L'art d'être juste : L'imagination littéraire et la vie publique


Livres Couvertures de L'art d'être juste : L'imagination littéraire et la vie publique
4 étoiles sur 5 de 1 Commentaires client

L'art d'être juste : L'imagination littéraire et la vie publique - Bien raisonner, pour un citoyen, un juge ou un homme politique, suppose non seulement des capacités argumentatives et logiques, mais également des capacités d'imagination développées et maîtrisées. Plaidoyer pour une conception de la rationalité non pas impartiale et désincarnée, mais au contraire fondée sur une appréciation sensible des situations humaines particulières, ce livre défend donc une conception de la raison qui fait pleinement droit aux émotions et à l'...

Télécharger Livres En Ligne

Détails L'art d'être juste : L'imagination littéraire et la vie publique

Le Titre Du LivreL'art d'être juste : L'imagination littéraire et la vie publique
AuteurMartha Craven Nussbaum
ISBN-102081290103
EditeurClimats
Catégorieslittérature
Évaluation du client4 étoiles sur 5 de 1 Commentaires client
Nom de fichierl-art-d-être-juste-l-imagination-littéraire-et-la-vie-publique.pdf
La taille du fichier28.68 MB


09 février 2015
Pour être un bon juge, gagne-t-on à être amateur de littérature ? La question peut paraître incongrue : la rigueur et la technicité du droit peuvent-elles vraiment faire bon ménage avec la licence poétique et la fiction littéraire ? Oui, affirme sans ambages Martha Nussbaum, l’un des plus grands noms de la philosophie américaine aujourd’hui.

09 mai 2015
Le roman est concret dans une mesure inégalée par les autres genres narratifs. On pourrait dire qu'il prend pour objet l'interaction entre les aspirations humaines générales et des formes particulières de vie sociale qui favorisent ou empêchent ces aspirations, les modelant considérablement au cours du processus. Les romans nous présentent des formes persistantes de besoin et de désir humains, réalisées dans des situations sociales particulières. Le plus souvent, ces situations diffèrent largement de celles du lecteur. Les romans, conscients de cela, construisent en général un lecteur implicite, à qui ils s'adressent, qui partage avec les personnages certaines espérances, peurs et préoccupations humaines générales, et qui, pour cette raison, est capable de tisser des liens d'identification et de sympathie avec eux, mais qui est aussi situé ailleurs et doit être informé de la situation concrète des personnages. De cette manière, la structure même de l'interaction entre le texte et le lecteur imaginé invite le lecteur à voir comment les circonstances influencent la réalisation de ces espoirs et désirs partagés et, de fait, leur structure même. + Lire la suite

09 mai 2015
Avec cette mention du jeu, nous en arrivons à un autre élément qui constitue la fantaisie, et que nous devons examiner pour compléter notre description de son rôle social. Lorsqu'un enfant apprend à exercer sa fantaisie, il apprend là quelque chose d'inutile. Voilà l'objection de l'école de Gradgrind : les livres d'histoires sont "futiles". Nous avons besoin de faits, "la seule chose nécessaire", mais à quoi peut bien servir un homme dans a lune? L'enfant qui se délecte des histoires et des comptines apprend que tout dans la vie humaine n'est pas utile. Il apprend une manière de se rapporter au monde qui ne s'attache pas exclusivement à l'idée d'utilité, mais est capable de chérir les choses pour elles mêmes. En cela l'enfant l'applique à ses relations avec les autres êtres humains. Ce n'est pas seulement la capacité à doter une forme de vie qui rend l'imagination métaphorique intéressante moralement, c'est la capacité à voir ce que l'on a construit en imagination comme n'ayant pas d'autre fin que soi même, comme bon et agréable en soi. Le jeu, l'amusement, ainsi, ne sont pas simplement des ajouts ou des suppléments à la vie humaine, mais ils exemplifient d'une manière cruciale la manière de concevoir certains éléments centraux de la vie. En ce sens, le plaisir que le lecteur prend au roman revêt une autre dimension morale. Il prépare toutes les activités morales de toutes sortes dans la vie. + Lire la suite