Le verger des caresses - conte bédouin


Livres Couvertures de Le verger des caresses - conte bédouin
4.5 étoiles sur 5 de 2 Commentaires client

Le verger des caresses - conte bédouin - Cette petite merveille de l’érotologie orientale publiée jusqu’ici quasi sous le manteau,n’est connue que de rares amateurs qui s’en sont longtemps enchanté en silence .Les temps par bonheur ont changé, et ils apparaît urgent de proposer au vaste public des lecteurs épris d’aventures merveilleuses et curieux des choses de l’amour ( pourvu qu’elles soient évoquées avec art ) une édition définitive de ce texte étonnant ,aussi délicieux à déguster qu’un sorbert offert ...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Le verger des caresses - conte bédouin

Le Titre Du LivreLe verger des caresses - conte bédouin
AuteurRejeb ben Sahli
ISBN-102859400605
EditeurPhébus
Catégoriesrécits
Évaluation du client4.5 étoiles sur 5 de 2 Commentaires client
Nom de fichierle-verger-des-caresses-conte-bédouin.pdf
La taille du fichier22.97 MB


15 juin 2015
La gazelle blanche Autrefois il y a très longtemps de cela vivait à Kerbela un prince, fils de roi, beau comme la lune à son quatorzième jour .On l’appelait Fleur d’Amour . Ce prince était aimé de son père comme nul autre fils jamais, car il eut dès sa naissance toutes les qualités et toutes les beautés .Dès qu’il fut en âge de se cultiver, son père lui donna les maîtres les plus réputés du royaume qui ornèrent son esprit à l’égal de son corps.Lorsqu’il atteignît sa quinzième année, Fleur d’Amour fut initié aux affaires du royaume et seconda son père tant sur le trône de la justice que celui de la guerre. Puis des courtisanes savantes dans l’art d’aimer lui apprirent ce qu’il devait en connaître, et dans cette matière également Fleur d’Amour se montra très habile et entreprenant .Alors seulement son père se résolut à se démettre de sa couronne et de la confier à son fils qu’il jugeait digne de lui succéder. Mais il advint que ce fils bien-aimé , ce prince chéri des femmes qui toutes sentaient battre leur cœur à sa seule vue, cet adolescent au visage si beau , à la taille aussi souple que les roseaux sous le vent , qui savait faire vibrer merveilleusement le cistre ou le luth et improviser des poèmes, qui connaissait des sciences humaines et de celles d’Allah tout ce qu’un homme peut savoir, il advint que ce prince partit un jour à la chasse, seul comme il en avait l’habitude,chevauchant à l’aventure, libre et hardi.Mais ni son père, ni les dames de la cour, ni les vizirs ni même ses esclaves ne devaient le revoir jamais.Cela est écrit, mais Allah seul connaît les choses cachées. Fleur d’Amour chassa donc tout le jour dans les forêts et dans les plaines….. + Lire la suite