Je vais rester


Livres Couvertures de Je vais rester
3.31 étoiles sur 5 de 16 Commentaires client

Je vais rester - C’est l’été, Fabienne et Roland arrivent à Palavas pour une semaine de vacances. Il a tout organisé, réservé, payé et noté dans un carnet les moments importants du séjour. Un accident tragique survient alors qu’ils n’ont pas encore déposé leurs bagages à l’appartement... et elle se retrouve seule. Contre toute attente, elle décide de rester sur place et faire ce qui était prévu. Son hébétude et son déni laisseront-t-ils de la place à l’imprévu ?... BD Ado-Adulte.

Télécharger Livres En Ligne

Détails Je vais rester

Le Titre Du LivreJe vais rester
AuteurLewis Trondheim
ISBN-102369812281
EditeurRue de Sèvres
Catégoriesalbum
Évaluation du client3.31 étoiles sur 5 de 16 Commentaires client
Nom de fichierje-vais-rester.pdf
La taille du fichier27.28 MB


14 mai 2018
Avec Je vais rester, Lewis Trondheim et Hubert Chevillard nous racontent un fait divers dramatique mais réussissent à lisser la gravité des faits par la dignité de la principale victime. C'est dérangeant, c'est terrible, mais n'est-ce pas beau, au final ? Un extraordinaire exemple de (sur)vie à découvrir aux éditions Rue de Sèvres...

25 mai 2018
(EM971) J'ai beaucoup aimé cette BD : un moment de saisissement avec ce début absurde, surprenant et tellement ironique. J'ai beaucoup aimé le graphisme (couleurs, cadrage, façon de saisir les personnages, points de vue) qui sert parfaitement le scénario : un beau travail sur le déni, le deuil, la vie qui continue quand tout a basculé et que l'on se sent au bord, vie que l'on regarde plus intensément encore...Les discussions autour de cette BD s'annoncent riches. Je la retiendrais pour le prix (Lycée). (LX971) Pas pour moi. J'ai trouvé cette BD déprimante, sans cette leçon de vie qui semble pourtant à portée de mains, entre déni et libération. L'univers choisi peut-être n'aide pas, au milieu des touristes venus en masse à Palavas les flots. Je ne vois pas nos élèves s'intéresser au déni d'une quadra, encore prisonnière de l'esprit psycho-rigide du défunt et qui, soudain seule, erre aux côtés d'un gars qui se soulage dans un bocal...

02 mai 2018
"(...) Holà, très peu pour moi, les trucs de vachettes avec une piscine et de la mousse. Pourtant, j'ai adoré ça. Mais j'avais 6 ans. (...)" Lewis TRONDHEIM & Hubert CHEVILLARD, Je vais rester, 2018, Rue de Sèvres (p. 29).