A la rencontre des grands écrivains français


Livres Couvertures de A la rencontre des grands écrivains français
4.57 étoiles sur 5 de 7 Commentaires client

A la rencontre des grands écrivains français - Pourquoi J.J. Rousseau était-il la cible d'attaques permanentes ? Quand Maupassant écrivit le Horla était-il déjà fou ? Pourquoi Zola prit-il une maîtresse à 50 ans alors qu'il adorait sa femme ? Comment Simenon, auteur de plus de 200 romans, travaillait-il ? Ce beau livre, très richement illustré et comportant les fac-similés de documents exceptionnels, lettres, manuscrits, croquis d'écrivains, photos..., vous propose de redécouvrir, de manière original...

Télécharger Livres En Ligne

Détails A la rencontre des grands écrivains français

Le Titre Du LivreA la rencontre des grands écrivains français
AuteurJérôme Picon
ISBN-102035858550
EditeurLarousse
Catégoriesdocument
Évaluation du client4.57 étoiles sur 5 de 7 Commentaires client
Nom de fichiera-la-rencontre-des-grands-écrivains-français.pdf
La taille du fichier24.99 MB


02 janvier 2014
Ce beau livre est un cadeau du Père Noel, il ne pouvait pas se tromper car je possède deux autres livres de cette collection Larousse dans ma bibliothèque (Comprendre la peinture et les énigmes de l'histoire). J'ai beaucoup aimé ce livre dont la présentation est originale (manuscrits des auteurs) qui contient une biographie et des anecdotes savoureuses des plus grands écrivains sur toutes les périodes littéraires (plus de 40 écrivains y sont représentés)

26 mars 2012
A la rencontre des grands écrivains français de Jérôme Picon fait partie de ce qu'on appelle les beaux-livres. Il regorge d'une mine d'informations et d'anecdotes sur les écrivains, leurs oeuvres, leur vie. Voici les périodes traitées : Le Moyen Âge à travers le geste et la chronique, le coeur et la satire, théâtre et poésie. Le XVIème siècle à travers Rabelais, la pléiade des poètes, Montaigne. Le XVIIème siècle à travers Molière, La Fontaine, Mme de Sévigné, Mme de la Fayette, Charles Perrault, la foi et l'éloquence. Le XVIIIème siècle à travers Montesquieu, Marivaux et Beaumarchais, femmes et salons littéraires, Diderot et l'Encyclopédie, Jean-Jacques Rousseau, Le Marquis de Sade. Le XIXème siècle à travers Chateaubriand, le romantisme, Stendhal, Balzac, Alexandre Dumas, Victor Hugo, Baudelaire, Flaubert, Maupassant, Zola, du théâtre bourgeois au boulevard, la comtesse de Ségur, Jules Verne, Arthur Rimbaud. Le XXème siècle à travers Proust, Gide, Colette, le surréalisme, Céline, Mauriac, Malraux, l'aventure au XXème siècle, Sartre, Camus, Beckett et Ionesco, la négritude, Yourcenar, Julien Gracq, Simenon, le policier, Marguerite Duras. Une des particularités de cet ouvrage et de présenter 50 reproductions de lettres et manuscrits des divers auteurs présentés. Une page du livre premier des Essais annotée par Montaigne lui-même, par exemple ou encore des lettres manuscrites. Personnellement, je trouve toujours intéressant de découvrir l'écriture de ces différents auteurs, des épreuves corrigées de livres De Balzac, un autoportrait dessiné par Baudelaire lui-même et bien d'autres encore tel que des passages manuscrits du côté de chez Swan de Proust... On trouve aussi des reproductions de planches de l'Encyclopédie de Diderot mais celles qui m'ont sans doute le plus touchées sont celles d'une lettre de Zola à Manet lui demandant un prêt d'argent et de Proust demandant un rendez-vous à quelqu'un en faisant des tours et des détours avant d'atteindre le but de sa lettre, on comprend mieux l'épaisseur d'A la Recherche du temps perdu… Bref, un livre passionnant et très enrichissant, il contient une mine d'informations, dans lequel piocher de temps à autre. Il me semble idéal pour lycéens et collégiens, par son côté ludique, ou pour ceux qui comme moi souhaitent se rafraîchir la mémoire sur tous ces grands auteurs croisés pendant leurs bien lointaines études… Lien : http://bouquins-de-poches-en.. + Lire la suite

02 novembre 2014
Défense et illustration de la langue française est un ouvrage collectif qui paraît en 1549 sous le nom de son principal rédacteur, Joachim Du Bellay (1522-1560). Les membres de la Brigade y exposent la nécessité pour les écrivains français d'abandonner le latin et de s'exprimer désormais dans leur propre langue. Celle-ci est certes pauvre, mais différentes méthodes existent qui permettent de l'enrichir : la récupération de termes oubliés ou d'usage réservé à un métier ou à une région, la création de mots nouveaux dérivés du français ou forgés sur des racines latines ou grecques. + Lire la suite