Oeuvres Completes


Livres Couvertures de Oeuvres Completes
4.8 étoiles sur 5 de 5 Commentaires client

Oeuvres Completes - Ce volume contient la totalité de l'œuvre de Georges Perros ainsi que de nombreux inédits. Elle est ici établie par ordre chronologique pour Papiers collés, Poèmes bleus, Une vie ordinaire, Papiers collés II, Échancrures, L'Ardoise magique et Papiers collés III, et par ordre d'écriture pour les inédits, les textes non repris en volume ou ceux réunis après sa mort. Attiré par la scène et l'envers du décor, sa première vocation fut le théâtre – une déc...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Oeuvres Completes

Le Titre Du LivreOeuvres Completes
AuteurGeorges Perros
ISBN-102072733588
EditeurGallimard
Catégoriesaphorismes
Évaluation du client4.8 étoiles sur 5 de 5 Commentaires client
Nom de fichieroeuvres-completes.pdf
La taille du fichier18.61 MB


08 décembre 2017
Site. Pointe du Raz. Il est bien sûr tentant de penser que la terre finit là, en beauté. Lieu quasiment inhabitable, en raison même de sa beauté qui tire tous ses efforts d'une combinaison de lumière et d'épouvante. L'été, on y vient - l'hiver, on y va. L'été, des guides vous font visiter le lieu, qui n'en demande naturellement pas tant, puisqu'il n'y a rien à montrer, les effrayantes trouées. L'hiver, par grand vent, par tempête, il est comme un bateau accroché à la terre, au continent. La terre avait du mal à s'emmerrer il y a une complicité, un pacte. La mer toile de fond mortuaire. La mer qui n'a pas semblance d'usure, alors que les hommes passent très fatigués de se recommencer dans le même contexte, entre ces deux pinces, naissance et mort. [Carnet 1968, p 784-785] + Lire la suite

07 avril 2018
Voici un inclassable, un vrai : Georges Perros. Comédien paniqué par le public, musicien à ses heures, bon dessinateur, poète, lecteur au TNP et surtout lecteur, infatigable lecteur : adepte d' »une lecture considérée comme de l'écriture remise en mouvement ». Plaçant le sacerdoce de la littérature si haut qu'il se croyait indigne d'être édité (quelques ouvrages firent exception) le voici pourtant – cela l'aurait certainement étonné, peut-être chagriné – publié intégralement dans la toujours intéressante collection Quarto. Je suis tombé sur ce gros volume par hasard : au sortir des fêtes de fin d'année, il se trouvait sur la table d'une boutique de livres d'occasion, même pas déballé de son cellophane. Un peu de tout à déguster lentement, en y revenant souvent, histoire de mieux profiter de ce regard aiguisé comme un scalpel, de mieux goûter cette prose souvent décapante. Perros est un OVNI : quelque part entre Joubert qu'il admire et Sollers qu'il déteste. Comme Sollers, il a beaucoup pratiqué Céline. Il nous en donne un aperçu saisissant, plus ramassé que Sollers qui ne sait pas toujours se restreindre. « Céline est sans doute le seul écrivain burlesque – un Jarry méchant – de la littérature actuelle. Il écrit comme on respire quand on est en colère sans pour autant perdre l'envie de rire. Enfin, il choisit bien ses titres. Je donne toute sa gouaille , son invention, son rythme – changer ou ajouter un mot est impossible- et l'étrange magie de cette prose exclamée , pour le seul titre :Normance. Il y a dans ces trois syllabes une détresse couleur ébène, veloutée, un je-ne-sais-quoi de fou, de nocturne, d'effrayant, que l'horreur de la réalité ratifie sans l'éluder. Voilà le tour de force ». Voilà du grand art ! + Lire la suite

02 décembre 2017
4ème de couverture Ce volume contient la totalité de l'oeuvre de Georges Perros ainsi que de nombreux inédits. Elle est ici établie par ordre chronologique pour Papiers collés, Poèmes bleus, Une vie ordinaire, Papiers collés II, Échancrures, L'Ardoise magique et Papiers collés III, et par ordre d'écriture pour les inédits, les textes non repris en volume ou ceux réunis après sa mort. Attiré par la scène et l'envers du décor, sa première vocation fut le théâtre – une déception. Restent la force des mots, le phrasé. Glissement de l'oral à l'écrit. Sans revenus fixes, il assuma son dénuement volontaire, acharné à noircir ses petits carnets, ses agendas, seulement riche d'une moto. Ses amis, peu nombreux mais présents, le guidèrent. Gérard Philipe le recommande à Jean Vilar. Son métier? Lecteur pour le T.N .P. Vilar s'est-il amusé autant que nous à lire ses comptes rendus? Ils tiennent en peu de mots : l'intrigue, la meilleure réplique, son jugement. Pas de bavardage, ni de laconisme, c'est impitoyablement drôle – l'élégance de l'humour assassin. Georges Poulot (1923-1978) devient Georges Perros, l'homme inclassable de la littérature, le lecteur insatiable, le critique avisé, le touche-à-tout. Sa rencontre avec Jean Grenier amorce un tournant. Il consent à lui montrer quelques textes. Grenier les aime, s'empresse de les donner à lire à Paulhan, la N.R.F. les publie. le ton est donné, la pensée entière, vive, l'écriture acérée et précise. C'est à son corps défendant qu'il réunit et publie Papiers collés – et les ouvrages suivants –, parce que la vie matérielle, avec toute une famille, l'a rattrapé et qu'il faut vivre. Il place si haut la littérature qu'il se juge toujours indigne d'un tel sacerdoce. Loin de Paris, à l'écart de tout «milieu», à Douarnenez, il officie de notes, de lectures, de poèmes. L'homme parle, malgré lui. Et lorsque le verbe le fuit, il dessine, peint, pour retrouver la seule écriture qui vaille : celle du quotidien, ces instants sans importance, l'anecdotique, où se niche l'essentielle vérité. Comment la poésie peut-elle enchanter notre réalité? Comment transcender la douleur? Aimer, se pardonner? Comment vivre? + Lire la suite