Changer d'avis


Livres Couvertures de Changer d'avis
3.17 étoiles sur 5 de 6 Commentaires client

Changer d'avis - Depuis une dizaine d’années, Zadie Smith publie des «essais ponctuels» comme elle aime à les appeler, dans les journaux et revues les plus prestigieux d’Amérique et d’Angleterre. Changer d’avis («au fil des ans l’opinion que l’on croit sienne évolue») les rassemble. Zadie Smith y déploie toute l’étendue de sa curiosité, et écrit avec passion sur les multiples sujets qui lui tiennent à cœur - la lecture, l’écriture, le cinéma, le voyage, Barack Obama, le langage, le ...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Changer d'avis

Le Titre Du LivreChanger d'avis
AuteurZadie Smith
ISBN-102070129926
EditeurGallimard
Catégoriesrécits
Évaluation du client3.17 étoiles sur 5 de 6 Commentaires client
Nom de fichierchanger-d-avis.pdf
La taille du fichier23.44 MB


20 février 2013
Un recueil d'essais fulgurants, où la romancière parle librement de son père, de littérature, de Kafka ou de Wallace... avec un humour caustique et irrésistible.

17 juin 2013
Glossolalie Le texte qui suit est une conférence donnée à la New York Public Library en décembre 2008. 1 Bonjour. Cette voix qui est la mienne aujourd'hui, cette voix anglaise avec ses voyelles arrondies et ses consonnes plus ou moins bien agencées - cette voix n'est pas celle de mon enfance. Je l'ai acquise à la fac, en même temps que la version non expurgée de "Clarissa" et le goût du porto. On pourrait croire à première vue que cela provient d'un simple désir d'ascension sociale, mais à l'époque j'étais convaincue que cette voix était celle des gens de lettres, et que, si je ne la faisais pas mienne, je ne serais jamais des leurs. Une personne plus courageuse que moi aurait peut-être résisté à cette idée en donnant au passage une leçon utile à ses pairs: les gens de lettres n'ont pas tous besoin d'appartenir à la même classe sociale, ni de parler de manière identique. j'ai fait le choix contraire. A la fois par lâcheté et parce que j'avais une envie innée de plaire à autrui, mais aussi parce qu'il ne s'agissait pas juste pour moi de troquer une voix pour une autre. Ma propre enfance avait été une histoire de mélanges, une synthèse d'éléments disparates. L'idée que je quittais Willesden pour Cambridge ne m'avait jamais effleuré l'esprit. Je pensais que j'additionnais Cambridge à Willesden, que j'ajoutais la nouvelle façon de parler à l'ancienne, de nouvelles connaissances à ce que j'avais déjà. Ainsi, pendant un certain temps, quand je rentrais à la maison pour les vacances, je parlais avec mon ancienne voix, et dans cette voix révolue j'avais l'impression de ressentir et de dire des choses que je ne pouvais pas exprimer en face, et vice versa. J'ai été émerveillée en quelque sorte par la facilité avec laquelle je passais de l'un à l'autre? C'était comme avoir deux vies. + Lire la suite

16 juin 2013
Une semaine au Liberia Lundi Il n'y a pas de vols directs pour le Liberia depuis l'Angleterre. Il faut soit passer par Bruxelles, soit voyager avec Astraeus, une compagnie spécialisée qui porte le nom d'une déesse romaine de la Justice, et qui propose un vol pour Freetown, en Sierra Leone, pays limitrophe. Sur ce vol les voyageurs sont principalement des Africains habillés comme s'ils allaient à l'église. Chapeaux élégants, strass et sacs Louis Vuitton font fureur. Un petit garçon avec un costume trois pièces et un nœud papillon se dandine dans le couloir. Seuls les non-Africains sont habillés pour l'Afrique, en pantalons kaki, sandales, tee-shirts chiffonnés. Leurs bagages sont d'une simplicité ostentatoire: sacs à dos usés, valises cabossées. Le barda d'une peuple nomade. + Lire la suite