7 femmes


Livres Couvertures de 7 femmes
3.82 étoiles sur 5 de 90 Commentaires client

7 femmes - Sept femmes. Sept figures emblématiques de la littérature qui ont follement investi leur vie. Leur relation à l'écriture est passionnelle, et, pour certaines d'entre elles, les a conduit au suicide. Singulières et exigeantes, elles transcendent leur douleur personnelle dans l’œuvre. Leur rapport au quotidien, qu'elles considèrent médiocre et sans intérêt, est vécu comme tragique. Mais ce "quotidien" n'est-il pas aujourd'hui celui qui a marqué l'Histoire ? Celui du P...

Télécharger Livres En Ligne

Détails 7 femmes

Le Titre Du Livre7 femmes
AuteurLydie Salvayre
ISBN-102262034699
EditeurPerrin
Catégoriesrecueil de contes
Évaluation du client3.82 étoiles sur 5 de 90 Commentaires client
Nom de fichier7-femmes.pdf
La taille du fichier23.69 MB


21 décembre 2013
Livre d'une femme dédié à 7 autres femmes. Parmi elles des grands noms de la littérature, que l'on connait que l'on a lu et puis d'autres nettement moins présents dans les bibliothèques et sur les blogs. Je vous livre la liste : Deux anglaises sur lesquelles je vais passer vite car on sait tout ou presque d'elles : Emily Brontë et Virginia Woolf. Sylvia Plath que j'ai eu le plaisir de croiser comme La femme du braconnier, Colette l'incontournable et puis des femmes nettement plus discrètes, dont la notoriété est parfois à éclipse ou dont l'oeuvre est d'un accès plus abrupte : Marina Tsvetaeva, Ingeborg Bachmann, Djuna Barnes. Lydie Salvayre a choisi de prendre le contre-pied de Proust et de nous dévoiler pour chacune ce qui les a fait vivre, ce qui les a enflammé, ce qui les a délivré ou plongé dans l'angoisse. Sept allumées de littérature et de poésie qui traversent leur siècle en brandissant haut leur talent, en menant parfois des combats perdus d'avance sans jamais faiblir. L'auteur avoue s'être penchée sur ces destins de femmes alors qu'elle même était en souffrance « Je traversais une période sombre. le goût d'écrire m'avait quitté.» Elle a choisi uniquement des écrivains qui avaient compté pour elle et qui « ont en commun d'avoir choisi de vivre comme elles l'entendaient, avec une force, un courage extraordinaires, si l'on considère qu'à l'époque où elles écrivaient ». Ce sont 7 leçons que nous donne Lydie Salvayre avec ces femmes pour qui écrire était plus important que la réputation, que l'amour parfois, que la vie même. J'ai aimé ces portraits même si certains d'entre eux étaient déjà des figures connues, j'ai aimé retrouvé pour chacune le combat mené, la rage d'écrire. Les portraits sont un peu inégaux mais tous sont intéressants. Celui qui à mon sens est le plus réussi est celui de Marina Tsvetaeva, Marina l'intrépide, Marina la rebelle; la correspondante enfiévrée de Rilke et de Pasternak dont Lydie Salvayre fait un portrait éblouissant. Lien : http://asautsetagambades.hau.. + Lire la suite

18 décembre 2014
Sept femmes pour une ode à l'écriture, tandis que celle-ci constitue une arme de survie pour ces hors du temps, hors norme, hors champ. de Colette à Virginia Woolf, en passant par Sylvia Plath ou Emily Bronte, elles ont toutes marqué leur temps par une célébrité pas forcément rémunératrice car plus liée à leur mode de vie dérangeant qu'à une notoriété artistique, laquelle adviendra le plus souvent en posthume. Leur destin a souvent été tragique, la folie leur a donné du génie, mais les aura aussi conduit au suicide. Elles sont de plus nées trop tôt dans un monde où les femmes avaient plus de mal à s'imposer sur certains domaines exclusivement masculins (il y a encore du travail à faire, mais le chantier progresse!). Elles auront cependant laissé une trace indélébile au Panthéon des poètes. Les portraits de ces héroïnes sont évoqués avec beaucoup de simplicité avec une écriture sèche mais compassionelle, des phrases courtes, qui contrastent avec les citations des oeuvres, qui sont autant d'invitations à explorer leur production. C'est un très bel hommage rendu à ces femmes pas toutes connues en dehors du monde des spécialistes de la poésie, et l'occasion de découvrir certaines d'entre elles. Merci aux blogueuses de Roman sur Canapé pour m'avoir permis de gagner ce livre Lien : http://kittylamouette.blogsp.. + Lire la suite

09 novembre 2015
(...) l'oeuvre est dérisoire, comiquement dérisoire, puisque se proposant de capturer les ombres, de saisir tout le disséminé, le fuyant, l'impalpable, l'écume des choses, son accomplissement se révèle impossible, puisque se montrant incapable de dire l'essentiel (...) elle n'est qu'une imposture, puisqu’enfin l'oeuvre est toujours en défaut, et toujours décevante au regard de la perfection de son projet. + Lire la suite