Keith me


Livres Couvertures de Keith me
2.83 étoiles sur 5 de 55 Commentaires client

Keith me - Depuis ses débuts en littérature, Amanda Sthers ne cesse de nous surprendre. Après un premier récit autobiographique, Ma place sur la photo (Grasset, 2004), elle troublait son monde avec un roman juif new-yorkais, Chicken street (Grasset, 2005), avant de connaître au théâtre avec Le Vieux Juif blonde (Grasset, 2006) un succès et une reconnaissance exceptionnels. Succès confirmé par Madeleine, paru chez Stock en 2007. Keith. Keith. Keith Richard...

Télécharger Livres En Ligne

Détails Keith me

Le Titre Du LivreKeith me
AuteurAmanda Sthers
ISBN-102253127876
EditeurLe Livre de Poche
Catégoriesrécits
Évaluation du client2.83 étoiles sur 5 de 55 Commentaires client
Nom de fichierkeith-me.pdf
La taille du fichier21.95 MB


30 décembre 2012
Recette pour un roman original : vous prenez une star du rock (une vraie Keith Richards), une narratrice qui se confond avec la dite star et pour finir, cette même narratrice (jeune écrivain au talent prometteur) qui tente de reprendre pied après une séparation douloureuse avec un chanteur et acteur reconnu. Avouez que vos convives seront surpris par le mélange de ces ingrédients. Amanda Sthers étonne une nouvelle fois avec un roman diamétralement opposé à ces précédents opus « Chicken street » et « Madeleine », la jeune romancière signe un roman qui m'a conquit dés les premières pages, elle entremêle habilement la vie de Keith et ces débordements en tous genres et sa propre vie qui part en quenouille. Et ça marche, car elle réussit à se glisser dans le corps de Richards par un style volontairement cru et provocateur. Par sa manière habile de parler de la trahison de l'être aimé et ces conséquences. Amanda Sthers signe un roman épatant qui se lit d'une traite. Comme disent « Les pierres qui roulent » : SATISFACTION. + Lire la suite

08 novembre 2013
Quand j'ai vu ce roman sur l'étagère nouveautés de ma chère bibliothèque , je n'ai pas résisté car j'aime bien l'auteur Amanda Sthers et le titre de son roman si particulier ' Keith me ' . Oui il fallait oser , et si en plus le livre est bien écrit . C'est une écriture un peu magique , nostalgique , on pourrait être perdu quand l'auteur parle de sa vie en mélangeant allègement la vie de Keith Richards , oui c'est bien lui , mais non il y a un petit miracle d'écriture qui fait que c'est toujours très clair , et ça donne une force terrible au roman . L'auteur se compare fictivement à Keith Richards , cet éternel second devant Mike Jaggers , ce voleur de vedette , lui qui est pourtant un des guitaristes les plus talentueux ( le plus ? ) , j'avoue je ne suis pas une fan des Rolling Stones mais je l'ai ai toujours préférer aux Beatles que je trouvais confusément bien trop lisses . Mais de là à aimer les Stones , les sulfureux qui ne se gênaient pas pour clamer qu'ils se droguaient , en lisant ce roman , on se rend compte de tout ce qu'on leur doit , à ces précurseurs qui ont ouverts bien des voies . Il y a quelque chose qui m'a marqué dans cette critique , c'est l'enfance de Keith Richards , qui est issu d'une famille modeste , sa grande influence a été son grand père musicien de jazz qui avait remarqué que son petit fils avait un don pour la musique , par contre Mick Jagger de famille aisée était déjà considéré par sa famille comme une Star bien avant de connaître la célébrité . Ah cette confiance en soi que donne l'éducation dans les milieux aisés ... Mais pour être les Stones , il fallait la réunion de ses deux sensibilités différentes .Une seule star et un musicien génial qui acceptait de rester le ' second ' , avec une belle harmonie tout de même . J'ai bien aimé l'évocation de l'histoire d'amour de Keith avec Anita Pallenberg , quand il se rend compte que non il n'a pas ' piqué ' la femme de son ami , le musicien parano Brian , mais qu'elle est ' sa ' femme . Leur histoire d'amour est belle et tragique , et qu'est ce qu'ils étaient beaux tous les deux . L'évocation de la création du riff célèbre de Satisfaction , je l'avais oubliée . Donc un hommage très perso de l'auteur à Keith R. , une critique très perso aussi ! .j'ai bien aimé , l'auteur réussit un véritable défi . Et je ne dévoilerais pas , j'ai fait mes petites recherches sur internet , oui c'est facile , et bien je sais moi qui est l'ex mari de l'auteur . Encore beaucoup de choses à dire , quelques phrases émouvantes mais je termine ici . Il ne faut pas trop dévoiler , il faut laisser une part de mystère . + Lire la suite

22 mars 2014
Une fois n'est pas coutume... En lisant les critiques sur Babelio, l'année passée, cela m'avait décidé de mettre ce petit bouquin sur ma liste "2014". Et faire ainsi d'une pierre deux coup, cela tombait bien, on y parlait des Stones, de plus j'avais envie de découvrir cette auteure de pièce à succès, deux plaisirs réunis dans un troisième...cela promettait donc un bon moment...! Dommage, qu'Amanda ait écrit ce livre au moment de sa rupture avec PAATRICK, il avait tout pour être sympa et original ce récit. Parfois il y arrive, original lorsque elle nous parle de Keith "au féminin", nous décrivant les pensées intimes qu'elle devine si bien... sympa, lorsqu'elle nous fait revivre les années "stone". C'est parfois surprenant qu'une "fan" n'ayant pas vécu, ni connu les Stones durant leurs" folles années", en ait une connaissance si précise. Mais au décours de l'histoire, c'est son histoire et sa souffrance personnelle qui prend le dessus....Et moi, les pleurnicheries d'une fan femme de star, très peu pour moi.Certains passages, sont effarants de niaiseries, alors de d'autres lorsqu'elle se met dans la peau de Keith Richard sont très bons. Cette jeune femme m'apparaissait fine, intelligente, talentueuse....Elle ressemble à tant d'autre, naïve, voir rancunière, dédaigneuse plus que haineuse, lorsque que "son homme", au final la déçoit. La pauvre chérie, elle croyait être exceptionnelle, avoir réussi à harponner "La Star" et que de lui faire deux enfants suffirait à flatter son égo suffisamment pour qu'il se transforme en gentil mari, gentil papounet....eh bah non. Pire, elle ne semble pas avoir compris que c'était inévitable, ...Qu'aimer c'est prendre et accepter l'autre comme il est, ce n'est pas de vouloir changer le lion en mouton. L'amour est plus facile lorsque les êtres sont de papier, dans un livre, l'auteur est le seul maître du jeu. Du talent certes, mais l'enfant gâté a besoin de grandir....en tout les cas mon plaisir , l'a été...gâté. + Lire la suite