Les hautes collines


Livres Couvertures de Les hautes collines
4.33 étoiles sur 5 de 3 Commentaires client

Les hautes collines - Quand le narrateur apprend que la villa du Lavandou Leï Fatigas est vendue, il s'effondre. Vendue, cette maison nichée au creux des restanques sur fond de Méditerranée. Vendue, la villa tant aimée qui détient la mémoire vive d'une enfance et d'une adolescence libres et rêveuses auprès d'une famille fantasque. Jeune Parisien, le narrateur se languit des langueurs provençales. Dès qu'il le peut, il se réfugie, sur la Côte d'Azur, auprès de «son cher, son doux, son mer...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Les hautes collines

Le Titre Du LivreLes hautes collines
AuteurThomas A. Ravier
ISBN-102072743656
EditeurGallimard
Catégoriesaventure
Évaluation du client4.33 étoiles sur 5 de 3 Commentaires client
Nom de fichierles-hautes-collines.pdf
La taille du fichier27.61 MB


22 novembre 2017
L'auteur part d'un événement mineur et qui aura en réalité peu d'importance dans le déroulé de ce roman : Les héritiers directs ont vendu la maison de famille dans laquelle il a passé une grande partie de son enfance et de nombreux week-end. Tout ceci évoquant beaucoup de souvenirs sera l'occasion pour lui de nous raconter sa vie. C'est une galerie de portraits très réussis des membres de sa famille (mère, grand-mère, grand-père et enfin son père) Mais c'est aussi un hymne au midi de la France et au Mistral. On découvrira au fil des pages les secrets de son existence, comme son pseudo, par exemple. C'est un livre très bien écrit, tout en finesse avec de nombreuses références cinématographiques et littéraires (Colette, William Faulkner…) Cependant on se prend à s'ennuyer un peu au cours du récit, car on ne sait pas vraiment où l'on va, ni ce que l'auteur cherche à nous dire, si ce n'est qu'il regrette la perte de ce passé.

02 décembre 2017
À mesure que les pages se tournent , que les mots défilent , c'est l'auteur qui se met à nu. Enfance, adolescence, apprentissages amoureux, secrets de famille , madeleines de Proust , intimité profonde, c'est toute son âme qui se dévoile. Son écriture est un ruban de soie, il suffit de le retirer pour que l'on découvre son véritable amour pour le Midi de la France et en particulier pour Lei Fatigas , maison refuge, qui a vu défiler ses souvenirs les plus profonds et intenses. Magicien dans la description des murs et de la flore qui habillent cette maison chère à son coeur , il est le Cézanne de cette plume qu'il manie souvent avec un humour fin et subtil . L'ensemble des thèmes liés à l'existence sont sublimement abordés dans cet ouvrage. Galerie de portraits superbes , cruels ou émouvants à l'image de celui de sa grand -mère adorée. La perte (vente ) de cette maison du Lavandou sera réellement un malheur insondable pour l'auteur. Cependant , celle-ci se métamorphosera en ravissement pour nous lecteurs ! Sans ce deuil , nous n'aurions pas eu l'occasion de plonger dans la magie de l'écriture de Thomas A.Ravier. Livre coup de coeur ! + Lire la suite

07 novembre 2017
Ce texte autobiographique nous tranporte dans le paradis perdu de Thomas Ravier, dans la la propriété varoise achetée par son grand-pére, celle qui a enchanté sa jeunesse et dont il vient d'être depossédé par des héritiers sans scrupules. Cette maison de vacances, c'était chez lui, c'était son royaume. Il en évoque ici le souvenir sans trop de mélancolie mais plutôt avec poésie et beaucoup de drôlerie. Plus que la batisse elle même, c'est le jardin qu'il regrette. Un eden niché sur les collines face aux Îles d'or, là où il a roulé son premier patin et son premier joint....Vendus le cédre, le mimosa, l'arbre de Judée et les arbousiers ! Mais bon.... comme l'a dit un certain Marcel P. “ Les vrais paradis sont les paradis qu'on a perdus.”