Senilità


Livres Couvertures de Senilità
3.66 étoiles sur 5 de 51 Commentaires client

Senilità - La passion, douloureuse et tourmentée, d'Emilio, vieux garçon provincial, pour la jeune et belle Angiolina, et celle d'Amélie pour l'avantageux sculpteur Stefano forment la trame de ce premier « roman d'amour moderne » italien, tant loué par James Joyce, Eugenio Montale et Valéry Larbaud.

Télécharger Livres En Ligne

Détails Senilità

Le Titre Du LivreSenilità
AuteurItalo Svevo
ISBN-102020301229
EditeurSeuil
Catégoriesrécits
Évaluation du client3.66 étoiles sur 5 de 51 Commentaires client
Nom de fichiersenilità.pdf
La taille du fichier28.74 MB


13 mars 2018
Emilio et Amalia sont frères et soeur. Tous deux vivent à Trieste. le frère s'amourache d'une femme aspirant à une sérieuse ascension sociale, Angiolina. La soeur, qui doit penser à un parti convenable tombe elle aussi amoureuse d'un camarade de son frère, Balli, alors que cette sénilité lancinante semblait s'emparer d'elle autant que son frangin. Mais l'illusion et la réalité ne peuvent en aucun cas s'accorder et cet amour désespéré pour Balli la conduit au suicide à l'éther ( pas glamour...) De son côté, Emilio plonge de jour en jour dans une solitude des plus sombres, ajoutant à cela l'attitude d'Angiolina qui le répugne. le personnage "svevien" focalisé sur le monologue intérieur est évidemment présent, associé au jugement du narrateur qui y laisse son point de vue sur la situation. Sénilité ou comment vieillir avant de vraiment vivre!

08 novembre 2013
Il essaya de lui faire dire en français qu'elle l'aimait. Elle ne voulut pas, mais elle retint la formule et, à leur rendez-vous suivant, elle lui déclara avant qu'il le lui eût demandé: Che tèm bokou.

16 mai 2015
Ce deuxième roman d'Italo Svevo publié en 1898, six ans après « Une vie » (1892) fut également un échec. Emilio Brantani, modeste employé dans une compagnie d'assurances, a écrit un roman de jeunesse et n'a pas abandonné ses ambitions littéraires. Il vit avec sa soeur Emilie. Emilio a une liaison tumultueuse avec la belle et volage Angiolina, tandis que sa soeur, peu séduisante, est secrètement amoureuse du sculpteur Balli, le meilleur ami d'Emilio. L'indécision, la maladresse et surtout la jalousie d'Emilio à l'égard de sa soeur, de son ami et de sa maîtresse vont provoquer des déchirements sentimentaux et des ruptures. Cette brillante étude psychologique aborde les mêmes thèmes que les deux autres romans de Svevo avec la figure de l'antihéros introspectif et hésitant qui gâche ses chances de bonheur. Ici le thème du mensonge est omniprésent avec des personnages qui, tous, mentent ou déguisent la vérité, par intérêt, par pudeur, par orgueil, par égard. Des situations qui pourraient être saines et simples se complexifient au point qu'il n'est plus possible de sortir de cet imbroglio psychologique. Dans " La conscience de Zeno " un chapitre était consacré à la mort du père, dans " Une vie " un long développement traitait de la mort de la mère, ici nous avons droit à la mort de la soeur. Personnellement j'ai préféré " La conscience de Zeno " pour son humour, son optimisme relatif, et le côté positivement attachant de ses personnages. + Lire la suite