Lucky Luke, tome 6 : Canyon Apache


Livres Couvertures de Lucky Luke, tome 6 : Canyon Apache
3.6 étoiles sur 5 de 223 Commentaires client

Lucky Luke, tome 6 : Canyon Apache - "I'm a poor lonesome cow-boy and a long way from home..." Traduit en français, cela donnerait à peu près ça : "Je suis un pauvre cow-boy solitaire, loin de son foyer..." C'est la complainte que chante Lucky Luke, "l'homme qui tire plus vite que son ombre", chaque fois que s'achève un album de ses aventures. Et comme il bourlingue dans l'Ouest américain depuis quelques dizaines d'années, il a eu tout le temps de s'éclaircir la voix... Lucky Luke apparaît en effet pou...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Lucky Luke, tome 6 : Canyon Apache

Le Titre Du LivreLucky Luke, tome 6 : Canyon Apache
AuteurMorris
ISBN-102205005170
EditeurDargaud
Catégoriesaventure
Évaluation du client3.6 étoiles sur 5 de 223 Commentaires client
Nom de fichierlucky-luke-tome-6-canyon-apache.pdf
La taille du fichier19.16 MB


18 février 2015
Lucky luke est chargé par le bureau fédéral des affaires indiennes d'éclaircir les raisons pour lesquelles une partie du territoire apache est toujours en guerre. La mission n'est pas de tout repos, Lucky Luke, capturé par les indiens, se retrouvant par exemple badigeonné de miel pour servir de repas aux fourmis. Sixième tome plein d'humour des aventures du poor lonesome cow-boy

09 mai 2013
COLONEL O'NOLLAN : Il fallait s'y attendre ! C'est l'expédition punitive de notre expédition punitive !! Nous allons faire une expédition punitive pour leur apprendre à ne plus faire d'expéditions punitives après nos expéditions punitives ! (N. B. : Ça ne vous rappellerait pas, par hasard, un scénario connu, et malheureusement bien réel celui-là, entre Israéliens et Palestiniens ?)

06 octobre 2014
Canyon Apache est le sixième tome des aventures de Lucky Luke, il est le fruit de la collaboration de Morris et Goscinny. le pauvre cow-boy solitaire a fort à faire dans cette histoire puisqu'il tente de d'arrêter le conflit sans fin entre la garnison de Fort Canyon et les apaches menés par Patronimos, dans un contexte où tous les autres chefs indiens sont en paix. Cet album est d'abord l'occasion d'apprécier le travail d'un formidable tandem créatif : Goscinny nous offre un scénario très rythmé, sans temps morts, et développe un sens de la narration précis (comme la plupart du temps) ; Morris nous donne à voir quel grand dessinateur il fut, avec son dessin aux qualités sensiblement similaires à celles de Franquin (lisibilité, expressivité, dynamisme). Pour le dire vite, c'est un vrai dessinateur de bd, c'est-à-dire l'inverse d'un illustrateur. Par ailleurs, cet album met en exergue une véritable réflexion sur la guerre, en tant qu'elle est décrite comme un cercle vicieux, qui s'auto-alimente. Lucky Luke, sorte d'ONU à lui tout seul, devra user de toute son ingéniosité pour remplir sa mission pacificatrice, les auteurs semblant vouloir nous indiquer qu'il est toujours plus facile de se foutre sur la gueule plutôt que de se mettre autour d'une table pour discuter. Mais attention, Canyon Apache n'est pas, pour autant, une oeuvre pacifiste. Ainsi, le fait que visages pâles et peaux rouges apprennent mutuellement, par le biais de la confrontation (les uns à enterrer des réserves de secours, les autres à jouer sur les notions de frontières pour se mettre à l'abri) semble également conforter l'idée que la guerre, toute horrible qu'elle soit, est aussi un vecteur d'enrichissement culturel. Comme on dit dans ces cas là, nécessité fait loi. Un très bon Lucky Luke donc, que l'on aura toujours plaisir à lire, de 7 à 77 ans. + Lire la suite