Le pont des soupirs


Livres Couvertures de Le pont des soupirs
3.85 étoiles sur 5 de 70 Commentaires client

Le pont des soupirs - Louis C. Lynch, dit Lucy, a toujours vécu à Thomaston, une petite bourgade proche de New York. D'un père optimiste et d'une mère tyrannique, il a hérité un " empire " de petits commerces, qu'il s'apprête à léguer à son fils unique. Tandis que sa femme Sarah prépare leur premier vrai voyage, un séjour à Venise où ils espèrent retrouver leur plus vieil ami, Bobby Marconi, devenu un peintre de renom, Lucy met la dernière touche à l'histoire de s...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Le pont des soupirs

Le Titre Du LivreLe pont des soupirs
AuteurRichard Russo
ISBN-102264048859
Editeur10-18
Catégoriesvécu
Évaluation du client3.85 étoiles sur 5 de 70 Commentaires client
Nom de fichierle-pont-des-soupirs.pdf
La taille du fichier27.23 MB


14 septembre 2013
Je ne suis vraiment pas branchée bookcrossing. Franchement, c'est un truc qui ne me vient pas à l'idée, et je ne ramasse pas non plus les bouquins que je trouve sur les bancs publics. Je suis snob, oui, je sais, mais je me soigne (ou pas). Je préfère les livres neufs, les livres offerts, les livres dont je sais pourquoi ils arrivent jusqu'à moi, et j'ai du mal à faire confiance à un bouquin abandonné dans la rue. Et ça, c'est pour ne rien dire d'à quel point je répugne à laisser mes propres bouquins dans la rue (nomého, mes bébés dans la rue dans le froid!). le seul moment où je fais un équivalent de book crossing, c'est au retour des vacances d'été. L'été, je pars avec un bouquin et demi par jour. J'aime passer mes journées de vacances à lézarder et à bouquiner, c'est comme ça que je me ressource, chacun son truc. Et à la fin, j'ai tendance à ne pas ramener les bouquins que je n'ai pas plus aimés que ça, parce que je ne vois pas l'intérêt de les porter au retour. Trop lourd. du coup, ceux qui passent derrière lisent la rentrée littéraire en avant première… Et des fois, rarement mais des fois, il y a des gens qui laissent aussi des bouquins et j'en trouve qui m'intéressent. Vraiment, c'est rare, mais à l'été 2012 c'est arrivé. En Croatie. Je suis tombée sur le Pont des soupirs. De Richard Russo j'avais lu le Déclin de l'empire Withing et j'avais vraiment beaucoup aimé. À la relecture de mon billet précédent, je me rends compte que c'est le même genre d'histoire douce amère sur la fin de l'american way of life, mais c'est agréable de se couler dans ces histoires déjà un peu connues, un peu aimées, dont on sait où elles vont nous amener et qui ne font pas peur. Donc j'ai eu beaucoup de plaisir à le lire, à me couler dans la vie de ce personnage trop gentil (ah tiens ? ) et de sa famille complètement dysfonctionnelle (trop gentils eux aussi, vous imaginez ? ). Une bonne lecture de piscine, donc, un de ces bouquins dans lesquels on aime plonger. Lien : http://www.readingintherain... + Lire la suite

27 mai 2016
J'ai le temps d'apercevoir la vieille tache sur le mur, au-dessus du canapé, où un feu s'était déclaré il y a si longtemps. Ce mur a été repeint une demi-douzaine de fois au fil des ans, on l'a même tapissé, mais il faut toujours que ces salissures reviennent, en commençant par les contours, puis l'intérieur se noircit peu à peu. Maman les compare au péché originel, à savoir l'acquisition de l'épicerie d'Ikey Lubin, que nous appelons encore à ce jour Chez Ikey. Cela n'est qu'une plaisanterie, dit-elle, mais je la trouve amère. Je ne nierai pas que la décision de mon père a changé notre existence et, bien sûr, maman lui en a voulu de nous faire courir un tel risque. Il est vrai également que la malchance s'est acharnée contre nous quand papa est tombé malade, que nous avons perdu la maison, et que ma mère a été obligée de s'installer au-dessus du magasin. Mais il n'est pas juste d'insinuer qu'Ikey a été le premier domino de la série. Toute action humaine en entraîne d'autres, et tout rejeter sur la boutique est à mon sens une erreur. + Lire la suite

16 janvier 2018
Avec "Le pont des soupirs", Richard Russo nous emmène à Thomaston, une petite bourgade de l'état de New York. Thomaston avec son unique entreprise (une tannerie) qui fait vivre toute la ville et transforme la rivière en arc-en-ciel permanent. Thomaston avec son taux de cancers bien supérieur à celui de la moyenne nationale. Thomaston avec ses classes sociales bien réparties dans les quatre quartiers de la ville, le West End, l'East End, le Borough et la colline réservée aux seuls noirs. "Le pont des soupirs" est un roman à trois voix. Louie C. Lynch (le narrateur principal), Sarah (son épouse) et Bobby (l'ami d'enfance). Trois voix pour raconter et mettre le doigt sur les omissions que les autres ont fait dans leurs récits. "Le pont des soupirs" est une chronique sociale à la Dickens mais pas que... c'est SURTOUT une étude psychanalytique à la Stefan Zweig avec une multitude de sujets de réflexion. C'est mon cinquième livre de Richard Russo et, à mon avis, son CHEF-D'OEUVRE. ("Le pont des soupirs" a été traduit par Jean-Luc Piningre) + Lire la suite