France, récit d'une enfance


Livres Couvertures de France, récit d'une enfance
étoiles sur 5 de Commentaires client

France, récit d'une enfance - Zahia Rahmani, née en Algérie en 1962, a grandi en France. Rien d'évident dans cette enfance française, malgré l'école, les fêtes villageoises, la joie de découvrir à l'insu de tous la littérature et l'art. Les cinq premières années en Algérie, les conflits avec son père harki, le racisme ordinaire, le rejet ont douloureusement marqué la petite fille puis l'adolescente rebelle. Ses...

Télécharger Livres En Ligne

Détails France, récit d'une enfance

Le Titre Du LivreFrance, récit d'une enfance
AuteurZahia Rahmani
ISBN-102848050454
EditeurSabine Wespieser
Catégorieslittérature
Évaluation du client étoiles sur 5 de Commentaires client
Nom de fichierfrance-récit-d-une-enfance.pdf
La taille du fichier21.97 MB


05 mai 2014
cette letttre d'amour à une mère m'a profondément émue. "de l'autre bord", puisque née en Afrique du Nord mais de parents français, je comprends ce sentiment de n'être nulle part "chez soi", ce besoin de se construire différent, "contre", avant de pouvoir un jour revendiquer son héritage l'écriture est belle, les ellipses et les silences aussi émouvants que les mots

01 juin 2007
Lecture jeune, n°122 - Issue d’une famille de harkis en Algérie, Zahia Rahmani nous livre ici son enfance et son adolescence dans le monde rural des années 60 en France. Bannie de son pays d’origine en raison des convictions politiques de son père, c’est une enfant solitaire, rejetée par le racisme ordinaire de la campagne, différente de sa fratrie, en violent conflit avec son père à l’adolescence. Sa mère, illettrée mais riche de la culture orale kabyle, éveille très tôt son appétit de culture. Elle lui donne la fierté de son histoire, lui transmet son enfance riche de contes et de fables et lui ôte la « honte » de son identité berbère. Aujourd’hui passionnée d’art et de littérature, Zahia Rahmani revendique une image de « l’autre », qui n’est pas celle que lui renvoyait alors la société française. Hymne d’amour à la mère, son récit vibre aussi de l’amour des livres, particulièrement de la découverte des romans américains qui influencèrent sa vocation. Son écriture minimaliste – peu d’adjectifs et de descriptions – se met au service d’un texte dense d’émotions et de souvenirs, qui se prête parfaitement à une lecture à haute voix. Récit centré sur la construction de soi, le livre devrait toucher le public lycéen. ? Cécile Robin-Lapeyre

04 avril 2014
p. 39 "Que des visages qui se détournent. Ce qu'ils veulent, c'est que je ne leur parle pas. Peur que je les contamine, des fois qu'ils se mettent à m'aimer. personne ne vient chez moi." p. 45 "Vous n'êtes pas ce qu'ils pensent que vous êtes. Ne devenez pas ce qu'ils veulent que vous deveniez."