Le Quinconce, tome 4 : La Clé introuvable


Livres Couvertures de Le Quinconce, tome 4 : La Clé introuvable
4.33 étoiles sur 5 de 46 Commentaires client

Le Quinconce, tome 4 : La Clé introuvable - Un long cheminement souterrain permettra à John Huffam, lancé tel un limier sur la piste où se joue son destin, d'en remonter le cours invisible - et qui sait, d'en éclaircir enfin le violent mystère. Incarcérations, tortures physiques, et morales, évasions, descentes vertigineuses dans les derniers repaires de la nuit (ici, les égouts de Londres, où survit un peuple effarant de traîne-misère) : telles sont les étapes forcées d'un parcours semé de chausse-trapes, où...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Le Quinconce, tome 4 : La Clé introuvable

Le Titre Du LivreLe Quinconce, tome 4 : La Clé introuvable
AuteurCharles Palliser
ISBN-10285940922X
EditeurPhébus
Catégoriesdocument
Évaluation du client4.33 étoiles sur 5 de 46 Commentaires client
Nom de fichierle-quinconce-tome-4-la-clé-introuvable.pdf
La taille du fichier22.78 MB


17 janvier 2016
Ce livre est le 4ème tome de la série le Quinconce dans lequel nous retrouvons notre très cher Johnny qui a bien grandi. Les malheurs continuent à rythmer sa vie mais heureusement, il y a un espoir de jours meilleurs. Cette série est assez déprimante parfois car les héros enchaînent les déceptions et la malchance ne les lâche pas. Cependant le suspens est toujours aussi prenant. Je n'ose pas trop m'étendre pour ne pas dévoiler quoi que ce soit à ceux qui n'ont pas encore lu ces livres mais sachez que j'ai beaucoup aimé et que j'ai hâte de lire le dernier tome. En bref : à lire !

25 août 2012
En confondant les époques et en me prenant pour un autre, il m'avait carrément plongé dans un passé qui me rendait, j'en étais convaincu, dépositaire de secrets que je ne partageais maintenant avec nul autre au monde que lui. Je savais désormais que le testament dérobé après la mort de Jeoffrey Huffam avait bel et bien existé, et que c'était son homme de loi, le sieur Paternoster, qui l'avait escamoté pour le vendre aux Mompesson. (…) Ce qui me tracassait, c'étaient les raisons qui avaient poussé les Mompesson à conserver ce document, puisque ses clauses les dépouillaient. Sans doute était-ce pure négligence, qu'ils s'empressèrent de réparer par la suite... + Lire la suite

25 août 2012
Interné dans une maison de fous qui ressemble à une prison dans laquelle il subit les pires avanies, le petit John retrouve un moment son père et profite de son décès pour s'en échapper d'une manière on ne peut plus rocambolesque. Revenu à Londres, il est recueilli par la famille Digweed, de braves miséreux qui « font les berges », c'est à dire qu'ils explorent la vase des égouts à marée basse dans l'espoir d'y trouver quelques pièces ou bijoux perdus. Puis John se risque à une première tentative de récupération du fameux testament et de son codicille, mais il ne parvient pas à faire basculer la plaque de marbre qui ferme le coffre-fort de Sir Percival car il n'en connait pas la combinaison. Il ne lui reste plus qu'à s'y faire embaucher comme domestique ce qui lui permettra de retrouver la petite Henrietta qui ne l'a pas oublié et son amie, la très vieille Miss Lydia, qui va se révéler une alliée non négligeable pour ce projet. Ce quatrième et avant dernier tome de la saga « Le Quinconce » ne manque ni d'actions ni de rebondissements. Les tribulations et persécutions pleuvent toujours autant sur le malheureux jeune héros et l'énigme de cet héritage perdu n'est bien entendu toujours pas résolue même si quelques bribes de vérité nous sont distillées ici ou là. Et malgré tout cela, un certain ennui s'installe insidieusement pendant une lecture laborieuse. Est-ce dû au style descriptif plutôt lourd de l'auteur ou à ce besoin de reprendre en boucle cette histoire à chaque fois qu'un nouveau personnage rencontre John. Ce procédé de perpétuel résumé des chapitres précédents est à la fois lassant et désobligeant pour le lecteur qui s'efforce de suivre cette intrigue alambiquée et redondante et a l'impression d'être un peu pris pour un idiot. Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/ + Lire la suite