Poètes et romanciers du Moyen-Age


Livres Couvertures de Poètes et romanciers du Moyen-Age
3.5 étoiles sur 5 de 4 Commentaires client

Poètes et romanciers du Moyen-Age - Ce volume contient les oeuvres suivantes : Poésie épique : La Chanson de Roland - Le Charroi de Nîmes - Le Couronnement de Louis. Romans et contes : Yvain ou le Chevalier au lion - Le Bestiaire de Philippe de Thaon - La Folie Tristan - Lais de Marie de France - La Chastelaine de Vergi - La Légende du Saint Graal - Aucassin et Nicolette - Le Lai d'Aristote - Le Lai de l'oiselet - Le Roman de Renart - Le Roman de la rose - Les Quinzes jo...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Poètes et romanciers du Moyen-Age

Le Titre Du LivrePoètes et romanciers du Moyen-Age
AuteurAlbert Pauphilet
ISBN-10207010429X
EditeurGallimard
Catégoriesanthologies
Évaluation du client3.5 étoiles sur 5 de 4 Commentaires client
Nom de fichierpoètes-et-romanciers-du-moyen-age.pdf
La taille du fichier25.05 MB


17 juillet 2015
Amour lointain Lorsque les jours sont longs en mai Me plaît le doux chant d’oiseaux lointains, Et quand je suis parti de là Me souvient d’un amour lointain ; Lors m’en vais si morne et pensif Que ni chants ni fleurs d’aubépines Ne me plaisent plus qu’hiver gelé. Jamais d’amour je ne jouirai Si je ne jouis de cet amour lointain, Je n’en sais de plus noble, ni de meilleur En nulle part, ni près ni loin ; De tel prix elle est, vraie et parfaite Que là-bas au pays des Sarrasins, Pour elle, je voudrais être appelé captif ! Triste et joyeux m’en séparerai, Si jamais la vois, de l’amour lointain Mais je ne sais quand la verrai, Car trop en est notre pays lointain : D’ici là sont trop de pas et de chemins ; Et pour le savoir ne suis pas devin Mais qu’il en soit tout comme à Dieu plaira. Jaufré Rudel Poètes et romanciers du Moyen Âge, texte établi et annoté par Albert Pauphilet, + Lire la suite

14 avril 2016
"Car je vous aime, dame, si fidèlement Que d'autre aimer Amour ne me donne le pouvoir, Mais il me permet d'en courtiser une autre gentiment, Dont je crois éloigner de moi la cruelle douleur ; Puis quand je pense à vous de qui vient ma joie, Tout autre amour oublie et abandonne, Avec vous je demeure, qui m'êtes la plus chère au coeur."

14 avril 2016
"Le jour que je vous vis, dame, pour la première fois, Quand il vous plut de vous laisser voir à moi, Mon coeur se sépara de toute autre pensée Et ferme en vous demeura tout mon vouloir; Qu'ainsi vous me donnâtes, dame, au coeur le désir, Moi-même et tout ce qui est me fîtes oublier."