Ilona vient avec la pluie


Livres Couvertures de Ilona vient avec la pluie
4.11 étoiles sur 5 de 33 Commentaires client

Ilona vient avec la pluie - C'est à Panama que Maqroll le Gabier, aventurier immortel et personnage emblématique de l'œuvre d'Alvaro Mutis, retrouve par hasard Ilona, qui a le don d'apparaître dans les endroits les plus inattendus et les plus reculés, par un temps invariablement pluvieux... Elle est la complice de Maqroll, une aventurière à sa mesure ; comme lui, elle sait que la vie est faite de hasards qui ne mènent nulle part mais qu'il faut néanmoins vivre intensément jusqu'à leurs ultimes...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Ilona vient avec la pluie

Le Titre Du LivreIlona vient avec la pluie
AuteurAlvaro Mutis
ISBN-102246446325
EditeurGrasset
Catégorieslittérature
Évaluation du client4.11 étoiles sur 5 de 33 Commentaires client
Nom de fichierilona-vient-avec-la-pluie.pdf
La taille du fichier28.44 MB


22 août 2013
Elle avait la rare vertu de transmettre le bonheur, de le faire éclore à chaque instant. Comme ça, gratuitement, sans aucune raison, parce qu'il était en elle, dans ses gestes, dans son rire, dans son amour des gens, des animaux, des couchers de soleil sous les tropiques des occupations et pré-occupations des hommes qui étaient toujours inexplicables et infantils pour elle.

22 août 2013
Les crises comme celles que tu viens de traverser ont cela de très mauvais qu'elles sapent cette confiance dans le hasard, cette foi en l'inatendu qui sont les conditions essentielles pour aller de l'avant. Laisse faire les choses, le clé est cachée en elles.

28 novembre 2017
Une pluie torrentielle, sauvage comme l'étreinte de deux corps qui s'enlacent. Une averse subite, émouvante comme la rencontre de deux êtres qui s'aiment. Un orage violent, destructeur comme peut l'être une séparation. Panama, une ville qui charrie les âmes et les marchandises des cargos en transit, lieu de naufrage pour les êtres en perdition. C'est dans ce havre interlope qu'échoit un jour le Gabier. Condamné à lanterner pour une éternité, abandonné par un ami, capitaine au long cours qui a largué les amarres de sa vie après une énième traversée infructueuse. Maqroll profite du temps qui passe pour enrichir son présent, consommant la vie comme les verres de vodka, vivant d'expédients et d'agissements hasardeux. Dans un temps suspendu au ciel déchiré survint Ilona, île déserte perdue comme lui dans ce flux maritime. Ilona, fille de la pluie croisée sous les nuages d'Ostende et de Man, femme libre comme la brise marine avec qui il va ajuster son présent, loin des considérations et des conséquences futures. Elle sera l'antre de son indolence, de ses secrets, de son bonheur. « Elle avait la rare vertu de transmettre le bonheur, de le faire éclore à chaque instant, comme ça, gratuitement, sans aucune raison, parce qu'il était en elle, dans ses gestes, dans son rire, dans son amour des gens, des animaux, des couchers de soleil sous les tropiques, des occupations et préoccupations des hommes qui étaient toujours inexplicables et enfantines pour elle ». Ensemble ils vont monter une entreprise de moeurs qui scellera à jamais leur destin. Ilona vient avec la pluie, un titre évocateur de la poésie de Mutis, une nouvelle complainte de ce personnage brumeux qu'est Maqroll el Gaviero. Homme sans morale, si ce n'est la sienne, Maqroll se fait la vigie, l'annonciateur du présage d'autrui, mille fois mort, il ressuscite avec autant de facilité pour voguer vers un nouvel espace alors quand il est coincé à Panama, la peur et la moiteur du confinement s'empare de lui comme à chaque escale. Mais Maqroll est un rêveur baigné d'Histoire et d'Europe, et chaque aventure se transforme en un voyage poétique et fantastique au son rocailleux de ses voix hispaniques. Pour le souvenir de ce bonheur bref et déjà oublié qui fut mon aliment de tant d'années sans nom. Pour ta voix de nacre rauque. Pour tes nuits où transite la vie en un galop de sang et de rêve. Pour ce que tu es aujourd'hui pour moi. Pour ce que tu seras dans le tumulte de la mort. Pour cela je te garde à mon côté comme l'ombre d'un illusoire espoir. (Sonate, Et comme disait Maqroll el Gaviero) + Lire la suite