, en prenant exemple sur des auteurs qu'elle aime, parmi lesquels Enrique Vila-Matas. Ce n'est pas du tout la même chose, ni le même style. Cela ne ressemble en rien non plus aux essais littéraires de Javier Marìas, que Rosa Montero ne cite pas du reste. C'est amusant en soi de constater que Nabokov les a marqués tous les trois. Rosa Montero, plus que dans un essai littéraire, nous emmène dans des épisodes biographiques d'écrivains mêlés d'une histoire autobiographique, enfin soit-disant, car elle va nous la raconter trois fois de manière différente, en prenant comme fil conducteur cette folle du logis qu'est l'imagination.

01 janvier 2017
La rivalité entre frères [...] n'existe pas seulement en littérature, la relation fraternelle est, je crois, le premier endroit où se mesurer: pour être moi, je dois d'une certaine manière l'être contre mes frères; ils sont mes autres moi possibles, des miroirs angoissants dans lesquels je me contemple. Je me dis au passage que cette sorte d'émiettement de la personnalité, ce manque de structuration du moi dont semblent souffrir actuellement certains adolescents est peut-être dû, entre autres, au fait qu'aujourd'hui beaucoup sont des enfants uniques et donc privés du reflet de cet autre moi possible, assez différent cependant pour lui permettre d'exister. + Lire la suite

30 décembre 2012
Voici un livre pour tous les amoureux des livres, pour ceux que les coulisses de la création littéraire intriguent, et pour ma part, j'y ai vu un hommage aux écrivains, à la littérature, à l'écriture, à tout ce qui se rapporte au processus littéraire. J'ai trouvé ce livre passionnant car à travers la vie et le témoignage de divers écrivains - entre autres, Italo Calvino, Truman Capote, Tolstoï (aah j'ai aimé voir que l'auteure, Rosa Montero, n'en disait pas du bien ), Nabokov, Raimbaut, Rilke, des écrivains espagnols et latino-américains - des oeuvres tel que Les Mille et une nuits,et bien d'autres exemples et anecdotes littéraires, dont certaines reposent sur sa propre expérience, Rosa Montero questionne, tente de répondre et illustre ce qui fait les livres, le pourquoi et le comment derrière l'écriture, ce qu'est le cauchemar mais aussi la passion de tout écrivain, i.e., la création littéraire, celle qui fait appel à l'imagination, cette "folle du logis" que "nos cura, nos sana, nos hace ser mejores y mas felices" (qui nous guérit, nous rend meilleurs et plus heureux), et nous permet même de vaincre la mort (exemple à l'appui avec le cas "Shéhérazade"). Un texte passionnant et instructif au style claire, limpide, accessible et agréable, sa lecture m'a donné envie de me plonger dans plusieurs des oeuvres des écrivains cités, dont George Eliot pour qui Rosa Montero semble vouer une grande admiration. Ce livre dévoile presque les ficelles des magiciens des histoires, leurs difficultés, leurs motivations, ce que l'écriture leur apporte, leurs angoisses, leur fragilité, leur humanité, leur perfidie parfois, leurs dilemmes, leurs attentes, leur orgueil, tout cela placé dans le contexte de leur époque et de l'Histoire, tout cela suivant leur personnalité aussi. J'ai trouvé cet exposé captivant, riche et savoureux. Il m'a permis de comprendre beaucoup de choses concernant la psychologie de l'écrivain, bien qu'on ne découvre rien de bien neuf vraiment à ce sujet. C'est une ode à la folie, à la passion, à ce qui nous fait vibrer et enrichit nos vies. Rosa Montero parle des livres mais aussi de la vie, de cette frontière fine entre la fiction et la réalité, l'imaginaire et le réel, et qui nous touche tous, écrivains ou non. Passionnant vraiment ! J'ai aimé aussi son éclairage personnel sur différents sujets autour de la littérature, notamment concernant la question de la littérature féminine, sujet qui l'exaspère profondément, ou encore sa réponse à la question : les écrivains préfèrent-ils lire ou écrire ? Et tout en discourant ainsi, l'auteure s'amuse elle aussi, laissant parfois la main à la folle du logis pour intervenir dans ce qui était censé être un essai, et qui se transforme parfois en fiction, comme si l'imagination était plus forte que tout ! J'ai beaucoup aimé ce côté inattendu dans ce livre, et j'y ai apprécié aussi ses positions affirmées, son franc-parler, sa non langue de bois sur certains auteurs et certains de leurs actes, et le fait qu'elle assume ses points de vue sur la littérature. On peut ne pas être d'accord sur certains points. C'est une vision très personnelle des choses et des faits qu'elle assume. Lien : http://lecture-sans-frontier.. + Lire la suite