Vertiges


Livres Couvertures de Vertiges
4.14 étoiles sur 5 de 29 Commentaires client

Vertiges - De ville en ville, dans une quête vertigineuse, un homme tente désespérément de relier passé et présent et d'éclairer par le voyage le souvenir et l'écriture les abîmes de sa vie. Grâce à son imagination et à son érudition, le narrateur de Vertiges, un Allemand qui vit depuis trente ans en Angleterre, part comme en pèlerinage sur les traces de Stendhal, de Kafka, et mêle le récit des pas...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Vertiges

Le Titre Du LivreVertiges
AuteurW. G. Sebald
ISBN-10207042524X
EditeurGallimard
Catégoriesrécits
Évaluation du client4.14 étoiles sur 5 de 29 Commentaires client
Nom de fichiervertiges.pdf
La taille du fichier18.55 MB


14 mars 2014
Bien plus que l'amour indiqué dans le titre du texte d'ouverture évoquant Stendhal, c'est le souvenir qui est le sujet véritable des différents récits qui constituent le second beau livre d'importance (après D'après nature) de Sebald, Vertiges (1). le souvenir ou plutôt ses altérations et ruptures, que le long et lent déploiement de l'écriture doit tenter de combler, du moins partiellement : «Les notes dans lesquelles Beyle, âgé de trente-cinq ans [...] essaie d'extraire de sa mémoire les tribulations d'alors, révèlent diverses difficultés où achoppe l'exercice du souvenir» (p. 10), alors même que, bien souvent, c'est la «violence de l'émotion» qui semble avoir conduit «à anéantir celle-ci» (p. 11), les dessins mais aussi les photographies qui émaillent le texte de l'auteur, et qui constitueront bien vite une de ses marques de fabrique, se proposant de compenser ces éclipses.

10 décembre 2015
C'est pourquoi on ne devrait, conseille Beyle, acheter aucune gravure des beaux points de vue ou perspectives que l'on découvre en voyageant. Car une gravure a tôt fait d'occuper tout le champ du souvenir et l'on peut même dire, ajoute-t-il, qu'elle finit par le détruire.

19 juillet 2018
Roman qui fonctionne très bien, la tonalité mélancolique hante le récit du protagoniste, qui voyage en Italie, en Allemagne, mais aussi dans son propre passé. L'auteur mêle à sa propre expérience celles de Kafka, de Stendhal et d'autres esprits avant lui. Quant à l'ajout de pièces, d'images, de "traces", à l'intérieur du texte, ajoute quelque chose d'intense et de sensible, comme autant d'archives, à cette quête de soi. Un excellent roman, sombre et profond !