Je vais rester


Livres Couvertures de Je vais rester
3.31 étoiles sur 5 de 16 Commentaires client

Je vais rester - C’est l’été, Fabienne et Roland arrivent à Palavas pour une semaine de vacances. Il a tout organisé, réservé, payé et noté dans un carnet les moments importants du séjour. Un accident tragique survient alors qu’ils n’ont pas encore déposé leurs bagages à l’appartement... et elle se retrouve seule. Contre toute attente, elle décide de rester sur place et faire ce qui était prévu. Son hébétude et son déni laisseront-t-ils de la place à l’imprévu ?... BD Ado-Adulte.

Télécharger Livres En Ligne

Détails Je vais rester

Le Titre Du LivreJe vais rester
AuteurLewis Trondheim
ISBN-102369812281
EditeurRue de Sèvres
Catégoriesalbum
Évaluation du client3.31 étoiles sur 5 de 16 Commentaires client
Nom de fichierje-vais-rester.pdf
La taille du fichier22.22 MB


02 mai 2018
"(...) Je collectionne les morts à la con et c'est la première fois qu'il en arrive une si près de chez moi. (...)" Lewis TRONDHEIM & Hubert CHEVILLARD, Je vais rester, 2018, Rue de Sèvres (p. 37).

25 mai 2018
(EM971) J'ai beaucoup aimé cette BD : un moment de saisissement avec ce début absurde, surprenant et tellement ironique. J'ai beaucoup aimé le graphisme (couleurs, cadrage, façon de saisir les personnages, points de vue) qui sert parfaitement le scénario : un beau travail sur le déni, le deuil, la vie qui continue quand tout a basculé et que l'on se sent au bord, vie que l'on regarde plus intensément encore...Les discussions autour de cette BD s'annoncent riches. Je la retiendrais pour le prix (Lycée). (LX971) Pas pour moi. J'ai trouvé cette BD déprimante, sans cette leçon de vie qui semble pourtant à portée de mains, entre déni et libération. L'univers choisi peut-être n'aide pas, au milieu des touristes venus en masse à Palavas les flots. Je ne vois pas nos élèves s'intéresser au déni d'une quadra, encore prisonnière de l'esprit psycho-rigide du défunt et qui, soudain seule, erre aux côtés d'un gars qui se soulage dans un bocal...

28 mai 2018
Je vais rester est une BD qui m'a laissé perplexe. Fabienne et Roland arrivent à Palavas pour quelques jours de vacances, avant de rejoindre leur location ils décident de se promener un peu au bord de mer lorsque des rafales de vent les surprennent et que des objets volent en tous sens, l'un d'eux une plaque publicitaire va décapiter Roland (pas de corps sanguinolent juste une suggestion). Un drame relayé dans tous les journaux, Fabienne après un moment de stupeur et d'incompréhension (aucun pleur) décide de rester et de vivre cette semaine de vacances telle que Roland l'avait prévu dans les moindres détails et retranscrit dans un petit carnet. L'attitude de Fabienne m'a donc laissé perplexe, la stupeur a laissé place à un détachement qui m'a paru étrange. Il est pourtant clair que la mort de Roland la bouleversé mais son déni et sa façon de vivre pleinement cette semaine de vacances sans se préoccuper ou presque du corps de son compagnon, de ses affaires personnelles et encore moins de son enterrement étaient pour moi révoltante. Sa conduite face à au frère de Roland m'a paru cruelle. Fabienne refuse le contact de personnes proches et préfère se lier à des inconnus, vivant des instants heureux avec pourtant un certain détachement réalisant petit à petit l'existence réelle du drame qui la touche. Cette BD qui dès le début du récit ne m'a pas spécialement emporté me fait pourtant encore aujourd'hui cogité sur le sens des événements, les dessins notamment les expressions de Fabienne aide à comprendre où le scénario nous emmène. Lien : http://stemilou.over-blog.co.. + Lire la suite